Théorie du stress: pourquoi certaines personnes perdent l'appétit, tandis que d'autres mangent trop?

Ne vous précipitez pas pour classer les premiers comme des individus à la volonté forte, et appelez les autres gloutons à la volonté faible. Le caractère et la volonté n'ont rien à voir avec ça.

Réactions animales

- Quand ils disent que certaines personnes mangent moins lorsqu'elles sont stressées, tandis que d'autres mangent plus que d'habitude, la conclusion se suggère: cela signifie qu'ils ont un stress différent, - dit Dmitry Voedilov, un psychologue. - Lors d'un stress très sévère associé à un danger de mort, lorsqu'une personne se prépare à des chocs extrêmes, à de fortes douleurs, etc., le besoin de nourriture disparaît. Le corps, même s'il a très faim, passe à une tâche plus importante - "être sauvé!" Par exemple, il est inutile de persuader un soldat de manger avant une bataille. À l'inverse, un stress modéré, non mortel, mais constant, contribue à la gourmandise. Souvenez-vous de la phrase d'un des personnages du dessin animé "Shrek-2": "Ça y est, tu m'as bouleversé. Je vais manger deux hamburgers. " Récemment, certains chercheurs ont posé la question: pourquoi tous les pécheurs sont-ils gros? Par conséquent, il s'avère qu'ils sont soumis à un stress constant et doivent manger pour se calmer..

La consommation constante d'aliments pas très sains en elle-même peut provoquer un stress pour le système nerveux. Ce sont principalement des produits contenant peu de protéines et de vitamines, sans lesquelles il ne peut pas fonctionner normalement (tout ce qui est gras, gâteaux, pâtisseries, salinité, viandes fumées). Ne vous laissez pas berner par le fait que la saucisse fumée est une source de protéines, plutôt qu'un fournisseur de graisses, de sel et d'agents de conservation, et la viande qu'elle contient peut être remplacée par de l'amidon et d'autres additifs.

- Remarquant que la nourriture calme vraiment (le corps se souvient à quel point il se sentait bien après avoir mangé le gâteau), une personne recourt encore et encore à cette méthode, - ajoute Andrey Konovalov, psychologue, psychothérapeute. - Et bientôt cela devient une habitude obsessionnelle: même en cas de moindre stress, une personne se jette sur la nourriture. En psychologie, c'est ce qu'on appelle le «renforcement positif». La même chose est utilisée lors de la formation des animaux: le chien a rempli la commande - voici un morceau de gâteau ou de sucre. Et plus une personne n'est pas consciente de ses actions en état de stress, plus elle est encline à reproduire ces réactions animales..

Hormones et vitamines

Outre les raisons mentales, il existe aussi des raisons «matérielles» obligeant à manger ou non. L'un des principaux est une violation de l'équilibre hormonal dans le corps. Lors d'un stress soudain très fort, une forte dose d'adrénaline est immédiatement libérée dans la circulation sanguine - elle supprime également l'appétit. Mais le stress constant et épuisant amène les glandes surrénales à augmenter la libération d'une autre hormone - le cortisol. En passant, vous pouvez le mesurer à l'aide d'une simple analyse de la salive. Plus il y en a, plus le désir d'une personne de manger des aliments solides est fort..

Au fait
Lisez aussi:
Comment désapprendre le codage du stress alimentaire et du tabagisme. Expert dit
Comment votre «type de stress» affecte-t-il votre santé et votre forme? Et que faire avec?

Le stress frappe les réserves de certaines vitamines et minéraux.

- Lorsqu'une personne est nerveuse, les vitamines du groupe B (contiennent des produits laitiers et carnés) et C (baies noires et rouges, poivrons, kiwi) sont activement consommées, - explique Tamara Popova, nutritionniste de la plus haute catégorie de l'Institut central de recherche en gastro-entérologie. - La teneur en magnésium diminue fortement et il existe un désir irrésistible de manger des aliments qui en contiennent, par exemple du chocolat, des noix, des fruits secs. Par conséquent, même les personnes qui ne sont pas enclines à trop manger au quotidien, dans des moments difficiles pour elles-mêmes, augmentent fortement leur consommation de bonbons. Il est préférable de remplacer la nocivité par des mini-collations plus saines: pain de céréales ou de seigle, craquelins, salade d'épinards aux graines de tournesol broyées. Les stimulants comme le thé et le café sont mieux évités.

Mais il est beaucoup plus efficace de gérer le stress lui-même et, si cela arrive, de trouver un soulagement non dans la nourriture..

- Si vous ne supprimez pas l'irritant - la cause du stress, aucun régime n'aidera: une personne gagnera des kilos, - dit Dmitry Voedilov. - Après tout, en raison d'un travail extrême à long terme, le cerveau aura constamment besoin de se recharger - du glucose, qui est donné par les glucides et les sucreries.

L'exercice, le massage et une nouvelle activité intéressante aident à décharger. «Donnez-vous une directive: je vais sortir du stress dans telle ou telle période», dit Andrei Konovalov, «et contrôler le nombre de jours restants. Curieusement, mais cette technique fonctionne ".

Pourquoi l'appétit disparaît-il à cause de la nervosité et que faire pour y remédier

Une situation stressante, lorsque l'appétit a disparu en raison de la nervosité, quel que soit le désir de la personne, affecte le travail de tous les organes internes. Les troubles nerveux affectent principalement le système digestif, qui refuse de manger jusqu'à ce que la situation se calme.

Les raisons qui ont causé un stress sévère ou une tension nerveuse sont différentes. La transition vers un nouvel emploi, la séparation avec un être cher, la perte de proches, un autre événement important. Un état de choc dans le corps - l'appétit disparaît, le malaise. Si le stress est un événement temporaire et de courte durée, l'appétit reviendra de lui-même. Il faut une distraction et se calmer.

La perte de plus de 10% de son propre poids et le non-retour du désir de manger indiquent de graves troubles internes. Le fait de ne pas recevoir suffisamment de nutriments entraîne une perte de force corporelle. Diminution de l'activité cérébrale, manque de vitamines, symptômes: nausées, vertiges, perturbation du travail du système musculo-squelettique.

Signes de perte d'appétit des nerfs

Les symptômes d'une réticence nerveuse à manger de la nourriture sont:

  • manque de faim;
  • aversion pour la nourriture (y compris les êtres chers);
  • nausées après avoir mangé, qui ne voulaient pas «monter» dans le corps.

Les symptômes de perte d'appétit avec VSD et d'autres types de névrose peuvent être constants ou n'apparaître qu'occasionnellement. De plus, leur apparition ne doit pas nécessairement être associée à une situation stressante clairement définie..

L'appétit transpirant peut être programmé pour coïncider avec l'heure ou les jours de la semaine. Ou peut-être en fait constant.

L'aversion pour la nourriture peut être extrêmement forte et ne peut être exprimée que par un léger mécontentement du repas..

Très souvent, la perte d'appétit nerveux est associée à d'autres symptômes névrotiques, principalement ceux qui affectent le tube digestif. Cela peut être des nausées nerveuses, de la diarrhée, des douleurs d'estomac, etc..

Médicament

Le stress sévère est une maladie, il est nécessaire de commencer à traiter avec des médicaments après avoir consulté un médecin spécialiste. La thérapie des causes mentales et émotionnelles lorsque l'appétit a disparu est fondamentalement différente du traitement des maladies non liées aux nerfs..

Les antidépresseurs

Ils aident à restaurer l'appétit sur fond de dépression, de névroses et d'anorexie mentale.

Le Prozac est un médicament qui augmente la synthèse de la sérotonine (l'hormone du bonheur). Le médicament est vendu librement dans les pharmacies sans ordonnance. Il est souvent prescrit par un neurologue pour les adultes et les enfants. Aide à éliminer les états d'anxiété et de panique, soulage le syndrome de la pensée obsessionnelle-compulsive, rétablit le cycle menstruel. L'utilisation constante du médicament aide à équilibrer l'état mental et améliore l'humeur.

La glycine est une préparation à base de plantes qui contient un acide aminé. Influence le cours des processus dans le cortex cérébral, normalise les réactions chimiques. S'applique à partir du premier anniversaire.

Persen, novo-passit, deprim - antidépresseurs contenant des ingrédients à base de plantes, améliorent l'humeur, font face au manque d'appétit.

Médicaments anti-sérotonine

Médicaments qui éliminent l'effet de la sérotonine lorsqu'elle est déficiente. Ils affectent indirectement l'appétit, changent l'état psycho-émotionnel pour le mieux. Les médicaments comprennent: Granisetron, Iprazochrome, Lisuride et autres.

Hépatoprotecteurs et fortifiant

Le principal effet des médicaments est la normalisation des processus métaboliques, une augmentation du tonus général du corps.

L-carnitine

En participant au processus métabolique, il aide à restaurer le métabolisme des graisses, des glucides et des protéines. Favorise la normalisation du système digestif et l'amélioration de l'appétit.

Les raisons

Perturbation de la régulation du comportement alimentaire

Comme l'une des principales raisons d'une diminution régulière de l'appétit sur fond de névrose, on appelle souvent un déséquilibre de la sérotonine dans le corps, dont l'une des fonctions est la régulation de l'alimentation..

En fait, en plus de la sérotonine, beaucoup plus d'hormones et de neurotransmetteurs sont impliqués dans le développement de l'anxiété et dans l'apparition de la faim. C'est pourquoi l'excitation affecte toujours le comportement alimentaire d'une personne. Et c'est ok.

Inhibition du système nerveux parasympathique

Symptômes gastro-intestinaux concomitants

Les symptômes névrotiques classiques sont:

Il est clair que dans le contexte de tels symptômes, l'appétit sera réduit..

Obsession de votre condition et son évaluation constante

C'est la principale raison de la perte d'appétit chronique avec VSD, états anxieux-phobiques, paniques..

Toutes les personnes souffrant de VSD sont sûres qu'elles sont malades. Par conséquent, ils évaluent scrupuleusement leur condition physique. S'écouter constamment, en notant les nouveaux signes de maladie.

Ils surveillent également leur envie de manger. Ou réticence à le faire.

Absolument toute personne parfaitement saine peut perdre l'appétit de temps en temps. Cependant, une telle personne ne le remarque tout simplement pas, n'en fait pas un problème..

Une autre chose est un névrosé avec VSD. Il pense quelque chose comme ça:

Quelque chose que je n'ai pas envie de manger, même s'il est déjà 14h00, et je n'ai rien mangé le matin. Qu'est-ce que ça veut dire? Nous devrions lire à ce sujet. Aaaaa! Oncologie, troubles neurologiques, infections... Ici! Je savais que je mourais.

