Névrose et dépression: quelle est la différence?

La névrose n'est pas la dépression. La dépression vous enlève toutes vos forces et rien ne peut être fait sans une aide extérieure. La névrose ne fait qu'augmenter la dépense de votre énergie sur tout ce que vous faites ou ne faites pas, mais en même temps dans la névrose vous ne sentez pas que "tout n'est pas pareil" que dans la dépression. Changements mineurs: eh bien, irritabilité, eh bien, distraction, eh bien, la capacité de travail est légèrement inférieure, eh bien, j'ai mal à la tête. En général, ça va, vous ne pouvez absolument rien faire et continuer à vivre comme avant - parfois la névrose disparaîtra si vous parvenez à dormir ou à vous reposer. Si vous parvenez à vous reposer et à dormir suffisamment régulièrement, cela peut même passer.

Avec la névrose, vos petites choses préférées vous ravissent. Vous pouvez déguster une tasse de café spécialement préparé. En général, vous pouvez vous amuser. Les centres de plaisir ne sont pas emballés et sont assez réactifs à ce qui vous plaît. Plus la névrose est négligée, moins il y a de joie et pour une période plus courte de cette joie suffit, mais il y a de la joie.

Vous pouvez planifier la routine quotidienne de sorte qu'à chaque diminution de la capacité de travail, vous vous plairiez immédiatement avec quelque chose - et le dopage qui en résultera sera assez de joie pour fonctionner «en tant que personne» pendant un certain temps. Mais si la névrose n'est pas traitée et que la situation stressante n'a pas disparu et qu'aucun changement global dans la direction d'un monde calme et non névrotique ne s'est produit dans la vie, alors la névrose progresse et ronge de plus en plus de force. Et la période où il y a suffisamment d'attention pour faire quelque chose, et en même temps, n'a pas mal à la tête et ne veut pas tuer tout le monde pour le moment...

Une névrose négligée peut conduire à la dépression. Mais la dépression peut venir sans névrose. La principale différence quotidienne entre la névrose et la dépression est simplement cette capacité à profiter de vos petites choses préférées. Si vous êtes toujours heureux de quelque chose, cela signifie que c'est une névrose. Si rien d'autre ne vous plaît du tout, c'est la dépression..

La névrose seule ne disparaît qu'avec un changement global de la situation de vie vers la réduction du stress. Par exemple, si vous déménagez soudainement d'une ville où il y a beaucoup de monde et où la nuit tombe tôt, vers un village au bord de la mer. Il y a peu de monde, la mer, l'air frais, il fait clair et sombre selon le climat. Tous les irritants de la ville s'en vont, la névrose s'en va avec eux.

Si la situation ne peut en aucun cas être changée, ou (surtout!) Si vous pensez que la situation est incorrigible, rien ne peut être fait, vous devez être dans ces conditions et endurer tout cela, ne faisant qu'augmenter votre charge, alors la névrose doit être traitée. C'est une maladie.

La dépression est une maladie dans laquelle les récepteurs d'une personne qui reçoivent des signaux de joie sont obstrués par toutes sortes de déchets. Autrement dit, vous pouvez essayer de vous plaire autant que vous le souhaitez - mais le corps n'acceptera pas cette joie, il n'a tout simplement rien à voir. Ce colmatage des récepteurs peut se produire pour diverses raisons et même par différents mécanismes, c'est pourquoi il est si important que le traitement de la dépression soit réalisé par un spécialiste et sous contrôle continu de la réaction du corps à l'un ou l'autre traitement..

La névrose se produit lorsque les réserves de ces produits chimiques nécessaires à différentes réactions cérébrales sont réduites. Une seule chose peut être épuisée, pratiquement tout ce qui est nécessaire peut être gaspillé presque pour terminer zéro. Et nous devons restaurer les stocks. Ils sont également restaurés de différentes manières, et dans les premiers stades de la névrose, vous pouvez vous passer d'un médecin et sans médicaments, si vous dormez suffisamment, organisez une activité physique régulière et buvez des vitamines B..

Plus le stade de la névrose est avancé, plus il faut un spécialiste et des médicaments. Si vous avez une névrose au stade des larmes pour tout dans le monde, cela nécessite déjà une aide extérieure. Et tout comme pour la dépression, il est important que le traitement soit régulier et cohérent afin que le médecin ait la possibilité de remarquer à temps comment votre corps réagit à certains médicaments, ce qui doit être changé, ce qui doit être fait d'autre.

Comment déterminer avec précision l'état de névrose et de dépression, sans trop s'attribuer à vous-même

Contenu

Bonjour chers lecteurs! Je ne comprends pas pourquoi les gens aiment tant s'attribuer divers troubles mentaux. On entend très souvent dire que quelqu'un souffre de «dépression», bien qu'en fait il s'agisse d'une maladie très grave qu'il n'est pas si facile de guérir même avec l'aide d'un spécialiste. Les «patients», après un certain temps, sortent tout simplement de cet état, comme s'ils «avaient» eu la grippe la plus courante.

Dans cet article, je vais vous dire quelle est la différence entre la névrose et la dépression en réalité. Vous comprendrez que derrière un beau mot, si souvent utilisé dans la vie de tous les jours, il y a une maladie très grave qui présente un certain nombre de différences entre l'apathie, la psychose, la mauvaise humeur et le découragement..

Eh bien, commençons. Pour commencer, je voudrais parler des concepts de base de «névrose» et de «dépression»: comment faire face à ces affections, quels sont leurs traits distinctifs, quels symptômes accompagnent chacun et bien plus encore.

Seulement 5 minutes et vous serez en mesure non seulement d'arrêter de faire des erreurs de terminologie, mais aussi de transmettre des informations aux masses, d'exposer des amis «malades» et de leur expliquer qu'ils n'utilisent pas les mots correctement.

Caractéristiques distinctives de la névrose

La névrose est une image collective d'un état émotionnel négatif. C'est avec lui qu'une personne qui s'attribue la «dépression» rencontre le plus souvent.

La névrose peut se manifester de différentes manières: anxiété, dépression, humeur sombre. Le plus souvent, cela est dû à une exposition prolongée à des facteurs environnementaux négatifs - problèmes au travail, dans la vie personnelle, mauvaises relations avec certains membres de la famille, etc. En cela, il est très similaire au stress, cependant, il existe certaines différences..

Le stress est un phénomène temporaire qui passe par certaines étapes. Ils ne sont pas si difficiles à retrouver. Au fil du temps, le stress «libère» une personne, dès que le stress disparaît. Pour l'apparition de névrose, l'impact doit être plus long.

Le plus souvent, une personne atteinte de cette maladie se plaint de fatigue, il lui est difficile de concentrer son attention sur une chose, elle revient constamment au «problème», y fait face et ressent à nouveau une gêne.

Il peut également se plaindre d'insomnie, de tremblements, de maux de tête, de nausées et parfois même de vomissements. Il est épuisé émotionnellement, il lui est difficile de s'endormir la nuit, mais au milieu de la journée, il peut facilement dormir plusieurs heures de suite, mais après cela, il se sent complètement dépassé.

Cependant, il ne perd pas son attitude positive. Certains faits de la réalité peuvent lui causer de la joie, une excitation positive et même du bonheur. Il ne perd pas complètement son humeur optimiste et peut parfois se comporter d'une manière tout à fait familière et attrayante..

Dans le cas de la névrose, les médicaments sont rarement utilisés. Un bon repos aide souvent à faire face aux problèmes, dans certains cas, une aide psychologique est nécessaire pour comprendre et résoudre les problèmes.

Je peux vous conseiller le livre "Hormones du bonheur", qui vous aidera dans la prévention de cette maladie.

Dépression

La dépression est le découragement complet, le désir profond, l'isolement du monde, la conscience de sa propre infériorité et de l'inutilité pour quiconque. Ce n'est pas seulement une mauvaise humeur ou un stress, mais un trouble anxieux à part entière..

En règle générale, l'apparition de la dépression est facilitée par une sorte d'expérience sérieuse qui progresse sous l'influence des caractéristiques internes d'une personne. Même la mort d'un être cher ou d'autres situations mortelles et extrêmes ne provoquent pas de dépression chez tout le monde..

La personne cesse de répondre à ce qui se passe. C'est la principale différence entre la dépression et la névrose. Il arrête de prendre des nouvelles, de les diviser en bonnes et mauvaises. Le plus intéressant est que même après avoir éliminé la cause de la dépression, il est impossible d'y faire face. Au fil du temps, l'état sombre ne fait qu'empirer.

La seule chose qui aide à faire face à la maladie est la pharmacothérapie et la supervision d'un spécialiste.

Marques et psychologie

Le mot dépression est devenu une marque commerciale qui aide à vendre des produits allant des livres à la valériane. En principe, cela se produit avec une variété de termes et de phénomènes psychologiques. C'est très triste.

Je peux vous recommander un livre d'Anton Zainiev, "A Guide to Mental Disorders", qui vous aidera à comprendre ce qu'est le trouble bipolaire, qui est en fait un sociopathe, ce qui signifie le mot "trouble anxieux", "trouble déficitaire de l'attention", "schizophrénie", " psychose "et" psychopathie ", et bien plus encore.

Découvrez ce que ces termes signifient réellement. Ne soyez pas juste un autre profane qui prononce des mots sans en comprendre le sens. Efforcez-vous d'être plus érudit que les autres. Avec cet article, vous avez déjà fait un grand pas dans cette direction. Ne vous arrêtez pas. Jusqu'à la prochaine fois et n'oubliez pas de vous abonner à la newsletter. Plus à venir.

Dépression névrotique - qu'est-ce que c'est

Le rythme de vie moderne oblige une personne à vivre sous l'influence d'un stress constant, ce qui conduit à l'apparition d'une maladie telle que la dépression névrotique.

Qu'est-ce que la dépression névrotique

La description de la maladie est connue depuis la fin du XIXe siècle. La dépression névrotique est une combinaison de divers symptômes qui reflètent l'état de la psyché, certains troubles neuropsychiatriques et autonomes. La maladie affecte grandement la qualité de la vie humaine, entraînant de graves conséquences si le traitement n'est pas commencé à temps. Vous pouvez tomber malade à tout âge. Les experts notent que les signes de cette maladie peuvent être diagnostiqués même chez un enfant d'un an..

La dépression névrotique est un type de trouble émotionnel qui combine les caractéristiques de la dépression et de la névrose en même temps. De plus, en règle générale, les principaux symptômes ne sont pas clairement exprimés, le patient conserve sa santé mentale, regarde positivement son avenir, profite des événements quotidiens ordinaires. L'absence de symptômes rend souvent le diagnostic difficile. Dans certains pays, les experts ne considèrent pas cette maladie comme une maladie indépendante, mais la considèrent comme une forme de dépression situationnelle.

Différences entre la névrose et la dépression

Bien que la névrose dépressive et la dépression endogène soient très similaires dans la symptomatologie, il existe une différence significative dans le diagnostic de ces maladies. Tout d'abord, les différences sont perceptibles dans l'intensité des symptômes. Avec la dépression, l'humeur du patient est considérablement réduite, il y a une tendance à l'auto-flagellation et des pensées suicidaires apparaissent.

Avec une névrose dépressive, le patient est optimiste quant à son avenir et son présent..

Les experts considèrent l'anxiété et les états nerveux comme des symptômes de névrose et de dépression et de tristesse associés à un état mental profond - des signes de dépression.

Pour faire la distinction entre ces termes, il faut savoir que le terme «névrose» est compris comme toute violation des processus mentaux provoquée par un stress soudain ou une situation stressante accumulée. Le diagnostic «dépression» est une partie spécifique de la névrose.

Important! Un diagnostic précis ne peut être posé que par un spécialiste qualifié. Le traitement de l'une de ces maladies doit être instauré en temps opportun afin d'éviter les conséquences négatives..

Symptômes de la dépression névrotique d'origines diverses

Symptômes de la dépression névrotique légère:

  • le syndrome de fatigue chronique est un signe du stade initial de la maladie;
  • manque de vitalité, dépression;
  • larmoiement, apitoiement sur soi;
  • apathie, tristesse, désir;
  • activité mentale inhibée;
  • baisse de l'activité musculaire;
  • diminution du niveau de motivation;
  • insomnie, troubles du sommeil;
  • pleine conscience et contrôle de votre personnalité;
  • une compréhension claire des causes de la dépression névrotique.

La dépression névrotique, en plus des symptômes ci-dessus, peut se manifester comme suit:

  • des maux de tête pressants et constricteurs apparaissent ou s'intensifient;
  • tourmenté par la tachycardie et la douleur dans le cœur;
  • la pression artérielle augmente;
  • le travail coordonné du système respiratoire est perturbé;
  • le travail du tube digestif se perd;
  • des douleurs articulaires apparaissent;
  • des problèmes de fonctionnement du système reproducteur se forment (impuissance et irrégularités menstruelles).

Les symptômes de la dépression situationnelle sont les mêmes, mais ils apparaissent dans une situation spécifique. Le reste du temps, le patient mène une vie normale..

Classification et formes de névroses

Dans le concept collectif de névrose dépressive, les experts incluent certains troubles de type mixte:

  • asthéno-névrosé;
  • anxieux-phobique;
  • anxieux et dépressif;
  • hypocondriaque.

Un groupe distinct peut être divisé en névroses obsessionnelles-compulsives (anxiété accrue, accompagnée d'une activité mentale et musculaire obsessionnelle):

  1. La névrose anxieuse, ou trouble anxiété-phobique, sont des peurs et des phobies qui surviennent de manière incontrôlable et empêchent un individu de mener une vie sociale pleine. Le plus souvent considéré comme de simples phobies, agoraphobie, phobie sociale ou trouble obsessionnel-compulsif.
  2. Les névroses hystériques sont des états émotionnels instables accompagnés d'un comportement démonstratif, d'une altération des systèmes de perception du monde extérieur et de troubles musculaires. Ce type de névrose apparaît comme une réaction défensive à une situation de vie insoluble.
  3. La forme la plus courante de névrose est la neurasthénie, qui survient à la suite d'exigences excessives envers soi-même avec l'impossibilité totale de les satisfaire..
  4. Légère dépression de la genèse situationnelle ou névrotique - une violation à court terme de l'activité mentale et physique d'une personne causée par un stress sévère, une surcharge sévère, des conflits internes et externes (se manifeste souvent à l'adolescence).

Manifestations de dépression névrotique

La classification ci-dessus est basée sur les recherches de Z. Freud. De plus, selon la classification clinique, 19 variantes de la maladie peuvent être distinguées:

  • neurasthénie ou accès d'irritabilité et de faiblesse à la fois;
  • névroses obsessionnelles;
  • dépression névrotique (névroses persistantes sans traitement approprié);
  • peur des névroses;
  • névroses phobiques;
  • hypocondrie (fixation sur l'état de sa propre santé, attention excessive aux moindres changements du corps);
  • névrose motrice (obsessions et compulsions);
  • anorexie mentale (refus délibéré de manger);
  • boulimie mentale (sensation constante de faim);
  • épuisement nerveux;
  • névroses de l'estomac (modifications de la fonctionnalité et de l'emplacement de l'estomac);
  • crises de panique;
  • névroses du cœur (échecs de l'activité cardiaque);
  • névrose somatoforme (dysfonctionnement de certains organes internes ou douleur périodique non localisée);
  • pharyngo, - et laryngospasme;
  • névroses de succès (ou névrose de l'accomplissement des désirs, qui survient lorsque des plans et désirs anciens se réalisent de manière inattendue);
  • névroses de sentiments de culpabilité;
  • névroses associées aux rapports sexuels.

Tout trouble névrotique commence en présence d'un complexe de facteurs psychologiques (conflit de besoins et de capacités) et physiologiques (présence dans le sang d'un grand nombre d'endorphines, de dopamine et d'adrénaline).

Causes de l'apparition et du développement de la genèse dépressive

Les causes les plus courantes de névrose dépressive sont:

  • un changement radical dans le mode de vie habituel;
  • la mort d'êtres chers;
  • changement de lieu de résidence ou de travail;
  • maladie complexe à long terme;
  • écho du traumatisme mental de l'enfance chez un adulte;
  • charges lourdes régulières pendant une longue période;
  • trouble personnel ou domestique;
  • bourreau de travail;
  • blues de saison;
  • antécédents dépressifs au travail et à la maison;
  • déséquilibre dans la production de neurotransmetteurs;
  • maladies du système endocrinien;
  • perturbations du rythme biologique;
  • les étapes initiales du développement de la maladie mentale (schizophrénie);
  • situation écologique;
  • exposition à long terme à des facteurs traumatiques.

Important! Pour que la névrose et la dépression surviennent, il est nécessaire de combiner plusieurs causes différentielles et une raison qui "brise le barrage" des facteurs accumulés et contrôlés depuis longtemps.

Façons de faire face à la maladie

La dépression nerveuse est une maladie curable, elle est traitée par des neurologues, des psychiatres, des psychothérapeutes. Le schéma de traitement de la maladie est attribué individuellement, en fonction du stade et de la gravité de la maladie.

Habituellement, le traitement se déroule en 3 étapes:

  1. Soulagement des symptômes dépressifs ou névrotiques sévères (dure de un à trois mois).
  2. Restauration du bien-être physique normal du patient (dure de 1 à 1,5 mois).
  3. Thérapie de soutien (pendant une longue période jusqu'à guérison complète).

Traditionnellement, après le diagnostic de névrose dépressive, un traitement est prescrit médicamenteux, physiothérapeutique et psychologique.

Le traitement pharmacologique consiste généralement en:

  • complexes multivitaminés;
  • médicaments nootropes;
  • les antidépresseurs;
  • remèdes homéopathiques.

Important! Il est plus facile de faire face à la maladie aux premiers stades de la maladie..

Traitement de la dépression névrotique

Du côté positif, dans le traitement de la dépression névrotique ont fait leurs preuves:

  • séances de massage réparateur et thérapie par l'exercice;
  • rester au grand air;
  • passe-temps positifs, passe-temps;
  • hypnose;
  • séances d'acupuncture;
  • techniques d'auto-relaxation (méditation, yoga, aromathérapie).

Complications possibles

Comme pour toute maladie, l'apparition de la dépression névrotique est plus facile à prévenir qu'à guérir. Un traitement inopportun conduit à:

  • tomber dans une profonde dépression persistante;
  • commettre des actes suicidaires;
  • troubles de la personnalité névrotique;
  • l'émergence de dépendances (alcoolique, drogue, gibier);
  • violation des fonctions sociales humaines.

Pour qu'un trouble dépressif névrotique ne commence pas, des mesures doivent être prises pour prévenir la maladie:

  • observer le régime de travail et de repos;
  • créer un environnement favorable;
  • faire périodiquement une révision des principes de vie et une réévaluation des valeurs;
  • évitement des situations traumatiques;
  • si nécessaire, aider les personnes de l'environnement proche (faire attention à l'humeur des autres, écouter, soutenir si nécessaire);
  • apprendre à écouter l'interlocuteur et à ne pas s'imposer aux autres.