De plus, après une telle fixation de son symptôme et en découvrant qu'il indique des maladies incurables, le patient névrosé ne pense qu'au fait qu'il ne veut pas manger. Et dans le contexte d'une telle fixation sur le symptôme, ce symptôme s'intensifie.

Dans le même temps, d'autres symptômes physiques d'anxiété (diarrhée, nausées, etc.), ainsi que la dépression psychogène, qui est un compagnon constant de la plupart des patients névrosés, alimentent le feu. Et qui les convainc facilement qu'ils sont gravement malades.

Effets du stress sur l'appétit

L'appétit est une réponse physiologique qui fournit des nutriments. La perte d'appétit pendant le stress est la principale cause de perte de poids. En cas d'absence prolongée de désir de manger, il est nécessaire de consulter un médecin, car le corps, après une longue grève de la faim, utilise toute la réserve accumulée d'éléments utiles et est dans un état d'épuisement.

La dépression, le travail acharné, les querelles, toute expérience contribuent à un changement des préférences gustatives et peuvent réduire l'appétit. Voici ce que les gens qui souffrent de manque d'appétit écrivent sur les forums:

«J'ai perdu huit kilos en trois ans. Tout a commencé par aller à l'université. J'étais très inquiet pour les examens, l'étude n'a pas été facile. Mon appétit est parti, je me force littéralement à manger. Je me sens mal, j'ai des problèmes d'estomac, j'ai souvent froid. Comment puis-je prendre du poids? " - Lena, 21 ans

«J'ai déjà perdu 10 kilos après mon divorce d'avec mon mari, il n'y a aucune envie de manger. Avant de me coucher, je pense à la façon dont je vais enfin manger demain, mais le matin, mes pensées sont occupées par des inquiétudes. J'ai l'air d'un squelette, le stimulus à la vie est parti, mon appétit est absent, je rêve de guérir... »- Vika, 25 ans

La perte d'appétit sur fond d'expériences se produit très rapidement, souvent une personne se rend compte que quelque chose ne va pas lorsque le poids a déjà considérablement diminué.

Comment se débarrasser de?

Nutrition adéquat

Tout d'abord, vous devez manger normalement. Je ne peux même pas traverser.

Mangez des aliments sains et naturels préparés à la maison. Il est conseillé de définir strictement l'heure (à l'heure).

Pour augmenter l'appétit, des épices doivent être ajoutées aux aliments, telles que:

  • coriandre et coriandre;
  • cannelle;
  • fenouil;
  • gingembre;
  • cumin (zira);
  • menthe;
  • poivre noir.

Il est bon d'introduire diverses amertumes dans l'alimentation. Par exemple, pamplemousse, chicorée instantanée, café noir naturel.

Les aliments fermentés sont affichés. La choucroute est excellente pour augmenter l'appétit.

Travailler avec vos pensées

Pour vous débarrasser complètement du VSD et d'autres troubles névrotiques, vous devez faire beaucoup de travail sur vous-même. De préférence avec l'aide d'un psychothérapeute professionnel. Cela peut prendre plus d'un an.

Cependant, vous pouvez augmenter votre appétit plus rapidement. Pour ce faire, il faut arrêter de penser qu'il n'est pas là. Arrêtez de suivre les grondements abdominaux ou leur absence. Arrêtez de penser à savoir si vous vous sentez malade ou non, si vous voulez manger ou non.

Et si ce n'est toujours pas nerveux?

Bien sûr, personne ne nie qu'une diminution chronique de l'appétit se produit non seulement pour des raisons nerveuses, mais également en raison de pathologies somatiques graves..

Par conséquent, si vous n'êtes pas si jeune et n'avez jamais remarqué une tendance à la panique, à une anxiété et une anxiété déraisonnables, et que vous n'avez jamais reçu de diagnostic de VSD, alors la perte d'appétit est une raison de consulter un médecin..

Beaucoup de gens se posent la question: "Le stress fait-il perdre du poids ou grossir"? Les deux sont possibles. Examinons de plus près le problème de la perte de poids due au stress. Comment se déroule ce processus? Ce que vous devez faire pour restaurer la forme?

Anorexie nerveuse

L'importance du régime

Une nutrition régulière enrichit non seulement le corps en nutriments essentiels, mais définit également le rythme du fonctionnement de tous les organes de la digestion et du métabolisme. Dans le même temps, il est important de manger régulièrement et de manière équilibrée, en observant le taux d'apport en protéines, lipides et glucides..

De manière optimale, quatre ou cinq repas par jour.

  • Le petit-déjeuner doit être dans les 2 premières heures après le réveil, dans un rapport de 2: 1 de glucides et d'aliments protéinés.
  • La première collation peut avoir lieu entre le petit-déjeuner et le déjeuner. Convient pour les fruits, les salades légères, les produits laitiers.
  • Le déjeuner doit contenir au moins 40% de protéines, 30% de matières grasses et 30% de glucides. La part des glucides simples - farine et sucré, devrait être inférieure d'un tiers à la quantité de glucides complexes (céréales, céréales, légumineuses).
  • La deuxième collation optimale est constituée de produits protéinés (œufs, fromage cottage), de noix, d'un fruit de votre choix, de légumes sous toutes formes.
  • Le dîner doit être léger, principalement protéiné avec une quantité suffisante de légumes et de fibres. Les glucides avant le coucher ne sont pas recommandés.

Perdre du poids nerveux

La perte de poids due à la nervosité (anorexie mentale) est une maladie psychologique dangereuse, dont la spécificité est l'obsession de perdre du poids, la peur de prendre du poids et le refus de manger. En règle générale, cette maladie nerveuse se développe chez les adolescentes et les jeunes femmes insatisfaites de leur apparence et d'elles-mêmes en particulier. Il peut être très difficile pour ces personnes de retrouver leur appétit après un stress sévère et une faim prolongée..

Les principaux signes d'anorexie mentale dus à l'épuisement émotionnel sont les suivants:

  • refus de manger ou, au contraire, manger dans un volume plus important que ce dont le corps a besoin, ce dernier est fait pour la cause ultérieure de la nausée de manière non naturelle;
  • perte de poids sous stress à un niveau critique;
  • souci constant de votre poids;
  • suivre un régime et faire de l'exercice jusqu'à l'épuisement.

Chez les enfants

La tension nerveuse chez un enfant entraîne un trouble du système nerveux, affecte négativement le travail des organes internes. Les conditions post-traumatiques des enfants sont encore plus dangereuses. La tâche des parents est de détecter la situation à temps et d'éliminer ses conséquences.

Les enfants, comme les adultes, sont confrontés au stress au quotidien. Sur le corps de l'enfant, il répond plus activement. Signes de tension nerveuse chez un bébé:

  • irascibilité;
  • tension musculaire;
  • manque de mouvements actifs;
  • l'enfant a mal au ventre, au dos et à la tête;
  • appétit instable;
  • dysfonctionnement de la vessie et du tractus intestinal;
  • manque de concentration, sommeil perturbé, sautes d'humeur, se fatigue rapidement.

Chez les adolescents, les symptômes de tension nerveuse sont similaires à la réaction du corps des adultes. Le maximalisme est caractéristique de l'adolescence. La situation stressante est exagérée et perçue comme fortement.

Facteurs de maladie nerveuse

L'anorexie mentale est le résultat d'un cycle de conditions sociales et de vie spécifiques. L'hérédité, la pathogénicité externe, les traits de caractère individuels, les caractéristiques sociales (la valeur des relations familiales) jouent une place importante dans le développement de la maladie. L'influence de la surtension de stress, de la famine, de l'aversion pour la nourriture, des névroses n'est pas exclue..

Il y a d'autres causes qui contribuent à la détresse d'être mince. L'étiologie du schéma est la suivante:

  • les personnes qui sont trop préoccupées par leur poids, qui ont une dépendance particulière aux prescriptions pour perdre du poids;
  • des personnes avec des exigences exagérées pour elles-mêmes et les personnes de leur environnement proche, pointilleuses, scrupuleuses;
  • les personnes atteintes d'un type héréditaire de cette maladie;
  • les personnes fortement influencées par certaines normes d'apparence;
  • les personnes souffrant de troubles mentaux qui ont été victimes de violence ou qui ont perdu un être cher.

Qu'est-ce que l'anorexie - Définition

Manifestations et indicateurs de signal d'anorexie

La plupart des personnes souffrant d'anorexie mentale sont minces. Cependant, ils sont très inquiets pour les kilos en trop et ont peur de la prise de poids, ils commencent donc à se limiter à la nourriture, ce qui conduit à l'épuisement. En conséquence, le jeûne entraîne une tension nerveuse, ce qui entraîne une perte de poids sévère..

La source de cette maladie est l'estime de soi déformée..

Les principales raisons de la formation de la minceur nerveuse sont décrites ci-dessous..

  • Les gens qui s'intéressent à la nourriture: étudiez et collectez des recettes, préparez une variété de plats pour les invités, mais eux-mêmes ne peuvent pas manger et évitent de manger sous aucun prétexte ou prétendent manger mais ne pas avaler.
  • Les personnes qui éprouvent une anxiété sévère en raison du poids Il est difficile de comprendre ceci: le patient, généralement, ne parle pas de son attitude face au problème et garde le secret qu'après avoir mangé, il se fait vomir.
  • Les personnes qui ont constamment faim et qui sont satisfaites de grandes quantités de nourriture (symptômes boulimiques), puis s'en débarrassent en vomissant ou en prenant des laxatifs.
  • Les personnes qui ont perdu du poids à cause du stress, mènent une vie active et accordent une attention particulière à l'activité physique.

Pourquoi tu n'as pas envie de manger quand tu es nerveux?

Vous ne voulez pas manger lorsque vous êtes nerveux, et même des nausées peuvent survenir lorsqu'une personne vient de subir un stress assez fort à court terme. Cela peut être une conversation désagréable, une bagarre ou autre chose qui a provoqué une forte explosion émotionnelle. Rouler des nausées et un manque d'appétit dans ce cas, c'est normal, car ce n'est pas pour rien qu'à de tels moments on dit qu'un morceau ne rentre pas dans la gorge.

Mais si une personne subit un stress émotionnel pendant une longue période, le corps commence à s'adapter et essaie de se défendre, alors, au contraire, il y a un fort appétit et la probabilité de prendre des kilos en trop si la situation stressante n'est pas résolue en peu de temps..

À première vue, il semble que le stress et la dépression ne provoquent que des perturbations du système nerveux. Tout trouble nerveux provoque un dysfonctionnement de tous les systèmes du corps, le système nerveux autonome.

  • 55% perdent l'appétit, la nourriture semble moins savoureuse.
  • Dans 30% des cas, les troubles émotionnels provoquent des troubles fonctionnels des intestins et de la digestion.
  • Dans 10% des cas, les pensées désagréables sur les problèmes de la vie détournent l'attention de l'alimentation.
  • Moins de 5% développent des nausées ou des vomissements dus aux nerfs.