Pourquoi la dépression névrotique se développe et comment y faire face

La dépression névrotique est une condition qui s'est développée dans le contexte d'un événement traumatique. Elle s'accompagne de syndromes anxieux-phobiques, asthéniques et hypocondriaques.

Symptômes de dépression

Selon la classification internationale de l'ICB 10, le code de cette condition est F30-F39. La dépression névrotique a des symptômes spécifiques. Ils sont répertoriés dans le tableau.

étatLa description
ApathieL'apathie et la dépression coexistent toujours. Une personne perd tout intérêt pour absolument tout. Il y a de la lassitude d'être. L'expression typique est "je ne veux pas vivre".
Irritabilité ou larmoiementUn état dépressif peut être combiné avec des accès de rage chez les hommes. Chaque petite chose peut déranger les femmes..
Diminution des performancesUne personne se fatigue rapidement, des signes tels que léthargie, indifférence apparaissent.
Diminution de la concentration d'attentionIl est difficile pour le patient de se concentrer, il devient distrait..
L'émergence des peursLe patient commence à être effrayé par les choses autour de lui, l'obscurité, les sons étrangers.
Diminution de l'appétitLe jeûne est souvent associé à des changements de goût.
Trouble du sommeilLes sautes d'humeur sont accompagnées d'insomnie.

Dépression ou schizophrénie

De nombreux névrosés et personnes déprimées craignent la maladie mentale. Certaines personnes développent souvent une peur de la schizophrénie.

Dans la schizophrénie, une personne a des expériences émotionnelles non motivées. Selon les experts, cette condition est caractérisée par l'apparition de délires invraisemblables. Il a un contenu absurde.

Avec la névrose, les signes apparaissent assez clairement. Des obsessions surgissent. À ce stade, la maladie peut être facilement confondue avec le degré initial de schizophrénie. Pour cette raison, des exigences particulières sont avancées pour le diagnostic et la différenciation du trouble..

La schizophrénie se caractérise par la présence d'hallucinations, d'états délirants et de la confiance que tout va bien pour la personne..

Selon les statistiques médicales, la dépression est le plus souvent détectée chez les patients. Il se développe dans le contexte de l'impact d'un événement traumatique. Au cours de l'évolution de la maladie, des symptômes spécifiques apparaissent. Tout dépend de la cause première du développement de la maladie. Les signes les plus prononcés sont le reflet de la nature et des spécificités de la situation traumatique.

Une personne a un mauvais contrôle sur ses émotions. Les peurs et les obsessions s'accompagnent d'une tristesse constante. Cette condition est combinée à l'apathie..

La différence entre l'apathie et la fatigue est que l'apathie apparaît sans raison apparente et est constamment présente..

Causes courantes

Le VSD et la dépression sont souvent associés l'un à l'autre. La dépression apathique, accompagnée d'asthénie, est un signal clair au système nerveux que ses cellules sont en train de mourir. Cela est souvent dû à des effets toxiques. Le tabagisme provoque la dépression. En outre, des symptômes de dépression psychogène sont observés dans le contexte de l'utilisation de divers médicaments..

Les autres causes d'une condition dangereuse sont:

  1. Troubles émotionnels.
  2. Troubles hormonaux.
  3. Être dans un environnement traumatisant.
  4. Problèmes au travail.
  5. Exigences excessives pour vous-même.
  6. Problèmes de famille.
  7. Pathologies inflammatoires.
  8. Autres maladies.
  9. Manque d'objectifs de vie.

Les pensées obsessionnelles avec VSD peuvent également provoquer une dépression. Cela s'applique à ceux qui sont obsédés par leur santé. La dépression dans le VSD s'accompagne souvent d'une forte peur de la mort..

Des états polaires peuvent survenir. L'expression habituelle «je ne veux rien» pour la dépression peut être remplacée par une soif d'activité. Le manque de résultats visibles peut aggraver la maladie. La personne est offensée, grogne, se plaint. Cela conduit à la dépression..

Comment le café et la dépression fonctionnent-ils ensemble? Selon les psychothérapeutes américains, 2-3 tasses d'une boisson revigorante réduisent le risque de développer une maladie..

Les gens demandent souvent: "Pourquoi la dépression et la peur apparaissent-elles après avoir bu?" Dans le contexte d'une diminution des taux de sérotonine, la concentration de norépinéphrine augmente. Mais si son niveau baisse, un état dépressif se développe. Par conséquent, l'alcool est le dépresseur le plus puissant..

Syndrome anxieux-dépressif

Les symptômes de la dépression névrotique sont associés à des manifestations de syndromes dépressifs-hypocondriaques et asthéniques-dépressifs.

Les symptômes sont présentés dans le tableau.

Syndrome asténo dépressifSyndrome hypocondriaque dépressifDépression asthénopathique
Une personne se désintéresse de la vie, elle n'est emportée par rien. L'agressivité et l'irritabilité apparaissent au-dessus des moindres bagatelles. Il est difficile pour le patient de terminer ce qu'il a commencé. Les humeurs changent rapidement. Le manque d'appétit fait place à la gourmandise.Les symptômes sont aggravés. Une personne souffre d'hypocondrie et est souvent sur le point de mourir même de maladies inoffensives..

Le comportement devient inapproprié. Plus souvent, le patient rédige un testament et quitte son emploi.

Le patient peut jouer avec le public, en mesurant de manière démonstrative la pression. Cependant, il peut ressentir des étourdissements ou une tachycardie. Pouvez-vous mourir de dépression? Le danger d'un trouble nerveux est que le patient peut provoquer l'apparition d'un véritable accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque..

Dépression névrotique associée à une désorientation dans l'espace environnant et sur soi.

Les symptômes et le traitement du syndrome dépressif asthénique doivent être étroitement surveillés par un médecin..

Traitement de la dépression

Dans cette condition, des antidépresseurs sont prescrits. Dans les situations les moins difficiles, les éléments suivants sont prescrits:

  • sédatifs pour la dépression;
  • tranquillisants;
  • les antipsychotiques;
  • stimulants;
  • nootropiques.

Le traitement principal de ce trouble est la psychothérapie. Il vous permet d'identifier les causes de la maladie et de les éliminer. Cette méthode de traitement de la dépression névrotique aide les patients à trouver des causes incontrôlables de souffrance et à faire face à tous les facteurs négatifs..

Mener une psychothérapie

Le traitement dépend des caractéristiques de l'évolution du trouble nerveux. L'impact se fait à 3 niveaux. Ils sont répertoriés dans le tableau.

NiveauLa description
MentalLa thérapie consiste en ce que le patient reçoit de nouvelles informations d'un spécialiste. Le principal objectif de l'exposition est d'éliminer les signes uniques du trouble.
PsychophysiologiqueSur la base de la construction de la rétroaction, les propriétés des analyseurs sont appliquées. Les mécanismes réflexes sont liés au travail. Grâce à l'aide d'un psychologue, l'état émotionnel est rétabli et la qualité de vie du patient change considérablement pour le mieux..
Neurovégétatif-somatiqueToutes les manifestations de la maladie sont éliminées à l'aide de formations spéciales.

Si la psychothérapie n'aide pas, le patient se voit prescrire des médicaments pour la dépression..

Musicothérapie

Comment faire face à la dépression chez les femmes? La musicothérapie est une excellente alternative aux médicaments. Les patients sont invités à écouter de la musique dont les sons ont un effet bénéfique sur l'état du fond émotionnel.

Selon les psychothérapeutes, le meilleur effet est:

  • Musique chinoise;
  • musique classique;
  • musique de guérison spéciale pour se calmer.

Au premier stade du traitement, la musicothérapie est effectuée dans une classe avec un spécialiste. Ensuite, l'écoute de la musique a lieu à la maison..

Comment faire face à la dépression chez les hommes? Les tactiques de traitement ne dépendent pas du sexe d'une personne.

Pilules de dépression

La dépression névrotique suggère un rendez-vous:

  1. Sédatifs.
  2. Les vitamines.
  3. Antipsychotiques.
  4. Tranquillisants.
  5. Les antidépresseurs.

Meilleurs sédatifs

Les sédatifs les plus efficaces pour la dépression sont présentés dans le tableau..

Une drogueLa description
LorazépamUn puissant médicament anti-anxiété utilisé dans le traitement des crises de panique, des conditions de type névrose et une variété de troubles déclenchés par le stress. En outre, l'agent est prescrit pour les troubles du sommeil provoqués par l'anxiété ou le stress..
DiazépamIl a un puissant effet sédatif, anticonvulsivant et anxiolytique. Il est prescrit pour les névroses et l'anxiété sévère.
AtaraxC'est un dérivé du diphénylméthane, a un effet sédatif, a une activité anxiolytique. Aide à améliorer la mémoire et l'attention, a un effet bénéfique sur les capacités cognitives.
BromazépamAnxiolytique, prescrit pour les troubles anxieux, augmente l'effet inhibiteur du GABA dans le système nerveux central, renforce les effets du GABA endogène.

Les meilleures vitamines

Le patient se voit prescrire les vitamines suivantes pour la dépression:

  1. Aide au stress.
  2. Bodrovit.
  3. Vitrum Superstress.
  4. Doppelherz Asset Magnésium.
  5. L'acide folique pour la dépression.
  6. Neuromultivite.

Vitamines essentielles pour la dépression chez les femmes - rétinol et tocophérol.

L'utilisation d'antipsychotiques

Les meilleurs antipsychotiques pour la dépression sont répertoriés dans le tableau.

Une drogueLa description
AminazineUn antipsychotique puissant. avec un effet antipsychotique prononcé. Il est prescrit pour les états paranoïaques chroniques et hallucinatoires-paranoïdes, ainsi que pour les états d'agitation psychomotrice.
TisercinUn neuroleptique de la série des phénothiazines. A un effet antipsychotique, analgésique, hypothermique, sédatif. Aide à abaisser la tension artérielle.
LeponexA un effet antihistaminique, anticholinergique, a un faible effet de blocage sur les récepteurs dopaminergiques D1, D2, D3 et D5.
MellerilIl est prescrit pour les névroses accompagnées de peur, d'excitation, de tension, d'états obsessionnels.
TruxalC'est un dérivé du thioxanthène. A des effets antipsychotiques, antidépresseurs et sédatifs.

Tous les médicaments sont pris uniquement selon les directives d'un médecin.

Autres médicaments

Les autres médicaments recommandés sont présentés dans le tableau.

Une drogueLa description
PhénazépamMédicament anxiolytique de la série des benzodiazépines. Il a un effet anxiolytique, sédatif-hypnotique, anticonvulsivant et relaxant musculaire central. Il est prescrit pour les affections névrotiques, de type névrose, psychopathiques et psychopathiques.
MildronateAnalogue à la gamma-butyrobétaïne, ce médicament améliore le métabolisme.
PhenibutIl aide à améliorer l'état fonctionnel du cerveau grâce à la normalisation du métabolisme tissulaire et à l'effet sur la circulation cérébrale. Il est recommandé de prendre phenibut pour les états asthéniques et anxieux-névrotiques, l'anxiété, les peurs, le trouble obsessionnel-compulsif.

Y a-t-il des médicaments en vente libre

Il n'y a pas d'antidépresseurs en vente libre. Ils sont tous vendus exclusivement sur ordonnance. Mais certaines pharmacies commerciales vendent parfois des médicaments sans ordonnance. Cela est considéré comme une violation de la loi..

Les antidépresseurs ont un grand nombre d'effets secondaires. Par conséquent, l'opportunité de leur utilisation et de l'ajustement posologique est effectué uniquement dans le bureau du psychothérapeute..

La liste des médicaments pour la dépression comprend:

  1. Afobazol.
  2. Amitriptyline.
  3. Métralindol.
  4. Maprotiline.
  5. Désipramine.
  6. Aleval.
  7. Paxil.
  8. Prozac.
  9. Fevarin.
  10. Opru.

Une description détaillée de ces médicaments est donnée dans le tableau..

Une drogueLa description
AfobazolUn antidépresseur relativement doux. Vous pouvez l'acheter sans ordonnance. Favorise la restauration des récepteurs des benzodiazépines, augmentant le potentiel bioénergétique des neurones. Il a un puissant effet neuroprotecteur, aide à restaurer et à protéger les cellules nerveuses. L'afobazole aide-t-il? Si vous respectez strictement les recommandations du médecin, l'effet est perceptible à la fin du traitement..
AmitriptylineUn médicament antidépresseur puissant. A un effet analgésique et antisérotonine. L'effet antidépresseur est dû à une augmentation de la concentration de norépinéphrine dans le système nerveux central.
MétralindolIl appartient au groupe des antidépresseurs - inhibiteurs réversibles de la MAO. Favorise l'inhibition de la recapture de la dopamine et de la norépinéphrine par la membrane présynaptique des neurones. A un effet thymoleptique, qui est combiné avec un composant stimulant.
MaprotilineUn antidépresseur tétracyclique qui présente des propriétés similaires aux antidépresseurs tricycliques. Il a des effets antidépresseurs, anxiolytiques et sédatifs. Aide à améliorer l'humeur, à éliminer l'anxiété d'excitation et le retard psychomoteur.
DésipramineC'est un antidépresseur tricyclique. Favorise l'inhibition de la recapture de la noradrénaline, de la dopamine, de la sérotonine. Cela accompagne leur accumulation dans la fente synaptique et une augmentation de l'activité physiologique. A un effet antidépresseur, favorise l'activation de l'activité psychomotrice, augmente la motivation.
AlevalAntidépresseur, inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. Il a un effet assez faible sur la recapture de la norépinéphrine et de la dopamine. L'effet antidépresseur est observé au bout de 14 jours d'administration régulière de sertraline. l'effet maximal est atteint 1,5 mois plus tard.
PaxilC'est un puissant inhibiteur sélectif de la recapture de la 5-hydroxytryptamine. Son effet antidépresseur et son efficacité dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs et paniques sont dus à l'inhibition spécifique de la recapture de la sérotonine dans les neurones du cerveau..
ProzacC'est un dérivé de la propylamine. Il est prescrit pour la dépression d'origines diverses, les troubles obsessionnels compulsifs, la névrose boulimique.
FevarinL'effet de ce médicament est dû à l'inhibition sélective de la recapture de la sérotonine par les neurones du cerveau. L'effet sur la transmission noradrénergique est minime.
OprahDésigne les antidépresseurs du groupe des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine. Il est prescrit pour la dépression et divers troubles anxieux.

Meilleurs tranquillisants

Les tranquillisants les plus efficaces sont présentés dans le tableau.

Une drogueLa description
MéprobamateAide à réduire les sentiments d'anxiété, de tension, à soulager la peur et la nervosité, à éliminer l'hostilité et à créer un état de bien-être. Il a des effets anticonvulsivants, sédatifs et hypnotiques. Améliore les effets des somnifères.
HydroxyzineUn tranquillisant doux qui aide à bloquer le fonctionnement des récepteurs centraux de la n1-histamine et de la m-choline. Le médicament a un effet sédatif prononcé. Recommandé pour les troubles psycho-névrotiques, très bon pour diverses dépressions.
BénactisinePuissant tranquillisant. Il a un effet bloquant anticholinergique central, aide à supprimer la fonction inhibitrice améliorée des neurones cholinergiques du striatum, qui est une composante structurelle du système extrapyramidal. A également des effets antisérotonine, sédatifs et périphériques.
BuspironeC'est un médicament anxiolytique prescrit pour le traitement de diverses conditions d'anxiété. Cela est particulièrement vrai des névroses, accompagnées d'un sentiment d'anxiété, d'anxiété, de forte tension nerveuse.
Succinate d'oxyméthyléthylpyridineIl a des effets antihypoxiques, adaptogènes, hypolipidémiques, angioprotecteurs, cardioprotecteurs, nootropes et anti-alcooliques.
ÉtifoxineMédicament anti-anxiété puissant. Action pharmacologique due à une influence indirecte sur la transmission du GABA-ergic..

Les effets secondaires possibles

Les antidépresseurs ne sont pas les médicaments les plus sûrs. Ils provoquent souvent une variété d'effets secondaires. Dans certains cas, ils aggravent la manifestation de la dépression..

Les effets secondaires les plus courants comprennent:

  • diminution de la libido;
  • dysérection;
  • douleur dans l'abdomen;
  • violation du fonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  • violation des selles;
  • migraine;
  • maux de tête;
  • insomnie;
  • somnolence;
  • gain de poids;
  • vision trouble;
  • envie rare d'uriner;
  • bouche sèche.

D'autres effets secondaires sont présentés dans le tableau.

Groupe de médicamentsEffets secondaires
Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonineIls provoquent des nausées, de la diarrhée et un dysfonctionnement sexuel. L'utilisation simultanée d'antidépresseurs peut entraîner la mort du patient. Dans le contexte d'une surdose, les pensées suicidaires apparaissent plus souvent que d'habitude..
Antidépresseurs tricycliquesLa personne devient très somnolente et léthargique. Des étourdissements fréquents se produisent. Les problèmes apparaissent dans un contexte sexuel. Le poids peut augmenter rapidement sans répondre au régime et à l'exercice. Des éruptions cutanées apparaissent sur la peau. Le plus souvent, c'est l'acné.
Inhibiteurs de la monoamine oxydaseLe surdosage contribue au développement de processus inflammatoires dans le foie. Le risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque augmente. Des crises sévères apparaissent. Lorsqu'il est combiné avec d'autres médicaments, la pression artérielle augmente fortement.
Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la noradrénaline et de la dopamineLa personne a des troubles du sommeil, il y a de vagues maux de tête. Le cœur commence à battre fort et souvent. Des évanouissements surviennent dans de rares cas. Les selles sont dérangées, une éruption cutanée apparaît sur la peau.

Actions préventives

Un exercice modéré peut vous aider à vous débarrasser de la dépression. La meilleure prévention pour ce trouble est en cours d'exécution. Il est recommandé de courir le matin et le soir ou pendant la journée. Cela dépend de l'état de santé et de la gravité de la maladie.

La course à pied augmente la production d'endorphines. Cela s'accompagne d'une augmentation de l'humeur. Le jogging régulier est recommandé pour être combiné avec des séances de psychothérapie. Ainsi, l'effet du traitement ne fera que s'améliorer..

L'amélioration n'est pas uniquement due à des changements dans les processus biochimiques. Avec une formation régulière, l'attitude envers vous-même commence à changer. La personne devient plus confiante et recueillie.

Comment la névrose diffère de la dépression

Symptômes

La névrose dépressive, dont les symptômes ne sont pas faciles à reconnaître, se développe par étapes.

La cause première est l'obsession de la personne pour l'événement traumatique. Très souvent, il évalue ce qui se passe autour de lui en tenant compte de ses expériences.

Le décès d'un être cher est considéré comme une cause fréquente de névrose. Traumatisé par cette tragédie, il commence à réfléchir longuement à ce qu'il aurait pu faire pour sauver la vie du défunt, et à quel point ce serait bien s'il était en vie..