Le manque d'appétit peut entraîner des conséquences indésirables lors du stress, ce qui a déjà un effet négatif sur le corps.

Et si une personne a souffert d'un trouble mental et refuse de manger? Nous dirons dans l'article.

Conséquences de la maladie

Une maladie non traitée à temps conduit aux problèmes suivants:

  • troubles du système cardiovasculaire: pathologie cardiaque, étourdissements, diminution de la fréquence cardiaque, diminution de la pression artérielle, évanouissements de courte durée, risque de décès;
  • dysfonctionnements du système endocrinien, qui affectent les performances de la thyroïde et des glandes génitales chez la femme. La production d'hormones diminue, ce qui entraîne une violation du cycle menstruel, l'infertilité, la disparition du désir sexuel;
  • une diminution de la quantité de calcium dans le corps, ce qui entraîne une fragilité des os;
  • avec des vomissements artificiels répétés chez les patients souffrant d'anorexie, la membrane muqueuse de l'œsophage en souffre et l'émail des dents se détériore;
  • il y a un déclin de l'esprit, la dépression, la distraction de l'attention; des sentiments suicidaires surviennent.

Le plus souvent, les patients ne se considèrent pas malades et ne portent pas une attention particulière à leur bien-être, même en cas de perte totale d'appétit. Mais l'anorexie mentale est une maladie dangereuse qui a de graves conséquences. Une issue fatale n'est pas exclue. Que faire dans ce cas? L'environnement proche d'une personne présentant des signes de cette maladie devrait déterminer en temps opportun la maladie et insister pour aller chez le médecin.

Foire aux questions et réponses

Lors d'un stress constant et prolongé, les glandes surrénales augmentent la libération de l'hormone cortisol. Plus il y a de cette substance dans le corps humain, plus il veut manger. Lorsqu'une personne se trouve dans une situation de stress soudain (danger de mort, douleur intense), une grande concentration d'une autre hormone, l'adrénaline, est libérée dans le plasma, ce qui, au contraire, décourage l'appétit d'une personne..

Perdre du poids rapidement lors d'un épuisement nerveux est un mauvais signe et peut entraîner une anorexie. Pour éviter cela, vous devez réduire votre portion normale, en aucun cas «pousser» de la nourriture en vous-même, mais manger régulièrement des aliments légers: soupe, bouillon, fruits, légumes. Vous pouvez soutenir le corps avec des sédatifs ou des antidépresseurs. Marcher à l'air frais et au soleil aide également - la vitamine D. Après deux à trois mois, l'appétit devrait revenir..

Pendant le stress, les hormones adrénaline et noradrénaline sont libérées dans la circulation sanguine. En conséquence, le métabolisme augmente et la combinaison d'acides gras, au contraire, diminue. La norépinéphrine est également responsable de la pression artérielle, qui augmente nerveusement, forçant les systèmes du corps à travailler plus activement, et donc les nutriments sont consommés plus rapidement. En conséquence, une personne perd du poids.

L'appétit disparaît pour les raisons suivantes: • Il peut être une réaction du corps à l'épuisement nerveux et au stress, lorsque plus d'adrénaline pénètre dans la circulation sanguine, accélérant ainsi le métabolisme, de sorte qu'une personne perd l'appétit et perd du poids; • L'appétit peut diminuer à partir d'une diminution des besoins caloriques du corps en raison de la vieillesse, de la chaleur extérieure, d'un mode de vie insuffisamment actif; • Je ne veux pas non plus manger pendant les maladies ARVI, la grippe et d'autres maladies.

Un choc sévère ou des situations stressantes fréquentes entraînent une plus grande dépense calorique par l'organisme. Les nerfs ont un effet négatif sur le métabolisme. Le stress provoque des spasmes gastro-intestinaux, qui interfèrent avec la digestion normale et réduisent l'appétit. Par conséquent, une personne n'a pas envie de manger, tout aliment provoque un réflexe nauséeux et, par conséquent, une personne perd rapidement du poids.

Pendant le stress nerveux, le corps est sauvé par la libération des hormones adrénaline et noradrénaline dans le sang. Tous les systèmes commencent à fonctionner plus rapidement, plus d'énergie est consommée et le métabolisme augmente. Le corps n'étant pas habitué à ce rythme de travail, ses fonctions digestives sont perturbées, l'appétit diminue et, par conséquent, une personne perd du poids.

L'anorexie mentale est définie par une obsession de perdre du poids et de ne pas manger. Pour le traitement de la maladie, le médecin détermine un régime alimentaire personnel, en tenant compte de la quantité manquante de nutriments. En outre, le patient est crédité de médicaments qui soutiennent le corps humain dans son ensemble: vitamines, os fragiles, hormones pour l'aménorrhée, antidépresseurs. Les psychologues travaillent avec le patient dès le début.

Après l'opération, le corps épuisera son énergie et il n'a pas assez de force pour normaliser le système digestif, le métabolisme est perturbé. Souvent, une personne perd l'appétit après avoir pris des antibiotiques, qui sont prescrits après la chirurgie. Ces médicaments perturbent la microflore intestinale. Pour rendre l'envie de manger, le médecin élabore un menu personnel et un régime alimentaire pour le patient. Pour stimuler l'appétit, diverses décoctions à base de plantes sont prescrites. L'exercice modéré et la marche à l'extérieur rétablissent le métabolisme normal et restaurent l'appétit.

La perte d'appétit psychogène est associée aux problèmes psychologiques d'une personne qui mènent à la maladie - l'anorexie. Cette maladie est plus fréquente chez les jeunes filles et les adolescents qui pensent être trop gros. Une perte d'appétit nerveuse entraîne une perte de poids excessive en peu de temps.

Une situation stressante oblige le corps à activer tous les systèmes. Le signal d'alarme est transmis aux terminaisons nerveuses et les organes, se défendant, tentent de se débarrasser de l'excès - d'où le réflexe nauséeux se produit. En général, lorsque la situation stressante passe, le malaise passe. Cela aidera les exercices de respiration à calmer le système nerveux, et des exercices légers forceront les hormones à se rediriger vers le travail musculaire. Prendre des sédatifs et des boissons aux herbes calmera les nerfs.

Un stress constant et prolongé amène le corps à libérer l'hormone cortisol dans le plasma, ce qui augmente l'appétit. La somnolence, de par sa nature, survient lorsque le cerveau a besoin d'oxygène, mais que le corps ne le produit pas. Le stress entraîne des spasmes des muscles et des vaisseaux sanguins, ce qui provoque des tensions, et il ne permet pas au sang de circuler vers le cerveau. Souvent dans des situations stressantes, la pression artérielle diminue, ce qui induit également le sommeil.

Conclusion

La perte d'appétit n'est peut-être pas la seule manifestation du stress émotionnel et du stress. Afin de prévenir l'épuisement nerveux et l'anorexie dans un état dépressif, vous ne devez pas recourir à des méthodes d'augmentation de l'appétit sans la recommandation d'un médecin. Actuellement, un neuropsychiatre expérimenté peut facilement identifier les causes d'un manque d'appétit et prescrire le traitement et les remèdes les plus appropriés qui ne nuiront pas à l'organisme..

Diagnostiquer la maladie

Consulter un psychiatre si des symptômes d'anorexie mentale apparaissent.

Le spécialiste se familiarisera avec le problème et donnera un avis, en fonction des résultats desquels le traitement sera effectué.

Les principales méthodes de diagnostic:

  • conversation avec le patient et sa famille: lors de la communication, les informations nécessaires sont extraites pour déterminer le degré de la maladie et les dommages possibles;
  • calcul de l'IMC (indice de masse corporelle);
  • passer les tests nécessaires, tels qu'un test sanguin et urinaire détaillé, régler la quantité d'hormones, radiographie du squelette, gastroscopie et cardiogramme pour déterminer les dommages causés par la maladie.

Élimination de l'épuisement nerveux

Le type de traitement est choisi en fonction du degré de la maladie. Les patients graves sont placés dans un hôpital sous la surveillance étroite du personnel médical. Les principales étapes d'élimination de la maladie: normalisation progressive du poids, restauration de l'équilibre interne et soutien de l'état psychologique.

Traitement hospitalier

Chez les patients à un stade complexe de la maladie, la normalisation du poids est effectuée lentement. Pour cela, un régime alimentaire personnel est prescrit, qui comprend toutes les substances nécessaires à l'organisme dans un volume spécialement sélectionné. Lors du choix d'un régime, le poids corporel, le stade de la famine, les signes d'un manque de minéraux ou de vitamines sont pris en compte. Il est nécessaire de retrouver l'appétit pendant le stress pour qu'une personne puisse manger seule. Si cela ne fonctionne pas, le patient est nourri avec un tube spécial, qui est inséré dans le nez pour passer dans l'estomac..

Le traitement médicamenteux implique l'élimination de certains symptômes apparus à la suite de l'anorexie. Pour l'aménorrhée, des préparations hormonales sont prescrites, pour la fragilité des os - préparations contenant de la vitamine D et du calcium. Des antidépresseurs sont souvent prescrits («Prozac», «Olanzopin»). Ils doivent être pris strictement selon les directives d'un médecin..

Fluoxetine dans le traitement de l'anorexie

On comble le manque d'acides aminés

Le manque de sommeil et d'appétit, la fatigue et le malaise peuvent être causés par un manque d'acides aminés. Pour l'homme, l'acide aminé tryptophane est indispensable, impliqué dans la régulation de la synthèse de la vitamine B3 et de l'appétit. Vous pouvez combler le vide avec certains produits:

  • Soja et légumineuses, lentilles, pois chiches, pois.
  • Produits laitiers, yaourt, lait, lait cuit fermenté, kéfir.
  • Toutes les noix contiennent du tryptophane. Il suffit de consommer jusqu'à 50 g d'amandes, de noix, de noix de cajou, de noisettes par jour.
  • Champignons et fruits secs, dattes, raisins secs, figues.
  • Viande et poisson, en particulier les fruits de mer.

Méthodes de traitement

Le traitement psychothérapeutique est un élément important dans la lutte contre la perte de poids due au stress. Il existe deux thérapies qui peuvent être utilisées pour récupérer des états émotionnels après un stress:

  • famille (pour les patients adolescents);
  • comportemental (s'applique à un patient adulte).

Le résultat est en partie déterminé par le patient lui-même. Pour un traitement plus efficace de l'anorexie, les proches du patient sont impliqués. Ils doivent faire preuve de persévérance et de volonté pour aider à guérir de cette maladie..

La rapidité avec laquelle une personne se remet du stress dépend de lui-même et de son environnement. Si vous croyez au succès et que vous voulez vraiment vous débarrasser du problème, tout fonctionnera certainement..