Une telle personne est toujours déprimée..

De telles réflexions sont suivies d'un sommeil perturbé, le patient dort longtemps le matin, ne s'endort pas bien. Dans le même temps, l'estime de soi est considérablement réduite, il y a une recherche prolongée des problèmes qui ont conduit à la tragédie..

Dans de telles conditions, le patient finit par être complètement absorbé, même s'il essaie de supprimer toutes les émotions défavorables en lui-même, car lorsque ces expériences sont supprimées, une impulsion est distribuée le long du système autonome, conduisant à l'insomnie et à d'autres troubles somatiques, ainsi qu'à la VSD (dystonie vasculaire végétative).

Des étourdissements, des palpitations cardiaques, des pics soudains de tension artérielle, des nausées et même des vomissements sont tous des symptômes dépressifs et le traitement doit être approprié. Avec de tels signes, le patient se rend souvent chez un thérapeute pour obtenir des conseils, mais n'y reçoit qu'un traitement symptomatique, ce qui ne donne pas de résultat sérieux.

Au fil du temps, les symptômes et le traitement peuvent devenir plus difficiles. La réaction du corps se manifeste par une baisse fréquente de la pression artérielle. Par la suite, des symptômes d'entérocolite spastique apparaissent. Névrose et dépression révélées dans les formes les plus graves de la maladie, à savoir:

  • troubles du sommeil, réveil tôt le matin ou la nuit avec une sensation de rythme cardiaque rapide et d'anxiété;
  • sensation de faiblesse, faiblesse le matin;
  • aspiration;
  • perte d'appétit;
  • attente d'un avenir radieux (exprimée en essayant de ne pas remarquer une situation difficile);
  • fuite au travail (qui se manifeste par des relations familiales difficiles).

Les symptômes de la névrose dépressive couvrent toutes les sphères de la vie d'une personne, ils se manifestent par des troubles somatiques et autonomes, ainsi que des changements d'humeur:

  • la passivité de la vie apparaît, la personne devient inhibée;
  • l'humeur s'aggrave, la parole devient léthargique et lente, le niveau de pensée diminue;

Les symptômes se développent progressivement. Après qu'un événement traumatisant s'est produit, une personne en devient constamment obsédée. Par exemple, par désespoir, il obtient un emploi avec un travail détesté - un facteur traumatique. Il va la voir tous les jours en pensant à la façon dont il ne veut pas faire ça - il y a une boucle.

Après que toutes les pensées tournent autour de ce qui s'est passé, l'humeur est toujours déprimée. Il suffit de se laisser distraire par quelque chose d'agréable, car les souvenirs reviennent immédiatement. Ceci est suivi par des troubles du sommeil, le plus souvent de l'insomnie, puis le patient est mal en point le matin. Une personne ne peut souvent pas se lever à l'heure, est en retard, ce qui apporte encore plus d'anxiété.

Selon la classification internationale de l'ICB 10, le code de cette condition est F30-F39. La dépression névrotique a des symptômes spécifiques. Ils sont répertoriés dans le tableau.

Afin de comprendre ce qu'est la dépression névrotique, il convient de comprendre les principaux symptômes de la maladie. Dans la plupart des cas, la dépression classique et la dépression névrotique diffèrent..

Souvent, une personne et son environnement ne soupçonnent même pas que la maladie se développe et il est temps de commencer le traitement. On pense que la dépression névrotique se résoudra d'elle-même, que la mauvaise humeur disparaîtra et que vous avez juste besoin d'un bon repos..

Au stade initial de la maladie, la maladie se manifeste sous la forme d'une fatigue chronique. Manque complet de désir et de vitalité, il y a périodiquement un sentiment d'apathie, de mélancolie, de tristesse.

Cette forme de maladie n'entraîne pas de changement de comportement de caractère et la personne continue simplement à vivre sa vie habituelle..

Toujours à ce stade du développement de la dépression névrotique, la personne qui souffre est souvent triste, irritée et pleure avec ou sans raison. Il ne voit pas son avenir, l'anxiété est constamment présente. Cette étape est légère et souvent assez de travail avec un psychologue ou l'auto-traitement suffit pour que la dépression névrotique recule.

Les symptômes généraux des névroses affectent le fonctionnement de tout l'organisme:

  • Violation du système autonome du corps: attaques de panique permanentes.
  • Troubles du fonctionnement du système nerveux: tremblements, maux de tête et vertiges, instabilité, troubles du sommeil.
  • Perturbations du travail du système cardiovasculaire: augmentation et diminution de la pression artérielle, ses poussées, tachycardie, syndrome de Raynaud.
  • Troubles du système respiratoire: suffocation, perte imaginaire de la capacité de respirer automatiquement, boule dans la gorge, hoquet, bâillement.
  • Troubles du système digestif: diminution de l'appétit, nausées, constipation, flatulences, sécheresse de la bouche, diarrhée.
  • Troubles du système génito-urinaire: démangeaisons à l'aine, douleur, cystalgie, énurésie, diminution de la libido.
  • Troubles de la thermorégulation: frissons, transpiration accrue.
  • Violation de la peau.
  • Asthénie, anxiété accrue, peurs et phobies déraisonnables, obsessions, compulsions, troubles de la mémoire, distraction, léthargie.
  • Instabilité émotionnelle, manque d'initiative et léthargie d'une personne, irritabilité, nervosité, méfiance et sensibilité, faible estime de soi.
  • Se concentrer sur les souvenirs négatifs.
  • Désorientation au sol.

Avec la névrose, une personne devient somnolente, léthargique, pratiquement incapable de travail productif.

Les symptômes de la névrose dépressive peuvent différer des manifestations «classiques» de la dépression. Souvent, ni le patient lui-même ni son entourage ne connaissent la nécessité de commencer le traitement, pensant que la mauvaise humeur disparaîtra d'elle-même et que les problèmes de santé peuvent être résolus en buvant des pilules ou en se reposant bien.

Au début du développement de la dépression névrotique, le patient ressent une fatigue constante. Il ne veut rien faire, l'intérêt pour l'environnement diminue, parfois la tristesse, la mélancolie, l'apathie "s'accumulent".

De plus, contrairement à d'autres types de dépression, avec cette forme de maladie, il n'y a pas de changements pathologiques dans le caractère et le comportement d'une personne. Il continue à faire son travail, mène une vie normale, communique avec ses amis, prend soin de sa famille, participe à des activités récréatives.

Au stade initial de la dépression, la maladie ne se manifeste que dans les pensées et les déclarations du patient, il devient plus triste, irritable ou en pleurs, ne voit pas de perspectives dans le futur, s'inquiète ou sans. À ce stade, l'aide d'un psychologue ou de l'automédication suffit et tous les symptômes de la maladie peuvent disparaître..

Le principal symptôme d'un état dépressif se manifeste par des sautes d'humeur aiguës injustifiées qui ne peuvent être correctement expliquées. Le plus souvent, la dépression se manifeste par l'apathie et la dépression, mais il existe également des symptômes mineurs de mélancolie..

La dépression névrotique, cependant, est moins susceptible de se manifester par une faible estime de soi et une perte d'intérêt pour tout que d'autres types de dépression. Les patients conservent souvent leur capacité de travail, bien que son efficacité soit considérablement réduite.

Lorsque la dépression n'est pas encore arrivée, la névrose peut déjà être clairement indiquée. Ils sont en effet similaires à bien des égards, mais ce qui distingue la névrose de la dépression, c'est la présence d'une vision optimiste de l'avenir. Malheureusement, il est loin d'être toujours justifié, sans aucun soutien. En conséquence, cela ne vient pas..

L'apparition de la maladie s'accompagne de:

  • maux de tête et vertiges;
  • fortes fluctuations de pression;
  • violation du rythme cardiaque, douleur dans la région cardiaque;
  • diminution de l'appétit;
  • violations physiques par le logement et les services communaux.

La prochaine étape a des symptômes plus menaçants:

  • violation persistante de la pression;
  • sentiment constant de faiblesse;
  • discours lent et calme;
  • ralenti et réflexion;
  • troubles du sommeil, qui se manifestent par des réveils nocturnes ou matinaux sans possibilité de s'endormir à nouveau;
  • problèmes graves du service du logement, le plus souvent colite et gastrite.

Le principal symptôme de la dépression de la genèse névrotique est irrationnel, ne se prête pas à la compréhension, à l'explication et au contrôle, des sautes d'humeur prononcées. Bien qu'avec ce trouble, le patient soit dominé par un état de dépression, cependant, il n'y a pas, ou seulement des sentiments insignifiants de mélancolie oppressive..

Une autocritique excessive, une faible estime de soi et une autocritique ne sont pas caractéristiques de la dépression névrotique, les patients ne perdent pas complètement leur intérêt pour les événements et leur capacité de travail est préservée..

À mesure que la maladie s'aggrave, les sautes d'humeur deviennent plus prononcées, bien que les sensations émotionnelles négatives ne prennent pas la forme d'une dépression persistante, constante et intense..

Pour la dépression névrotique, les manifestations sont caractéristiques:

  • larmoiement, sentiment d'apitoiement sur soi;
  • les tendances à blâmer et à critiquer les autres ne sont pas généralisées, mais limitées à la zone de l'événement traumatique;
  • sensation de faiblesse générale, sensation de faiblesse;
  • légère anxiété irrationnelle;
  • légère détérioration de l'appétit;
  • troubles du sommeil: endormissement prolongé, réveil précoce, sommeil interrompu;
  • la probabilité d'endogénéisation;
  • préservation des propriétés et qualités personnelles;
  • clarté psychologique des causes de l'apparition et du développement de la maladie;
  • nosognosie;
  • une vision ambivalente des pensées suicidaires.