Elle a perdu environ 7 kg de poids au cours du dernier mois (de 63 à 56) à cause des nerfs. Maintenant que l'appétit est complètement absent, je me force à manger au moins quelque chose. Encore un rêve très agité. Qui a fait face à cette situation et comment ont-ils gagné? Merci d'avance.

Experts de Woman.ru

Obtenez un avis d'expert sur votre sujet

Fenina Ekaterina Arkadyevna

Psychologue. Spécialiste du site b17.ru

Sofia Igorevna Nevzorova

Psychologue. Spécialiste du site b17.ru

Fortunatova Oksana Vasilievna

Psychologue, psychosomatologue. Spécialiste du site b17.ru

Svetlana Chernyshova

Psychologue, consultant. Spécialiste du site b17.ru

Tropina Natalia Vladimirovna

Psychothérapeute. Spécialiste du site b17.ru

Natalia Maratovna Rozhnova

Psychologue. Spécialiste du site b17.ru

Trukhina Natalia Vladimirovna

Psychologue, coach psychologue. Spécialiste du site b17.ru

Spiridonova Nadezhda Viktorovna

Psychologue. Spécialiste du site b17.ru

Inna Kravtsova

Psychologue, consultante en Gestalt. Spécialiste du site b17.ru

Vitamines B

Les vitamines du groupe B aideront à préserver et à renforcer le système nerveux, qui peut être pris sous forme de comprimés d'un complexe vitaminique, ou à ajuster la nutrition.

Vitamines essentielles dans les aliments:

  • Les noix contiennent une quantité suffisante de vitamines B1, B5 et B6.
  • Les bananes sont riches en vitamine C et B5-6.
  • Les amandes, les noix de cajou sont à l'origine de tout un complexe de groupes B-B1, B2, B3, B5, B6, B9.
  • Les avocats et l'avoine sont riches en vitamines B1, B5 et B6.
  • La spiruline, les épinards, les asperges et la citrouille sont riches en vitamines B12 et B6.

Que faire avec un stress chronique à long terme: comment se débarrasser de la tension nerveuse et rétablir un état calme


Cependant, chez les patients névrosés, ceux qui souffrent de la soi-disant VVD (dystonie végétative-vasculaire), peinent avec anxiété et panique, une perte d'appétit chronique peut se développer.

Et cette condition effraie souvent les névrosés, car ils sont sûrs que cela indique un problème de santé grave..

Cet article est consacré uniquement à une diminution de l'appétit sur fond de VSD, de peurs, d'anxiété et d'attaques de panique. Mais pas un trouble tel que «l'anorexie mentale», dont la survenue est associée au refus délibéré d'une personne de se nourrir.

Chez les adultes

Le stress est différent. Chaque jour, une personne vit de nombreuses situations: à la maison, au travail, sur la route, dans la rue. Certains n'affectent pas fortement le système nerveux central, d'autres provoquent une dépression ou une surexcitation sévère et une perte d'appétit survient sur une base nerveuse.

C'est un phénomène courant. Légère irritation, souvenirs désagréables, excitation lors d'une rencontre avec un ami. Ceci est considéré comme une tension légère qui est soulagée sans contrôle humain et sans consommation de drogues (distraction vers d'autres sujets ou préoccupations).

Mais il n'est pas toujours facile de se distraire du négatif. Le cerveau humain continue de rejouer la situation, tout en entraînant de plus en plus le propriétaire dans une situation stressante. Ce n'est pas facile, mais une tension accrue.

Un état stressant du corps qui demande plus de force. Se sentir faible, étourdi, perdre de l'énergie. Une personne est dans cet état lorsqu'elle résout des tâches importantes au quotidien, prend des décisions responsables. Ce comportement est inhérent aux politiciens, aux hommes d'affaires.

Mais un tel stress n'est pas considéré comme intrusif. L'élimination du stress accru attirera plus de ressources corporelles qu'avec un stress léger. Mais il n'y aura pas beaucoup de mal à la santé. Une personne doit abandonner la situation et laisser le cerveau se détendre, puis tout reviendra à la normale..

Si vous ne parvenez pas à vous abstraire, et au lieu de vous calmer, la tension augmente, des pensées obsessionnelles peuvent apparaître. En raison du stress, une personne est épuisée, la situation ne quitte pas le cerveau, il est impossible de se laisser distraire. La prochaine étape de la tension nerveuse vient.

Il y a un épuisement nerveux du corps jusqu'à l'apparition de sensations désagréables à l'intérieur, dépression, névroses. À ce stade, un trouble du système digestif est possible, une personne a des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des maux d'estomac.

Repos passif

Tout d'abord, il est nécessaire de normaliser le sommeil et de le ramener à la normale. Le repos passif peut aider. L'humanité a mis au point un grand nombre de secrets et d'astuces pour vous aider à vous détendre. Ce sont eux qui doivent être adoptés lors de la restauration du système nerveux..

Yoga et méditation

La méditation et le yoga vous aideront à vous calmer. Ces directions sont très populaires dans le monde moderne trépidant et leur valeur n'est pas du tout exagérée. Le yoga aidera à rétablir l'équilibre entre votre propre esprit et votre corps. La méditation consiste à se détendre, à abandonner de nombreuses pensées accablantes et à se calmer avant de s'endormir. En outre, le yoga est riche en une variété d'exercices de respiration, qui valent également la peine d'être utilisés..

Sous l'influence du stress, notre respiration change radicalement, nous commençons à «avaler» de l'air, l'oxygène manque constamment, de la fatigue, de la somnolence, de la faiblesse et des maux de tête apparaissent.

Les pratiques respiratoires normalisent le sommeil et améliorent l'état général du corps.

Massage

Faites attention aux différents massages. Elle aidera à étirer le corps et à oublier les problèmes pendant un moment. Il existe certains types de massages similaires à la méditation. Ils renforceront à la fois le corps et l'esprit, et auront un effet positif sur le sommeil..

La règle d'or du repos

Comprend trois "B":

  • air;
  • l'eau;
  • vitamines.

Cela ne signifie pas du tout que vous devez aller à la mer pour récupérer. Mais le plus souvent, il est nécessaire de se promener avec le chien ou après le travail sur le chemin du retour, de boire la quantité d'eau nécessaire par jour et de prendre des vitamines. Les vitamines peuvent être obtenues à partir de baies et de fruits frais, de champignons et de légumes, qui, entre autres, peuvent également restaurer l'appétit. Des complexes généraux de nutriments ou des vitamines spéciales qui améliorent la mémoire et renforcent le système nerveux conviennent également..

Autres méthodes

Après avoir souffert de stress, il est très bon de lire son livre préféré, d'écouter des compositions musicales agréables et calmes et de revisiter un vieux film. Les travaux d'aiguille permettent également d'éviter des conséquences désagréables, et une fatigue agréable après avoir travaillé sur la pièce suivante a un effet positif sur le sommeil et la mémoire..

Chez les enfants

La tension nerveuse chez un enfant entraîne un trouble du système nerveux, affecte négativement le travail des organes internes. Les conditions post-traumatiques des enfants sont encore plus dangereuses. La tâche des parents est de détecter la situation à temps et d'éliminer ses conséquences.

Les enfants, comme les adultes, sont confrontés au stress au quotidien. Sur le corps de l'enfant, il répond plus activement. Signes de tension nerveuse chez un bébé:

  • irascibilité;
  • tension musculaire;
  • manque de mouvements actifs;
  • l'enfant a mal au ventre, au dos et à la tête;
  • appétit instable;
  • dysfonctionnement de la vessie et du tractus intestinal;
  • manque de concentration, sommeil perturbé, sautes d'humeur, se fatigue rapidement.

Chez les adolescents, les symptômes de tension nerveuse sont similaires à la réaction du corps des adultes. Le maximalisme est caractéristique de l'adolescence. La situation stressante est exagérée et perçue comme fortement.

Quand avez-vous besoin de soins médicaux??

Une personne doit consulter un médecin dans les circonstances suivantes:

  1. Les nausées et le manque d'appétit, ainsi que les nausées, ne disparaissent pas dans les cinq jours.
  2. Ces phénomènes s'accompagnent d'inconfort au niveau de l'abdomen, de la gorge ou du dos..
  3. La douleur est aiguë.
  4. Il y a une augmentation de la température, des troubles intestinaux.
  5. Des particules de sang se trouvent dans les selles, les vomissements.

Raisons de la perte de poids avec tension nerveuse

Les nerfs affectent le fonctionnement de tout le corps, et en particulier le système digestif. Les fonctions internes sont perturbées pour tenter de faire face au stress. Les causes de la perte de poids diffèrent entre les adultes et les enfants..

Raisons du manque d'appétit et de la perte de poids:

  • le stress pour quelque raison que ce soit conduit à une surcharge au niveau des émotions, au surmenage;
  • le dysfonctionnement du système nerveux autonome dans le contexte d'un stress émotionnel entraîne une perturbation du fonctionnement des organes internes;
  • la présence de névrose et de dépression conduit à des phénomènes spasmodiques dans le tube digestif, ce qui entraîne à son tour une diminution de l'appétit;
  • le métabolisme et la production d'hormones sont également endommagés par le stress.

Chaque âge de l'enfant a ses propres raisons de perdre du poids associées au stress émotionnel:

  • Les bébés et les jeunes enfants d'âge préscolaire sont sensibles à la longue absence de leur mère, à la tension nerveuse des parents, au changement des règles de la routine quotidienne.
  • Enfants d'âge préscolaire plus âgés: passage dans un nouveau jardin d'enfants, nouvelles personnes, malentendus avec les parents, relations avec les pairs.
  • Chez les adolescents, le fond émotionnel est augmenté en raison de changements dans le corps lui-même, en grandissant.

Causes des conditions stressantes:

  • Un deuxième enfant apparaît dans la famille. La psyché fragile d'un enfant plus âgé conduit à des résultats négatifs. Cela semble inutile, abandonné.
  • En cas de déménagement dans un nouveau lieu de résidence, en conséquence, en changeant l'environnement habituel.
  • Fréquentes bagarres parentales ou divorce.
  • Informations négatives provenant des écrans de télévision et d'Internet.

Facteurs contribuant au refus de nourriture

La situation dans laquelle une personne n'a pas envie de manger peut s'expliquer par les circonstances suivantes:

  1. Utilisation de médicaments (p.ex., nausées, vomissements, manque d'appétit dû à la chimiothérapie pour les tumeurs, médicaments antiviraux lourds).
  2. Déséquilibre mental (surcharge émotionnelle, chagrin, excitation ou dépression).
  3. Interventions chirurgicales.
  4. La période de gestation, qui s'accompagne de refus de manger, de nausées et de vertiges.
  5. Situations alimentaires défavorables.
  6. Apparence et propriétés des aliments qui provoquent des souvenirs négatifs.
  7. Dépendance à l'alcool, aux drogues.
  8. Le problème lié au trouble de la perception de leur silhouette et au respect de régimes trop rigides.

Effets du stress sur l'appétit

Le résultat de l'exposition à des situations stressantes sur le corps est un dysfonctionnement du système digestif, un épuisement émotionnel.

  • Un manque prolongé de désir de manger entraîne une parasomnie, peut-être même un manque complet de sommeil.
  • Le corps féminin réagit au stress en interrompant la période de menstruation.
  • Le corps de l'enfant et à l'adolescence, la tension nerveuse se traduit par une carence en vitamines, la fonction protectrice contre les infections diminue, le système musculo-squelettique est mal formé, une augmentation du risque de maladies virales et infectieuses.
  • En cas de dépression ou de névrose sévère, une anorexie mentale se développe, ce qui épuise rapidement le corps et entraîne une forte diminution du poids.
  • La tension nerveuse s'accompagne de syndromes douloureux dans tout le corps. Somnolence, faiblesse, symptômes spasmodiques, nausées, surtout le matin. Dans le contexte d'une altération des fonctions motrices des intestins, une lourdeur apparaît dans l'estomac après avoir mangé, bouleversé.

Liste des pathologies associées au refus de nourriture

Il existe de nombreuses maladies qui provoquent un manque d'appétit. Ceux-ci comprennent les éléments suivants:

  1. Déviations psychiques.
  2. État dépressif.
  3. La toxicomanie.
  4. Période de gestation.
  5. Manque d'hormones thyroïdiennes.
  6. Infections (hépatite, syndrome d'immunodéficience acquise, tuberculose).
  7. Maladies du tube digestif (intestins, estomac, vésicule biliaire).
  8. Lymphome.
  9. Pathologies cancéreuses du système digestif.
  10. Anémie.
  11. Ulcères gastro-intestinaux.
  12. Présence de calculs dans la vésicule biliaire.
  13. Troubles des fonctions du système urinaire et du foie.
  14. Pathologies du muscle cardiaque et des vaisseaux sanguins (par exemple, hypertension).
  15. Infection par des parasites.
  16. Prendre des médicaments contenant des hormones.
  17. Interventions chirurgicales.
  18. Prendre des quantités excessives de médicaments (pour la toxicomanie).

Médicament

Le stress sévère est une maladie, il est nécessaire de commencer à traiter avec des médicaments après avoir consulté un médecin spécialiste. La thérapie des causes mentales et émotionnelles lorsque l'appétit a disparu est fondamentalement différente du traitement des maladies non liées aux nerfs..

Ils aident à restaurer l'appétit sur fond de dépression, de névroses et d'anorexie mentale.

Le Prozac est un médicament qui augmente la synthèse de la sérotonine (l'hormone du bonheur). Le médicament est vendu librement dans les pharmacies sans ordonnance. Il est souvent prescrit par un neurologue pour les adultes et les enfants. Aide à éliminer les états d'anxiété et de panique, soulage le syndrome de la pensée obsessionnelle-compulsive, rétablit le cycle menstruel. L'utilisation constante du médicament aide à équilibrer l'état mental et améliore l'humeur.

La glycine est une préparation à base de plantes qui contient un acide aminé. Influence le cours des processus dans le cortex cérébral, normalise les réactions chimiques. S'applique à partir du premier anniversaire.

Persen, novo-passit, deprim - antidépresseurs contenant des ingrédients à base de plantes, améliorent l'humeur, font face au manque d'appétit.

Médicaments qui éliminent l'effet de la sérotonine lorsqu'elle est déficiente. Ils affectent indirectement l'appétit, changent l'état psycho-émotionnel pour le mieux. Les médicaments comprennent: Granisetron, Iprazochrome, Lisuride et autres.

Le principal effet des médicaments est la normalisation des processus métaboliques, une augmentation du tonus général du corps.

En participant au processus métabolique, il aide à restaurer le métabolisme des graisses, des glucides et des protéines. Favorise la normalisation du système digestif et l'amélioration de l'appétit.

Cependant, chez les patients névrosés, ceux qui souffrent de la soi-disant VVD (dystonie végétative-vasculaire), peinent avec anxiété et panique, une perte d'appétit chronique peut se développer.

Et cette condition effraie souvent les névrosés, car ils sont sûrs que cela indique un problème de santé grave..

Sources de stress menant à la suralimentation

Le stress est la réponse du corps à des événements de la vie complexes et accablants. Essentiellement, la réponse de combat ou de fuite du corps est déclenchée. Cela peut se produire même dans les cas où les circonstances environnantes ne mettent pas la vie en danger. Le cerveau interprète en quelque sorte les événements comme dangereux, puis le corps commence à réagir comme s'il se trouvait vraiment dans une situation difficile. La nourriture est un besoin fondamental pour le corps, donc la dépendance alimentaire et le faux appétit accru sont des compagnons fréquents du stress..
Les situations de stress peuvent affecter le corps, l'esprit et l'âme. Selon l'Institut américain pour l'étude du stress, les sources courantes de stress peuvent être classées comme suit:

  1. Une expérience émotionnelle. Des événements tels que des conflits interpersonnels, une rupture des relations, la perte d'un emploi ou le décès d'un être cher peuvent devenir la principale cause d'émotions négatives graves, qui provoquent du stress, et derrière une suralimentation incontrôlable, ce que l'on appelle scientifiquement compulsif. Parfois, des émotions désagréables, telles que la tristesse ou l'anxiété, surgissent de nulle part. Mais votre réaction instinctive personnelle à ces sentiments peut être une source de stress ultérieur. Par exemple, si vous êtes en colère de perdre votre emploi pendant longtemps et que vous vous en voulez pour ce sentiment de colère («Pourquoi ne puis-je pas me débarrasser de ces émotions négatives?!»), Tout cela peut aussi devenir une source supplémentaire de stress..
  2. Stimuli physiologiques (associés au fonctionnement du corps). La rencontre de routine avec des difficultés physiologiques peut être stressante et stressante. Des conditions telles que la faim, le manque de nourriture ou la suralimentation, les troubles du sommeil, les changements hormonaux pendant la puberté et la ménopause et le vieillissement sont des sources potentielles de stress. De plus, le stress peut être causé par un rhume, une grippe ou la nouvelle même d'une maladie grave..
  3. Irritants environnementaux. Le stress peut être causé par la pollution de l'environnement, le bruit, les mouvements constants, les changements importants des conditions météorologiques, ainsi que l'influence des substances toxiques dans l'air et des produits utilisés.
  4. Activité mentale. Votre esprit fournit des flux constants de pensées, interprétant ainsi les expériences et les événements que vous avez vécus. Au fur et à mesure que vous évaluez le sens des situations et le sens des personnes dans votre environnement, la nature des interprétations commence à influencer fortement le niveau de stress que vous ressentez. Vous avez le choix: accepter toute situation comme négative et imaginer un avenir sombre, ou réagir calmement à l'événement. Dans le second cas, il sera possible de minimiser le stress et d'avoir une expérience de vie plus positive, et en même temps d'éviter d'éventuels problèmes de suralimentation compulsive..

Il est important de noter que les stimuli mentaux et émotionnels proviennent principalement du fait que les exigences d'une situation dépassent souvent la capacité de faire face à cette situation. En d'autres termes, vous pensez que vous êtes tombé dans un piège ou que vous ne pourrez pas résoudre avec succès les circonstances. En fait, être dans une situation aussi problématique est un stress..

Bien que vous ne puissiez pas faire grand-chose au sujet des stimuli physiologiques et environnementaux, tels que la maladie ou la pollution de l'environnement, vous avez une influence suffisante sur les réponses mentales et émotionnelles aux événements. Apprendre à être gentil avec vous-même et à garder l'esprit ouvert peut réduire considérablement votre risque de stress et, avec lui, une augmentation de l'appétit..

Signes de perte d'appétit des nerfs

Les symptômes d'une réticence nerveuse à manger de la nourriture sont:

Les symptômes de perte d'appétit avec VSD et d'autres types de névrose peuvent être constants ou n'apparaître qu'occasionnellement. De plus, leur apparition ne doit pas nécessairement être associée à une situation stressante clairement définie..

L'appétit transpirant peut être programmé pour coïncider avec l'heure ou les jours de la semaine. Ou peut-être en fait constant.

L'aversion pour la nourriture peut être extrêmement forte et ne peut être exprimée que par un léger mécontentement du repas..

Très souvent, la perte d'appétit nerveux est associée à d'autres symptômes névrotiques, principalement ceux qui affectent le tube digestif. Cela peut être des nausées nerveuses, de la diarrhée, des douleurs d'estomac, etc..

Prévention et traitement

Les douleurs à l'estomac dues aux nerfs et au stress peuvent être traitées avec des médicaments et certains changements de mode de vie.

En fonction du diagnostic et de la gravité de l'évolution, le médecin traitant peut prescrire des médicaments psychotropes, des anti-nausées ou des médicaments pour la diarrhée ou la constipation.

Pour ceux qui souffrent d'anxiété nerveuse et d '«estomac nerveux» (quand ça fait très mal à cause du stress), certains types d'antidépresseurs sont spécifiquement prescrits.

Des antiacides peuvent également être prescrits pour aider à soulager les douleurs à l'estomac en réduisant les ballonnements, la sécrétion d'acide et de gaz.

Outre ces médicaments, les plantes médicinales aident également à réduire les problèmes d'indigestion..

Les herbes telles que la menthe poivrée, le gingembre, la camomille, etc. ont des propriétés carminatives qui empêchent la formation de gaz dans le tube digestif.

Ils sont légers et peuvent aider à soulager les problèmes gastro-intestinaux courants.

La valériane, l'herbe à chat, l'estragon, l'angélique, le fenouil, l'anis, etc. sont des herbes qui peuvent non seulement détendre une personne lorsqu'elle est surmenée, mais aussi la soulager des maux d'estomac.

L'exercice régulier et une bonne alimentation peuvent également garder l'esprit et le corps en bonne santé..

La pratique de la méditation et des techniques de respiration profonde telles que le pranayama ont des propriétés curatives lorsqu'elles sont appliquées régulièrement.

Le stress, l'anxiété et la dépression contribuent définitivement aux douleurs à l'estomac (cela fait souvent mal et dérange une personne).

Dans la plupart des cas, les douleurs abdominales sont temporaires, cependant, lorsqu'elles deviennent chroniques, cela suggère que vous devez de toute urgence vous rendre dans un établissement médical pour un spécialiste..

Les personnes qui ressentent une douleur dans l'abdomen due aux nerfs ont tendance à la voir se manifester dans une partie de l'abdomen (côté gauche ou droit).

La douleur a tendance à être si intense qu'il est parfois difficile pour une personne de marcher..