- humeur dépressive, pas selon les circonstances, pendant une longue période (à partir de deux semaines ou plus);

- anhédonie: perte d'intérêt ou de plaisir pour des activités auparavant agréables;

- fatigue sévère, "perte d'énergie" pendant une longue période (par exemple, en un mois).

- Sentiments de culpabilité, d'inutilité, d'anxiété et / ou de peur;

- incapacité à se concentrer et à prendre des décisions;

- pensées sur la mort et (ou) le suicide;

- appétit instable, diminution marquée ou prise de poids;

- troubles du sommeil, présence d'insomnie ou sommeil excessif.

- problèmes de sommeil (cauchemars);

- des problèmes de notes à l'école, qui n'étaient pas observés auparavant;

- problèmes de tempérament: distanciés, ballonnés ou agressifs.

En fonction de la présence et de la gravité de ces symptômes, une distinction est faite entre le trouble dépressif majeur, souvent appelé dépression clinique, et la dépression mineure dans laquelle au moins deux des principaux symptômes diagnostiques sont présents depuis au moins deux semaines..

Il existe également une dépression atypique, une forme de trouble dépressif dans laquelle, en plus des symptômes typiques, il existe des signes spécifiques tels qu'une augmentation de l'appétit, une prise de poids, une somnolence accrue et une réponse émotionnelle rapide à l'environnement..

Il existe d'autres types de dépression. Par exemple, dépression postnatale, déchirure immédiatement après l'accouchement. La dysthymie est un trouble de l'humeur chronique léger dans lequel une personne se plaint d'une humeur dépressive presque quotidienne pendant au moins deux ans. Les symptômes ne sont pas aussi graves que dans la dépression clinique.

La dépression peut être traitée avec succès, mais seulement pour cela, une personne doit consulter un psychiatre, un neurologue, un psychothérapeute. En même temps, il n'y a pas de schéma thérapeutique standard, car chacun a sa propre raison, son propre type de constitution, son propre caractère. Le traitement spécifique dépendra de la forme du trouble dépressif et de la gravité de ses manifestations..

Pour la dépression majeure (trouble dépressif majeur), le traitement se fait généralement en deux ou trois étapes. Les manifestations douloureuses les plus sévères sont éliminées en premier.

Cette étape prend 6 à 12 semaines. Ensuite, les médicaments sont pris malgré un état de santé satisfaisant pour que la maladie ne revienne pas, cela prend de 4 à 9 mois.

Si l'attaque de dépression était la première fois, cela peut mettre fin au traitement médicamenteux, mais si l'attaque n'est pas la première, un traitement de soutien peut être nécessaire..

Pour toute forme de dépression, divers types de psychothérapie aident, qui sont sélectionnés individuellement. Il est très important de trouver la cause de l'apathie et de la léthargie qui vous ont attaqué, et cette raison peut être cachée sous de nombreuses autres raisons «de surface». Tout le monde ne comprendra pas cela sans un spécialiste..

De plus, le traitement dépend de la cause de la dépression. Par exemple, si elle est saisonnière, associée à un manque de soleil, la photothérapie est utilisée.

Il convient de garder à l'esprit que les antidépresseurs n'agissent pas immédiatement, le plus souvent l'effet apparaît après 3-4 semaines, et parfois même plus longtemps. Le médicament et sa posologie pour chaque patient sont déterminés individuellement.

En aucun cas, les antidépresseurs ne doivent être sélectionnés par vous-même, sans médecin, car s'ils sont mal sélectionnés, la prise du médicament peut entraîner une aggravation de la maladie: exacerbation de l'anxiété, augmentation des tendances suicidaires, développement d'un retard psychomoteur (léthargie, somnolence).

En tant que méthodes d'influence supplémentaires, l'acupuncture, l'hypnothérapie, la musicothérapie, l'art-thérapie, l'aromathérapie, la méditation, la phytothérapie, le yoga, les exercices physiques sont utilisés..

Description de la pathologie

Une petite analyse comparative aidera à comprendre en quoi la névrose diffère de la dépression.

NévroseDépression
Les raisonsFacteurs exogènes à long terme de coloration négative, provoquant un inconfort personnel, perturbant la façon habituelle des choses, vous obligeant à quitter votre zone de confort.Le point de départ, en règle générale, devient un événement profondément traumatisant. Le développement ultérieur des symptômes pathologiques se produit sous l'influence de caractéristiques mentales internes..
Plaintes typiques
Fatigue et léthargie associées à des troubles du sommeil.

Symptômes végétatifs.

Instabilité émotionnelle, sautes d'humeur fréquentes.

Les réactions émotionnelles sont quelque peu redondantes: l'irritabilité jusqu'à l'agressivité est possible.

Désir profond.

Séparation du monde, inutilité.
Dynamique des symptômes selon les circonstancesSi le facteur externe qui a causé le traumatisme initial et conduit au développement de la maladie est éliminé, les symptômes de la névrose peuvent régresser progressivement.Apparaissant pour la première fois après un événement traumatique, les symptômes ne régressent pas car les causes de la maladie sont éliminées. C'est la caractéristique qui distingue la dépression de la névrose. Au contraire, le patient perd progressivement la capacité de réagir émotionnellement aux nouvelles heureuses et tristes. Il semble oublier comment donner une évaluation émotionnelle des événements.
Attitude émotionnelleMalgré une diminution du fond émotionnel et une fatigue chronique, le patient ne perd pas la capacité de regarder avec optimisme vers l'avenir s'il y a une opportunité de résoudre des problèmes.Dans la perception du patient, la coloration sombre de la réalité prévaut de plus en plus.
Tactique
Assistance psychologique pour comprendre le problème et trouver une solution.

Un sommeil suffisant; régime de travail et de repos.

Physiothérapie et thérapie par l'exercice.

Si nécessaire, exposition minimale aux médicaments.

Traitement médicamenteux utilisant des médicaments du groupe des antidépresseurs.

Psychothérapie.

Dans les cas graves, une surveillance renforcée et une supervision spécialisée sont nécessaires.

La dépression névrotique, ou, en d'autres termes, la névrose dépressive est un trouble qui combine les symptômes inhérents à la névrose et à la dépression.

Dans le même temps, les symptômes dépressifs se manifestent modérément, car la plupart des patients conservent une vision positive de leur propre avenir et aucun trouble de la personnalité ne se développe avec une dépression prolongée..

Dans certains pays, les médecins ne considèrent pas la dépression névrotique comme un trouble indépendant et la classent comme dépression situationnelle..

La dépression situationnelle combine plusieurs maladies psychologiques en même temps, comme la névrose et la dépression. Mais vous ne devriez pas, selon ces principes, évaluer l'état de santé comme difficile..

Dans les situations de stress, les premiers signes du développement d'un trouble mental apparaissent. Malgré le fait que les symptômes de la dépression névrotique ne sont pas vifs, le patient les perçoit très douloureusement. L'hérédité et la prédisposition au niveau génétique de la dépression névrotique sont minimisées.

Dans le monde moderne, la dépression névrotique est de plus en plus courante. La plupart des gens essaient de faire face seuls à la névrose et à la dépression, et cela ne devrait pas être fait. Tout le monde ne peut pas faire face seul à un tel état. La peur et une sorte de honte devant les spécialistes peuvent conduire à une forme plus complexe de dépression névrotique.

La dépression névrotique a un large éventail de symptômes allant de formes prononcées à latentes. Ce sont les symptômes latents de la dépression névrotique qui rendent difficile le diagnostic et comportent un risque énorme de sous-estimer la gravité de la forme de la maladie, compliquant ainsi la nomination d'un traitement..

La forme latente de la névrose dépressive est caractéristique principalement des adolescents. En raison de la dépression névrotique, les adolescents modifient radicalement leur mode de vie, détruisant ainsi leur personnalité. Il peut s'agir de drogues, d'alcool, etc..

Lorsqu'elle atteint le pic de développement de la maladie, la dépression névrotique entraîne de graves conséquences. Le syndrome névrotique réactif se développe.

Une personne ne voit pas d'issue dans la situation actuelle, commence à se blâmer pour tous ses péchés, les pensées de mort commencent à le hanter et il est capable de se suicider. Pour éviter un tel résultat, vous devez contacter un spécialiste à temps.

Un diagnostic rapide de la dépression névrotique permettra un traitement immédiat.

Le terme «névrose» est utilisé comme une signification collective pour caractériser les troubles pathologiques de la psyché humaine. Ce groupe de pathologies se manifeste sous la forme de perturbations du fond émotionnel, caractérisées par une anxiété accrue, une dépression et une perception négative du monde environnant..

Les facteurs agressifs externes contribuent au développement de la maladie, qui contribuent à l'épuisement du système nerveux.

En outre, les conflits internes qui violent l'équilibre psycho-émotionnel peuvent agir comme une cause du développement de la névrose. Les problèmes liés aux relations avec des proches ou des collègues de travail deviennent souvent des facteurs de provocation. La fatigue accumulée prend une signification hypertrophiée pour un individu particulier, ce qui conduit à l'apparition des symptômes suivants:

  • de fortes fluctuations émotionnelles;
  • difficulté de concentration;
  • syndrome douloureux localisé dans diverses zones du corps (à condition qu'il n'y ait pas d'autres signes de maladies physiologiques);
  • insomnie;
  • troubles du travail du muscle cardiaque, crises de nausées et vertiges;
  • labilité émotionnelle, tendance à l'agression, au ressentiment et à l'irritabilité.

La plupart des personnes confrontées à de tels changements dans leur propre perception du monde qui les entoure comprennent la présence de certains problèmes. Malgré le fait que vous puissiez faire face à la névrose par vous-même, il est très important de consulter un médecin en temps opportun..

Afin de vaincre la maladie, vous devez établir une routine quotidienne et tracer une ligne claire entre le travail et le repos. Vous pouvez vous débarrasser de la névrose en révisant vos priorités de vie et votre attitude face à diverses difficultés de la vie.

Dans un certain nombre de cas spécifiques, il est possible de se débarrasser des troubles autonomes et de normaliser le fond émotionnel uniquement à l'aide de médicaments. Lors de la prescription d'un traitement médicamenteux, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques individuelles du corps du patient, car de nombreux médicaments puissants ont des effets secondaires.

Le terme «syndrome dépressif» est utilisé pour décrire une maladie étroitement liée à des troubles latents de la psyché humaine. Afin de comprendre en quoi la névrose diffère de la dépression, une analyse approfondie des symptômes spécifiques de la maladie doit être effectuée..

Lors de l'examen médical, une technique de diagnostic différentiel est utilisée, ce qui permet d'exclure la présence de maladies présentant des symptômes similaires. Les symptômes suivants sont caractéristiques du syndrome dépressif:

  1. Changements prononcés dans la sphère émotionnelle. De tels changements se manifestent sous la forme d'une faible activité des muscles faciaux. Le sentiment de désir se manifeste par une force accrue le matin, ce qui contribue à l'apparition d'apathie et à un manque de désir d'effectuer diverses actions.
  2. Diminution de l'intelligence et épuisement du vocabulaire. Étant dans un état de dépression, une personne commence à utiliser des modèles de discours monosyllabiques et cherche des réponses à des questions simples pendant longtemps. Sous l'influence de changements dans la psyché, le patient perd la capacité de résoudre des problèmes élémentaires.
  3. Inhibition des réactions. Le développement de la dépression s'accompagne souvent d'une altération de la coordination des mouvements et d'une inhibition des réflexes. Des changements comme celui-ci changent de comportement et de langage corporel..

La névrose dépressive doit être comprise comme un tel type de trouble névrotique, caractérisé par une humeur constamment triste, une léthargie et une hypodynamie sévère. Il a des troubles autonomes-somatiques et des problèmes de sommeil.

D'autre part, il y a une vision optimiste sur l'avenir et la préservation de la capacité d'activité professionnelle, l'absence de changements profonds de personnalité. Le tableau clinique décrit caractérise pleinement la névrose dépressive..

L'histoire de la maladie remonte au 19e siècle. Depuis 1895 en neurologie et en psychologie pour décrire le trouble a commencé à utiliser un autre terme - «dépression névrotique».

Ce concept a été introduit dans la pratique médicale par K. Kraepelin.

Un peu plus tard, les scientifiques ont tenté d'isoler la maladie comme une forme distincte de trouble névrotique, mais leurs collègues ne l'ont pas soutenue. Par conséquent, dans la CIM de la 9e révision, il agit toujours comme une maladie indépendante.

Cependant, la dernière classification américaine publiée ne mentionne pas la dépression névrotique..

Traitement des névroses

Dans la vie, une personne rencontre des problèmes qui sont liés à diverses activités et concernent à la fois sa famille et sa personne.

La dépression psychogène n'est pas considérée comme une forme négligée de tout type de maladie nerveuse et n'apparaît pas d'elle-même. De plus, aucune prédisposition génétique n'a été constatée pour elle..

Lorsqu'on mène des conversations entre un patient et un psychothérapeute pour clarifier le facteur de la névrose, il devient clair que le provocateur de la plupart de ses cas est un traumatisme psychologique grave ou un événement qui porte une coloration émotionnellement défavorable..

Les raisons peuvent être n'importe quoi: se séparer d'un être cher, licenciement ou décès de proches, conflit prolongé, alcoolisme des parents, impossibilité de mettre en œuvre des plans. Les raisons sont multiples, mais la pratique montre que la perte d'un être cher contribue à ce traumatisme..

Les psychothérapeutes savent que la dépression, la névrose et des conditions similaires ne peuvent pas toujours être déclenchées par des situations qui se sont produites un peu plus tôt que les signes de la maladie ont été détectés. Un traumatisme précoce y contribue souvent, même pendant l'enfance..

La découverte de la cause est un facteur indispensable à la réussite du traitement. Le médecin doit prendre en compte le fait de l'apparition d'une dépression à partir de ces événements qui peuvent lui sembler totalement insignifiants.

Par conséquent, après avoir trouvé les symptômes ci-dessus chez des êtres chers, il vaut la peine de tout faire pour consulter un psychothérapeute. Le rétablissement rapide du patient et le retour à une vie normale avec un regard confiant ne dépendent que de ce médecin..

La dépression doit être traitée individuellement. Le traitement se déroule en plusieurs étapes:

  • dans les 12 semaines, le médecin élimine les signes évidents de la maladie;
  • le patient se sent mieux, mais pour éviter les rechutes, un traitement antidépresseur est prescrit;
  • avec des poussées répétées d'une crise, un traitement de soutien est effectué.

Le traitement peut inclure l'acupuncture, l'aromathérapie, la méditation ou le yoga.

Il vaut la peine d'effectuer une prévention pour détecter la névrose à un stade précoce afin d'éviter d'autres conditions graves. Grâce à un traitement réussi, le patient commence à profiter de la vie et à la percevoir d'une manière différente.

Comment distinguer la dépression de la névrose?

La névrose et la dépression ont des symptômes similaires, tels que la perte d'énergie, des problèmes de capacité de travail, divers troubles du sommeil, des symptômes autonomes, de l'irritabilité, de la dépression et bien plus encore. Mais en même temps, on ne peut pas dire que la névrose et la dépression sont une seule et même chose..

Beaucoup de gens confondent ces deux termes, ce qui est compréhensible. La névrose est une définition générale d'un groupe de troubles mentaux et la dépression y est incluse. À cet égard, ces deux concepts sont interconnectés..

Un terme collectif pour un groupe de troubles mentaux accompagnés de dépression, un état d'anxiété excessive. De telles violations sont dues à l'influence de stimuli externes qui provoquent un épuisement du système nerveux central..

Les raisons de l'apparition de la névrose peuvent être différentes, provoquant le développement d'un conflit interne latent, incomparable avec l'idée d'équilibre mental, de bien-être. Ces facteurs peuvent être des conflits domestiques et professionnels qui, dans un contexte de fatigue accumulée, peuvent acquérir une importance primordiale pour une personne..

Les signes suivants aideront à reconnaître la neurasthénie:

  • sautes d'humeur soudaines;
  • difficulté de concentration;
  • inconfort désagréable dans différentes parties du corps en l'absence d'autres symptômes de maladies somatiques;
  • troubles du sommeil: insomnie, alternant avec une somnolence diurne;
  • signes végétatifs: vomissements, nausées, étourdissements, palpitations cardiaques;
  • sensibilité excessive, irritabilité associée à des affections subjectives.

À certains stades du développement de la névrose, les patients commencent à sentir que quelque chose leur arrive et en parlent souvent à leur entourage et à leurs proches. Il est souhaitable de consulter un médecin en cas de névrose, mais dans certains cas, les personnes «réussies» obtiennent des résultats positifs par elles-mêmes.

Le traitement de la neurasthénie consiste en un bon repos, des procédures de bien-être, une psychothérapie, une modification de la perception des problèmes accumulés. Aux stades avancés, la pharmacothérapie corrige les troubles autonomes, l'état émotionnel et normalise le sommeil.

Une condition pathologique est l'une des formes les plus courantes de troubles mentaux, accompagnée de dépression, de perte d'intérêt pour ce qui se passe autour, de jugements négatifs. La dépression n'est pas seulement une mauvaise humeur, mais une maladie qui nécessite un traitement adéquat.

La relation entre les deux États est qu’ils s’accompagnent. La névrose dépressive est un syndrome avec des symptômes des deux troubles et a des causes communes. La différence est que la neurasthénie est un état anxieux qui se développe sous l'influence de facteurs négatifs. Dépression - un sentiment de dépression, de tristesse associé au monde psychologique intérieur.

La cause profonde de la névrose dépressive est associée à des événements négatifs:

  1. Perte d'un être aimé.
  2. Changement de résidence: un changement soudain du rythme de vie habituel.
  3. Maladie grave prolongée.
  4. Traumatisme psychique survenu dans l'enfance.

Les symptômes de la maladie dépendent du type de trouble psychologique. La principale différence entre la névrose et la dépression prolongée réside dans les méthodes de traitement.

Il peut y avoir d'autres causes de troubles psychologiques associés aux particularités de la vie quotidienne:

  • charges systématiques pendant une longue période, sans repos ni soulagement du stress;
  • désordre dans la vie personnelle et quotidienne;
  • travail acharné excessif;
  • manifestations saisonnières: manque de chaleur, lumière pendant la saison froide, carence en vitamines;
  • environnement négatif dans l'équipe de travail ou la famille.

Une étude détaillée des manifestations caractéristiques des états dépressifs est nécessaire pour distinguer un trouble mental organique d'une névrose. Un diagnostic différentiel adéquat permettra d'apporter au patient les soins médicaux nécessaires.