Dans le cas où le patient souffre de douleurs à l'estomac dues aux nerfs, il doit prendre des mesures appropriées pour se reposer et apprendre à vivre sans nerfs..

Il existe des techniques très simples que vous pouvez utiliser pour vous débarrasser des problèmes du système nerveux qui entraînent des douleurs à l'estomac.

Le gingembre (ou racine de gingembre) est très populaire pour calmer l'estomac et réduire le risque d'irriter la muqueuse de l'estomac. Il est idéal pour soulager les problèmes digestifs et soulager les crampes.

C'est aussi un antiviral, ce qui signifie qu'il peut vous aider à faire face à un rhume ou une grippe..

Si une personne n'aime pas le goût prononcé du gingembre, vous pouvez le manger cru ou y ajouter un peu de sucre..

Il est également possible de transformer le gingembre en thé: il vous suffit d'ajouter une petite quantité de gingembre râpé à l'eau chaude, il doit y être infusé pendant plusieurs minutes, puis vous pouvez le boire.

La menthe poivrée est également un bon analgésique et soulage un facteur majeur de douleurs à l'estomac, à savoir la faiblesse des nerfs..

Il est utilisé depuis des milliers d'années pour améliorer la digestion et lutter contre les maux d'estomac..

Vous pouvez manger des feuilles de menthe fraîche ou les mettre dans l'eau pendant un certain temps, puis boire une telle teinture.

Alternativement, il est possible de faire du thé à partir de feuilles de menthe. Si vous n'avez pas les feuilles de cette plante sous la main, vous pouvez acheter des sachets de thé à la menthe dans n'importe quelle épicerie..

C'est un type de thé très populaire et très facile à trouver. Il suffit de faire bouillir l'eau et de verser les feuilles de menthe avec de l'eau bouillante pendant 3 à 5 minutes, puis de boire.

De plus, presque tout le monde a du bicarbonate de soude dans sa maison: un produit populaire aux centaines d'utilisations..

Au lieu d'acheter des médicaments douteux pour les crampes d'estomac, vous pouvez simplement utiliser le bicarbonate de soude que tout le monde a..

Soda, qui est du bicarbonate de sodium ordinaire, fonctionne comme une pilule antiacide qui soulage les symptômes de nombreux maux courants tels que l'indigestion, les brûlures d'estomac, les nausées et les douleurs à l'estomac après le stress..

Vous devez mélanger une cuillère à café de bicarbonate de soude avec de l'eau tiède et boire ce mélange pour soulager la condition.

Le riz est également idéal pour traiter les maux d'estomac et les douleurs, en particulier si les douleurs à l'estomac sont accompagnées de diarrhée et ont été causées par la nervosité..

Le riz est un aliment léger et délicat riche en fibres.

Il est également parfait pour absorber les liquides, il peut donc aider à traiter la diarrhée et à durcir les selles. Ce produit absorbe toutes les toxines dans l'estomac qui causent des douleurs dans l'estomac..

Il est également conseillé de pratiquer certains exercices de respiration pour aider à calmer les nerfs..

Cela peut être fait en fermant les yeux et en ralentissant votre respiration. Vous devez retenir votre souffle, en comptant mentalement jusqu'à cinq, puis expirez lentement l'air.

Cet exercice peut être fait une dizaine de fois pour aider à ralentir le rythme cardiaque rapide..

De plus, cela peut aider à calmer n'importe qui après une journée chaotique et stressante. Vous pouvez faire ces exercices de respiration n'importe où et n'importe quand pour vous calmer et soulager rapidement le stress..

Dans tous les cas, dès que les symptômes de sensations douloureuses apparaissent sur une base nerveuse, ne paniquez pas et prenez tous les médicaments à la suite, vous devez consulter un médecin qui vous dira pourquoi il y a des douleurs à l'estomac et comment les gérer.

Il est également nécessaire de pratiquer un mode de vie sain et, si nécessaire, d'y apporter certaines modifications. Vous n'avez pas besoin de vivre sur les nerfs, vous devez vivre de manière optimiste!

Les raisons

Comme l'une des principales raisons d'une diminution régulière de l'appétit sur fond de névrose, on appelle souvent un déséquilibre de la sérotonine dans le corps, dont l'une des fonctions est la régulation de l'alimentation..

En fait, en plus de la sérotonine, beaucoup plus d'hormones et de neurotransmetteurs sont impliqués dans le développement de l'anxiété et dans l'apparition de la faim. C'est pourquoi l'excitation affecte toujours le comportement alimentaire d'une personne. Et c'est ok.

Inhibition du système nerveux parasympathique

Les symptômes névrotiques classiques sont:

Il est clair que dans le contexte de tels symptômes, l'appétit sera réduit..

C'est la principale raison de la perte d'appétit chronique avec VSD, états anxieux-phobiques, paniques..

Toutes les personnes souffrant de VSD sont sûres qu'elles sont malades. Par conséquent, ils évaluent scrupuleusement leur condition physique. S'écouter constamment, en notant les nouveaux signes de maladie.

Ils surveillent également leur envie de manger. Ou réticence à le faire.

Absolument toute personne parfaitement saine peut perdre l'appétit de temps en temps. Cependant, une telle personne ne le remarque tout simplement pas, n'en fait pas un problème..

Une autre chose est un névrosé avec VSD. Il pense quelque chose comme ça:

Quelque chose que je n'ai pas envie de manger, même s'il est déjà 14h00, et je n'ai rien mangé le matin. Qu'est-ce que ça veut dire? Nous devrions lire à ce sujet. Aaaaa! Oncologie, troubles neurologiques, infections... Ici! Je savais que je mourais.

De plus, après une telle fixation de son symptôme et en découvrant qu'il indique des maladies incurables, le patient névrosé ne pense qu'au fait qu'il ne veut pas manger. Et dans le contexte d'une telle fixation sur le symptôme, ce symptôme s'intensifie.

Dans le même temps, d'autres symptômes physiques d'anxiété (diarrhée, nausées, etc.), ainsi que la dépression psychogène, qui est un compagnon constant de la plupart des patients névrosés, alimentent le feu. Et qui les convainc facilement qu'ils sont gravement malades.

Des exercices

Souvent, les gens ne pensent à l'exercice que dans le contexte de la perte de poids, donc certaines personnes aiment s'entraîner, mais d'autres non. Si vous êtes la personne chanceuse qui est positive à propos de l'activité physique, alors c'est génial. Continuez dans le même esprit! L'activité physique est importante pour se débarrasser de la dépendance alimentaire, car elle peut protéger contre les émotions négatives et les effets du stress sous forme de frénésie alimentaire..

Tout type d'entraînement est bénéfique pour rester en bonne forme physique et renforcer la résistance au stress. Ne vous limitez pas aux seuls exercices qui vous aideront à combattre l'excès de poids. Pensez plutôt à ce que vous aimez faire. De nombreuses activités peuvent vous aider à éviter de trop manger et à réduire votre appétit..

Cela peut inclure la marche, la danse, la corde à sauter, la natation, le cyclisme et de nombreuses autres activités physiques. Essayez de vous souvenir du type de sport que vous aimiez pratiquer lorsque vous étiez enfant et commencez par cela. N'oubliez pas d'adapter chaque exercice aux capacités de votre corps et à la façon dont votre corps se sent sous le stress.

Si vous vous sentez irritable ou nerveux, vous pouvez envisager des sports intenses comme le jogging ou le tennis. Si votre corps est épuisé, essayez le yoga revitalisant, la natation ou tout simplement la marche tous les jours. Peu importe celui que vous choisissez, l'essentiel est de vous rappeler que vous le faites pour votre santé et lutter contre le stress..

Utilisez cet exercice pour élaborer votre propre plan pour faire face à des situations stressantes. Dans chacune des catégories suivantes, cochez une ou plusieurs mesures que vous prévoyez de prendre pour mieux gérer le stress et remplissez les espaces vides avec des informations plus détaillées. Ne soyez pas trop ambitieux.

Mieux vaut opter pour des étapes petites mais importantes que vous pouvez faire. Vous pouvez revenir à ce plan après quelques mois, ajouter ce que vous voulez essayer en pratique ou, au contraire, supprimer les actions qui ne fonctionnent pas pour vous. Considérez ce plan comme une feuille de route pour une meilleure gestion du stress dans la vie..

En suivant ou en réduisant la consommation d'alcool (Exemple: je ferai attention aux circonstances dans lesquelles je bois. Je ne boirai jamais seul et je fixerai également une limite d'alcool).

En suivant ou en réduisant votre consommation de nicotine. (Exemple: je ne veux pas augmenter la quantité de cigarettes que je fume en situation de stress).

Améliorer l'hygiène du sommeil ou modifier les éléments suivants: (Consultez la liste des recommandations d'hygiène du sommeil mentionnées précédemment)

Exercice: (Exemple: étirements, cours de yoga, marche, cours de Pilates, kayak)

Se reposer régulièrement: (Exemple: se détendre dans la nature, marcher le long de la plage, écouter de la musique relaxante)

Lorsque je suis stressé, j'envisagerai d'utiliser les suppléments suivants, mais seulement après avoir consulté mon professionnel de la santé. (N'oubliez pas de commencer avec un seul supplément de quelque nature que ce soit.)

Essayez de trouver le meilleur compliment pour vos points forts. (Exemple: je vais arrêter de rejeter le fait que je suis une femme forte et me rappeler que je suis gentille et généreuse - ce sont les traits qui sont importants pour moi).

Faites une liste des avantages et des inconvénients de ce que je considère comme important dans ma vie, tout en redéfinissant les priorités si nécessaire. (Exemple: je me place toujours en dernier et je m'occupe des autres en premier, plutôt que de faire ce que je veux ou dois faire. Cela cause beaucoup de stress dans ma vie.)

Liste des actions et priorités que vous souhaitez repenser

Devenez ouvert à l'acceptation.

Dans quels cas / situations de votre vie résistez-vous à accepter les choses telles qu'elles sont?

Qu'est-ce que vous appréciez dans ces cas / situations?

Ce qu'il vous a fallu pour accepter ces situations?

Le stress peut vous motiver à faire de grandes choses, ou il peut être de l'usure. Ceux qui ont une dépendance alimentaire sont familiers avec l'effet du stress lorsque la nourriture est utilisée comme principal mécanisme d'adaptation au stress. Prenez le temps de créer votre propre système de résilience au stress qui fonctionne pour vous.

Et lorsque les choses deviennent incontrôlables, concentrez-vous sur les choses qui comptent vraiment pour vous. En utilisant votre plan personnel de gestion du stress comme guide, vous pouvez progressivement mettre en place et pratiquer de nouvelles façons de lutter contre le stress et la dépendance alimentaire..

Comment se débarrasser de?

Tout d'abord, vous devez manger normalement. Je ne peux même pas traverser.

Mangez des aliments sains et naturels préparés à la maison. Il est conseillé de définir strictement l'heure (à l'heure).

Pour augmenter l'appétit, des épices doivent être ajoutées aux aliments, telles que:

  • coriandre et coriandre;
  • cannelle;
  • fenouil;
  • gingembre;
  • cumin (zira);
  • menthe;
  • poivre noir.

Il est bon d'introduire diverses amertumes dans l'alimentation. Par exemple, pamplemousse, chicorée instantanée, café noir naturel.

Les aliments fermentés sont affichés. La choucroute est excellente pour augmenter l'appétit.

Pour vous débarrasser complètement du VSD et d'autres troubles névrotiques, vous devez faire beaucoup de travail sur vous-même. De préférence avec l'aide d'un psychothérapeute professionnel. Cela peut prendre plus d'un an.

Et si ce n'est toujours pas nerveux?

Bien sûr, personne ne nie qu'une diminution chronique de l'appétit se produit non seulement pour des raisons nerveuses, mais également en raison de pathologies somatiques graves..

À première vue, il semble que le stress et la dépression ne provoquent que des perturbations du système nerveux. Tout trouble nerveux provoque un dysfonctionnement de tous les systèmes du corps, le système nerveux autonome.

  • 55% perdent l'appétit, la nourriture semble moins savoureuse.
  • Dans 30% des cas, les troubles émotionnels provoquent des troubles fonctionnels des intestins et de la digestion.
  • Dans 10% des cas, les pensées désagréables sur les problèmes de la vie détournent l'attention de l'alimentation.
  • Moins de 5% développent des nausées ou des vomissements dus aux nerfs.

Le manque d'appétit peut entraîner des conséquences indésirables lors du stress, ce qui a déjà un effet négatif sur le corps.

Et si une personne a souffert d'un trouble mental et refuse de manger? Nous dirons dans l'article.

Physiologie de la perte de poids

Pourquoi une personne perd-elle du poids sous le stress? Une personne perd des calories même avec un stress intense à court terme. Les médecins ont calculé qu'au moment d'un saut en parachute, le corps dépense environ 200 kilocalories et seulement un jour après le retour du choc à la normale. Que pouvons-nous dire sur le stress chronique., Les expériences quotidiennes affectent encore plus négativement le métabolisme.

Le psychothérapeute R. Gould, spécialisé dans les troubles de l'alimentation, en a déduit un schéma. Le stress et la perte de poids entraînent une fatigue chronique et une dépression. La perte de poids est un signal au corps pour réduire l'intensité des expériences. Gould note que le corps perçoit le stress comme une maladie. Un tel état n'est pas naturel pour une personne. Et la nature est arrangée de telle manière que pendant la maladie, il n'est pas nécessaire de manger dur, donc l'appétit disparaît - c'est une réaction à des expériences nerveuses.

Pourquoi il n'y a pas d'appétit sous le stress

  1. Tout trouble provoque un épuisement nerveux, une surcharge émotionnelle, un surmenage.
  2. Sous stress, le système nerveux autonome souffre, qui contrôle le travail des organes internes.
  3. La névrose et la dépression sont un facteur provoquant une tension générale, un spasme des organes du tractus gastro-intestinal, qui se manifeste par une perte d'appétit et une altération de la perception du goût des aliments.
  4. Sous stress constant, le métabolisme et la sécrétion hormonale changent.
  5. De faibles niveaux de leptine et d'œstrogène, de fortes baisses de cortisol dans un contexte de stress sont l'une des principales causes de perte d'appétit nerveux.

La perte d'appétit est un signe de perturbations dans le corps

Pour qu'une personne reçoive une quantité suffisante de substances importantes pour la santé et puisse mener une vie bien remplie, elle doit bien manger. Cependant, il se trouve qu'un individu cesse de ressentir le besoin de nourriture. Parfois, dans une telle situation, tous les produits sont rejetés et provoquent une gêne, une détérioration de la santé. Dans ce cas, il est important de demander une aide médicale à temps. Il y a plusieurs raisons à un manque d'appétit. Les pathologies du tractus gastro-intestinal, du système nerveux, des glandes endocrines, des virus, des néoplasmes peuvent provoquer un tel symptôme. Parfois, la perte de soif de nourriture s'accompagne de faiblesse, de vomissements.

Quelles peuvent être les conséquences

Sans traitement, le risque de perte de poids rapide et de dépression nerveuse est très élevé.

  • Un manque d'appétit prolongé peut entraîner des troubles du sommeil, de l'insomnie.
  • Les irrégularités menstruelles sont une complication courante de la perte de poids nerveuse chez les femmes.
  • Dans l'enfance et l'adolescence, il existe un risque élevé de carence en vitamines, une forte diminution de l'immunité, une altération de la formation du système musculo-squelettique, une sensibilité au rhume et aux maladies virales.
  • Une conséquence dangereuse de la névrose et de la dépression - l'anorexie mentale avec une perte de poids rapide jusqu'à l'épuisement.
  • La perte d'appétit s'accompagne de maux de tête, de somnolence et de faiblesse sévères, de douleurs musculaires, d'arythmie, de spasmes musculaires, de troubles de la motilité intestinale.

Dans tout trouble nerveux, la nutrition est un facteur important dans le maintien des fonctions corporelles..

Ensuite, nous vous expliquerons comment augmenter votre appétit pour les pathologies mentales..

Fonctions de diagnostic

La maladie à laquelle ce symptôme est associé est assez simple pour un spécialiste à déterminer quand elle donne un tableau clinique prononcé. Par exemple, s'il existe une combinaison de selles dérangées, de vomissements et de manque d'appétit, des tests supplémentaires peuvent ne pas être nécessaires..

Cependant, dans certains cas, la perte du besoin de nourriture ne s'accompagne pas d'autres signes de déviation. Par exemple, chez les patients souffrant de troubles de l'alimentation. Cette situation est très dangereuse. Après tout, une personne ou ses proches se tournent souvent vers un établissement médical dès les derniers stades des violations..

Comment se remettre d'un trouble de l'alimentation

L'appétit régule la fonction de l'apport de nutriments, de protéines, de graisses et de glucides dans le corps. Le centre de la faim et de la satiété est situé dans l'hypothalamus. Lorsque la glycémie baisse, un signal est donné pour manger et augmenter l'équilibre énergétique.

Avec une alimentation déséquilibrée et l'habitude de grignoter des bonbons, le corps ne reçoit pas la quantité requise de nutriments.

Il sera possible de restaurer un trouble de l'alimentation en respectant trois règles simples:

  1. Vous devriez manger au moins trois fois par jour..
  2. Dans le régime, vous devez adhérer à la formule 50% de glucides, 25% de protéines et 25% de graisses.
  3. Mangez des bonbons en petites quantités (jusqu'à 100 g) comme collation entre les repas et ne mangez jamais à jeun..

Comment traiter la névrose et compenser le déficit pondéral?

Beaucoup ne peuvent pas déterminer l'état limite entre une névrose douloureuse et le désir de guérir leur corps à l'aide du jeûne thérapeutique. Comment déterminer quand consulter un psychothérapeute et si vous devez le contacter? Vous pouvez répondre à cette question en répondant aux questions:

  1. Vous avez déjà perdu une quantité donnée de kilogrammes, mais votre poids continue de baisser?
  2. En plus d'un manque d'appétit, vous présentez d'autres symptômes.?
  3. Votre poids est déjà inférieur à la normale d'au moins 10%?

Si vous avez répondu oui à toutes les réponses, vous devriez consulter immédiatement votre médecin. Le plus tôt vous identifiez les signes de névrose, mieux c'est..

La perte de poids avec névrose n'est pas le principal symptôme et la névrose doit être traitée en association, car la principale cause de la carence pondérale est les problèmes psychologiques et les troubles mentaux. Le traitement doit être supervisé par un psychothérapeute, et s'il y a une telle opportunité, il est préférable de le faire dans un hôpital sous la supervision de plusieurs spécialistes..

Le traitement de la maladie sous-jacente comprend les mesures suivantes:

  • Aide psychologique et travail avec un psychologue (individuel ou en groupe).
  • Médicaments - sédatifs, sédatifs, hypnotiques.
  • Massage relaxant, acupuncture, physiothérapie, cours de yoga, bains thérapeutiques aux huiles aromatiques.
  • Remèdes populaires pour le traitement des névroses (diverses décoctions, infusions, mélanges d'herbes médicinales à effet calmant).

En plus de traiter la cause sous-jacente de cette affection, des mesures supplémentaires doivent être suivies, notamment:

Mesures générales, qui impliquent des actions générales. Les patients doivent manger des aliments riches en calories en petites portions, plusieurs fois par jour, de préférence avec beaucoup de glucides et d'acides gras insaturés.

Exercice et petits exercices en plein air qui améliorent l'appétit et l'intérêt pour la nourriture. Il est important de ne pas en faire trop ici, car une surcharge peut provoquer un contrecoup..

Irradiation ultraviolette - vous pouvez simplement prendre un bain de soleil au soleil pendant une courte période ou utiliser un solarium. La formation de vitamine D sous la peau à la suite d'une légère exposition au soleil aidera à restaurer le calcium dans le corps et à prévenir la fragilité osseuse.

Le système nerveux autonome régule le fonctionnement de tout le corps. Avec un rapport normal et équilibré des divisions sympathique et parasympathique, une personne est incluse dans la période active d'éveil à l'heure et restaure également l'énergie dépensée dans le temps pendant le repos nocturne. Le dysfonctionnement du système nerveux viole cette relation, à la suite de quoi certains échecs se produisent:

  • Troubles du sommeil la nuit (sommeil intermittent et / ou peu profond, incapacité à s'endormir - types d'insomnie) et somnolence pendant la journée;
  • Autre.

    La division parasympathique du système nerveux autonome est responsable de l'augmentation de l'appétit et de la prise de poids rapide, tout en favorisant la perte d'appétit et la perte de poids. La façon exacte dont les changements d'appétit dans la dépression associés au VSD dépendent des caractéristiques individuelles du corps du patient. Si certaines personnes commencent à l'apathie et que le corps demande sans cesse de la nourriture, alors dans d'autres, le système endocrinien commence à fonctionner de manière accélérée, le niveau d'hormones (adrénaline) dans le sang augmente, les processus métaboliques sont accélérés, les réserves de graisse sont brûlées, ce qui entraîne une perte de poids. Dans le même temps, des crises de peur, de l'anxiété peuvent commencer, la fréquence cardiaque augmente et l'appétit disparaît complètement.

    On comble le manque d'acides aminés

    Le manque de sommeil et d'appétit, la fatigue et le malaise peuvent être causés par un manque d'acides aminés. Pour l'homme, l'acide aminé tryptophane est indispensable, impliqué dans la régulation de la synthèse de la vitamine B3 et de l'appétit. Vous pouvez combler le vide avec certains produits:

    • Soja et légumineuses, lentilles, pois chiches, pois.
    • Produits laitiers, yaourt, lait, lait cuit fermenté, kéfir.
    • Toutes les noix contiennent du tryptophane. Il suffit de consommer jusqu'à 50 g d'amandes, de noix, de noix de cajou, de noisettes par jour.
    • Champignons et fruits secs, dattes, raisins secs, figues.
    • Viande et poisson, en particulier les fruits de mer.

    Vitamines B

    Les vitamines du groupe B aideront à préserver et à renforcer le système nerveux, qui peut être pris sous forme de comprimés d'un complexe vitaminique, ou à ajuster la nutrition.

    Vitamines essentielles dans les aliments:

    • Les noix contiennent une quantité suffisante de vitamines B1, B5 et B6.
    • Les bananes sont riches en vitamine C et B5-6.
    • Les amandes, les noix de cajou sont à l'origine de tout un complexe de groupes B-B1, B2, B3, B5, B6, B9.
    • Les avocats et l'avoine sont riches en vitamines B1, B5 et B6.
    • La spiruline, les épinards, les asperges et la citrouille sont riches en vitamines B12 et B6.

    Les aliments sont riches en zinc

    Dans l'organisme, le zinc participe non seulement au métabolisme des protéines, des graisses, des glucides et des enzymes, mais favorise également le développement sexuel, le fonctionnement du système immunitaire et le travail du pancréas avec la synthèse de l'insuline.

    Vous pouvez combler le manque de zinc avec les produits suivants:

    • Gruau d'orge et de sarrasin;
    • viande maigre de dinde, lapin et canard;
    • pois, haricots et pois chiches;
    • fromage faible en gras et fromage cottage;
    • pignons de pin, arachides.

    Médicaments pour augmenter l'appétit

    Il est extrêmement risqué de commencer à corriger l'appétit sans la recommandation d'un médecin..

    Tout d'abord, vous devez vous assurer de la cause du trouble de l'alimentation, car les méthodes de traitement des troubles psycho-émotionnels sont extrêmement différentes du traitement des maladies somatiques..

    Restaurer l'appétit dans l'anorexie mentale, la dépression et la névrose.

    Affecte indirectement l'appétit et améliore l'état psycho-émotionnel.

    Régule le métabolisme et augmente le tonus.

    Participe aux processus métaboliques et restaure le métabolisme des graisses, des protéines et des glucides, régulant ainsi le comportement alimentaire et l'appétit.

    Pathologie alimentaire

    L'anorexie est une maladie qui affecte souvent les jeunes, en particulier le beau sexe. La maladie cause de graves dommages à la santé, car elle affecte tous les mécanismes naturels du corps qui provoquent le besoin de nourriture. Pour cette raison, le manque d'appétit chez les patients souffrant d'anorexie est difficile et long à corriger dans des institutions médicales spéciales, et même la thérapie ne donne pas une garantie absolue de guérison. De plus, avec le développement ultérieur du trouble, la perte de soif de nourriture s'accompagne de nausées et de vomissements. Par conséquent, le corps de l'individu est rapidement privé des substances et des fluides nécessaires, s'affaiblit, s'épuise.

    L'importance du régime

    Une nutrition régulière enrichit non seulement le corps en nutriments essentiels, mais définit également le rythme du fonctionnement de tous les organes de la digestion et du métabolisme. Dans le même temps, il est important de manger régulièrement et de manière équilibrée, en observant le taux d'apport en protéines, lipides et glucides..

    De manière optimale, quatre ou cinq repas par jour.

    • Le petit-déjeuner doit être dans les 2 premières heures après le réveil, dans un rapport de 2: 1 de glucides et d'aliments protéinés.
    • La première collation peut avoir lieu entre le petit-déjeuner et le déjeuner. Convient pour les fruits, les salades légères, les produits laitiers.
    • Le déjeuner doit contenir au moins 40% de protéines, 30% de matières grasses et 30% de glucides. La part des glucides simples - farine et sucré, devrait être inférieure d'un tiers à la quantité de glucides complexes (céréales, céréales, légumineuses).
    • La deuxième collation optimale est constituée de produits protéinés (œufs, fromage cottage), de noix, d'un fruit de votre choix, de légumes sous toutes formes.
    • Le dîner doit être léger, principalement protéiné avec une quantité suffisante de légumes et de fibres. Les glucides avant le coucher ne sont pas recommandés.

    Stimulants de l'appétit - épices et condiments

    Certains aliments augmentent en particulier la faim et l'appétit et peuvent à juste titre remplacer les médicaments..

    1. Marinades, cornichons, concombres et tomates en conserve et légèrement salés.
    2. Épices à base de plantes - basilic, coriandre, aneth, paprika et piment.
    3. Poivre noir et blanc moulu.
    4. Raifort, moutarde, gingembre et wasabi.
    5. Baies acidulées fraîches ou boissons aux fruits à base de canneberges, d'airelles, de jus de citron et de grenade.

    Cependant, en cas de maladie de l'estomac, de gastrite ou d'ulcère gastroduodénal, il est interdit de stimuler l'appétit avec des aliments poivrés, salés et acides. Cela peut provoquer une inflammation de la muqueuse gastrique et une exacerbation de la maladie sous-jacente..

    Maladies possibles

    Une forte diminution du poids corporel, comme mentionné ci-dessus, peut être causée par une vaste gamme de maladies et de conditions négatives. Voici quelques-uns d'entre eux:

    1. Un problème avec les glandes surrénales. L'insuffisance surrénalienne s'accompagne généralement d'anorexie, de faiblesse, de perte de poids soudaine, de selles irrégulières et d'irritabilité mentale. Parfois, le patient est hanté par des crises de nausées, ainsi que par des manifestations focales de pigmentation cutanée sévère.
    2. Diabète. Il est largement admis que le diabète ne cause que l'obésité - ce n'est pas du tout le cas! Cette maladie provoque un dysfonctionnement des processus métaboliques et provoque non seulement un ensemble, mais également une perte de poids brutale, en fonction de l'état spécifique du corps. En plus de la perte de poids, le diabète s'accompagne de fatigue, de soif intense et de mictions fréquentes.
    3. Anorection neurologique. Cette maladie de nature neurologique est typique des femmes de 18 à 30 ans et s'accompagne d'une perte de poids très brutale (jusqu'à 50 pour cent) en peu de temps. Chez les patients avec ce diagnostic, il existe une atrophie musculaire, une perte de cheveux, une faiblesse générale, une hypotension, une constipation fréquente et des vomissements réguliers incontrôlés..
    4. Dépression systémique. Les formes sévères de dépression systémique s'accompagnent parfois de somnolence, d'idées suicidaires, de perte d'appétit et de poids, de fatigue générale.
    5. Cryptosporidose. Les infections à protozoaires de ce type provoquent des douleurs musculaires, une perte de poids soudaine, une diarrhée sévère, des crampes abdominales, des nausées accompagnées de vomissements.
    6. Infections virales herpétiques. L'herpès, malgré la forme lente classique de la maladie, contribue parfois à la malnutrition en raison de l'inconfort en mangeant, ce qui provoque à son tour une perte de poids.
    7. Gastro-entérite. La gastro-entérite affecte assez fortement les processus d'absorption des fluides dans le corps, les ralentissant, ce qui entraîne une perte de poids grave, une déshydratation, de la fièvre, une sécheresse de tous les systèmes muqueux du corps, une tachycardie et d'autres manifestations de la maladie.
    8. Œsophagite. L'inflammation dans la région de l'œsophage entraîne une douleur intense lors du processus de consommation d'aliments - une personne peut de facto éviter cet événement ou le minimiser. De tels troubles de la fonction de déglutition provoquent une perte de poids forte et brutale, souvent le patient a des vomissements réguliers..
    9. Leucémie. Une maladie aussi terrible que le cancer du sang entraîne une perte de poids corporel rapidement progressive, la survenue d'une tachycardie, une faiblesse générale du corps, des douleurs musculaires et osseuses, une anémie, des fièvres à large spectre, une hypertrophie de la rate, etc..
    10. Diverses oncologie. Presque tous les cancers peuvent être un catalyseur du processus de perte de poids rapide, qui se distingue par des symptômes en fonction de l'emplacement et du type de maladie.
    11. Stomatite. Diverses inflammations de la muqueuse buccale interfèrent avec une bonne nutrition et provoquent ainsi une perte de poids.
    12. Tuberculose pulmonaire. Une maladie infectieuse grave peut entraîner, en plus de la transpiration, une faiblesse, des douleurs thoraciques, une hémoptysie, un essoufflement et une fièvre légère, une perte de poids avec anorexie.
    13. Lymphomes. Dans les lymphomes aigus, une perte de poids dynamique et régulière est généralement observée, qui se produit dans le contexte d'une hypertrophie des ganglions lymphatiques, de la rate, du foie et des démangeaisons cutanées.
    14. Thyrotoxicose. Cette maladie provoque une augmentation significative du taux d'hormones dans la glande thyroïde, qui "accélèrent" les processus métaboliques, provoquent des diarrhées sévères, des sueurs, de la fièvre, une perte de poids soudaine, des tremblements des membres.
    15. Syndrome FFT. Chez les nouveau-nés et les jeunes enfants, le sous-développement nutritionnel est rarement, mais périodiquement diagnostiqué, ce qui entraîne une perte de poids et de force extrêmement rapide du bébé..
    16. Syndrome de Whipple. Cette condition se caractérise par des dommages importants à l'épithélium intestinal et par un arrêt presque complet de l'absorption des liquides et des nutriments par le tractus gastro-intestinal, ce qui provoque à son tour une perte de poids corporel, une diarrhée, une stéatorrhée et diverses manifestations anorexiques..
    17. Rectocolite hémorragique. La colite ulcéreuse entraîne une diminution de l'appétit, un épuisement physique, une perte de poids et de la fièvre.
    18. La maladie de Crohn. Au cours du développement de la maladie, les patients souffrent de faiblesse, de fatigue, de diarrhée persistante, de crampes abdominales et d'une perte de poids rapide, même avec une nutrition adéquate.
    19. Médicaments. Certains médicaments pour le traitement de la glande thyroïde, les stimulants cérébraux, les laxatifs et la chimiothérapie catalysent une perte de poids extrêmement rapide avec une fonte générale du corps..
    20. Raisons physiologiques. Les causes physiologiques de la perte de poids comprennent le vieillissement (et donc une diminution de la masse maigre), les troubles psychiatriques, l'alcoolisme, la perte de dents (difficulté à mâcher des aliments), etc..