Les provocateurs biologiques, non associés à ce qui se passe autour et à l'état mental, peuvent également provoquer le développement de dépression et de névroses:

  1. Perturbation de la synthèse des neurotransmetteurs: dopamine, sérotonine.
  2. Maladies endocriniennes.
  3. Violation des rythmes biologiques.
  4. Maladies mentales latentes aux premiers stades de développement (schizophrénie).

La dépression s'accompagne d'une mauvaise humeur, d'une apathie envers tout ce qui se passe autour. La névrose comprend également un ensemble de nombreux signes, à la fois externes et internes. En sachant distinguer ces deux conditions, vous pouvez faire face à la maladie aux premiers stades de son développement..

Chez l'adulte, les symptômes de névroses sont assez évidents, de sorte que des hypothèses sur le diagnostic peuvent déjà être faites en fonction des commentaires de la personne sur sa santé.

La névrose est une image collective d'un état émotionnel négatif. C'est avec lui qu'une personne qui s'attribue la «dépression» rencontre le plus souvent.

Pour une évaluation adéquate de l'état du patient, il est nécessaire de déterminer les différences entre la dépression et la névrose. La différence la plus frappante et la plus compréhensible est la capacité de profiter des petites choses. Par exemple, dans le contexte d'un état absolument déprimé et apathique, une personne peut déguster une tasse de café délicieusement infusé ou en compagnie d'une personne proche et agréable.

Avec l'approfondissement de la névrose, la joie s'exprime de plus en plus faiblement et son action suffit pour une période plus courte, mais, néanmoins, il est tout à fait possible de la distinguer de l'état habituel.

Pendant la dépression, même les activités et les façons de passer du temps précédemment préférées ne plaisent plus à une personne et se mélangent en une masse grise. Ainsi, les événements agréables et désagréables acquièrent la même caractéristique chez une personne souffrant de dépression..

Une autre façon de distinguer la dépression de la névrose est de se reposer. Réservez une journée, éteignez votre téléphone, passez une bonne nuit de sommeil et préparez votre plat préféré, par exemple. Si en même temps la condition s'améliore, il faut parler de névrose, même si elle est prolongée.

Il arrive souvent que dans un état négligé, dépression et névrose se combinent pour former un trouble mental appelé psychose dépressive..

Les manifestations de la névrose sont les premières cloches de troubles imminents pour le bien-être mental. Elle s'accompagne de changements émotionnels: larmoiement, irritabilité, vulnérabilité, épuisement, troubles du sommeil... La qualité de vie, la productivité du travail effectué est considérablement réduite. Tout est un fardeau.

L'état de névrose est précédé de facteurs de stress externes défavorables. Pour diverses raisons, ces stress ne disparaissent pas, mais affectent une personne régulièrement.

Par exemple, une névrose peut être déclenchée par: un mari buveur, un enfant gravement malade, la guerre et bien d'autres troubles qui contredisent le mode de vie, l'équilibre mental.

Avec une probabilité élevée, on peut affirmer qu'en cas de fin de l'impact du facteur de stress, le corps est restauré, seuls les souvenirs désagréables de cette étape de la vie restent. La névrose disparaît permettant à la personne de reprendre sa vie normale.

Raisons de développement

Le principal mécanisme qui déclenche la névrose dépressive est un facteur traumatique, qui agit une fois et très fortement ou constamment sur une personne.

Le VSD et la dépression sont souvent associés l'un à l'autre. La dépression apathique, accompagnée d'asthénie, est un signal clair au système nerveux que ses cellules sont en train de mourir. Cela est souvent dû à des effets toxiques. Le tabagisme provoque la dépression. En outre, des symptômes de dépression psychogène sont observés dans le contexte de l'utilisation de divers médicaments..

Les autres causes d'une condition dangereuse sont:

  1. Troubles émotionnels.
  2. Troubles hormonaux.
  3. Être dans un environnement traumatisant.
  4. Problèmes au travail.
  5. Exigences excessives pour vous-même.
  6. Problèmes de famille.
  7. Pathologies inflammatoires.
  8. Autres maladies.
  9. Manque d'objectifs de vie.

Les pensées obsessionnelles avec VSD peuvent également provoquer une dépression. Cela s'applique à ceux qui sont obsédés par leur santé. La dépression dans le VSD s'accompagne souvent d'une forte peur de la mort..

Les experts dans le domaine de la psychiatrie et de la psychologie estiment que les raisons les plus importantes contribuant au développement de ce trouble névrotique sont:

  • La prédisposition du corps (on ne parle pas de formes héréditaires de la maladie).
  • Facteurs environnementaux.

Au cours de la recherche, des caractéristiques personnelles ont été identifiées qui sont inhérentes aux personnes soumises à un processus pathologique similaire, à savoir:

  • rigidité des processus mentaux;
  • franchise;
  • un sens aigu des responsabilités, du devoir;
  • activité accrue;
  • attitude excessivement sérieuse envers la vie;
  • faible résistance aux expériences et aux chocs extérieurs;
  • suppression des expériences émotionnelles en soi, etc..

La dépression névrotique peut se développer pour des raisons purement individuelles et, dans de nombreux cas, elle se produit de sorte que différents individus perçoivent la même situation de différentes manières. Cela signifie qu'une cause sera un échec au travail, l'autre - un trouble du bien-être familial. Tout dépend de grandes priorités.

La principale raison du développement de la dépression névrotique est l'impact de facteurs traumatiques personnellement significatifs. En règle générale, une situation stressante pour un individu est en fait un événement de la vie ordinaire, comme: une situation de conflit dans la famille, des problèmes professionnels, des difficultés financières.

Pour mieux comprendre l'essence de la maladie, il est nécessaire de présenter un tableau clinique typique. Une personne peut être dans un environnement psychogène pendant une longue période.

Par exemple, il a des querelles constantes au travail ou en famille. Il peut également y avoir un conflit interne en raison de l'insatisfaction à l'égard de sa propre vie..

Ne trouvant pas la force de changer la situation actuelle, il commence à ressentir un stress constant et un stress psycho-émotionnel.

En conséquence, une fatigue chronique se développe. La capacité de penser efficacement diminue et les performances diminuent.

Tous ces symptômes indiquent une névrose imminente. Si vous ajoutez à cela une mauvaise humeur et une incapacité à profiter de la vie, vous pouvez parler d'une névrose dépressive..

Au début du développement de la maladie, une faiblesse générale est parfois complétée par des troubles somatiques: baisse de la pression artérielle, manque d'appétit, vertiges.

Chaque jour, une personne est obligée de faire face à de nombreux problèmes. Ils peuvent concerner à la fois sa famille et lui personnellement. La névrose dépressive n'est pas une forme négligée de trouble nerveux; elle n'apparaît pas d'elle-même. De plus, les recherches des scientifiques ne trouvent pas de confirmation dans la prédisposition génétique..

Lors de la conduite de conversations entre un psychothérapeute et un patient, il devient clair que dans le rôle d'un provocateur de la plupart des problèmes, un traumatisme psychologique grave est. Vous devez également prendre en compte divers événements qui ont une connotation émotionnellement négative..

Classification et types de névroses

La dépression névrotique a tendance à évoluer de manière prolongée et s'accompagne d'un syndrome asthénodépressif, d'anxiété, de phobie et d'hippochondrie - dépressif.

Par la nature et le degré de manifestation, ce trouble de la psyché humaine a plusieurs formes:

  • réactif;
  • situationnel;
  • bipolaire (caractérisé par un état maniaque);
  • monopolaire (le fond émotionnel n'a pas de hauts et de bas et est constamment déprimé tout au long de la maladie);
  • endogène (le développement d'un trouble mental ne s'accompagne pas d'un événement tragique).

Traitement des névroses

Les symptômes de la dépression névrotique sont associés à des manifestations de syndromes dépressifs-hypocondriaques et asthéniques-dépressifs.

Les symptômes sont présentés dans le tableau.

Syndrome asténo dépressifSyndrome hypocondriaque dépressifDépression asthénopathique
Une personne se désintéresse de la vie, elle n'est emportée par rien. L'agressivité et l'irritabilité apparaissent au-dessus des moindres bagatelles. Il est difficile pour le patient de terminer ce qu'il a commencé. Les humeurs changent rapidement. Le manque d'appétit fait place à la gourmandise.Les symptômes sont aggravés. Une personne souffre d'hypocondrie et est souvent sur le point de mourir même de maladies inoffensives..

Le comportement devient inapproprié. Plus souvent, le patient rédige un testament et quitte son emploi.

Le patient peut jouer avec le public, en mesurant de manière démonstrative la pression. Cependant, il peut ressentir des étourdissements ou une tachycardie. Pouvez-vous mourir de dépression? Le danger d'un trouble nerveux est que le patient peut provoquer l'apparition d'un véritable accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque..

Dépression névrotique associée à une désorientation dans l'espace environnant et sur soi.

Les symptômes et le traitement du syndrome dépressif asthénique doivent être étroitement surveillés par un médecin..

Parmi les formes pandémiques courantes de troubles mentaux de notre temps, on trouve la dépression et les affections associées: anxiété, phobie, panique, burn-out, phobies sociales. Les experts de tous les pays considèrent les troubles dépressifs comme l'un des problèmes médicaux et sociaux les plus urgents.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, au début du 21e siècle, la proportion de troubles dépressifs et anxieux s'élevait à environ 40% dans la structure totale de la pathologie mentale enregistrée dans le monde..

Chaque année, environ 200 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression diagnostiquée cliniquement, et ce chiffre ne cesse d'augmenter..

Une personne sur huit a besoin d'un traitement antidépresseur spécialisé au moins une fois dans sa vie.

Le nombre de patients déprimés sous traitement hospitalier a augmenté au cours du siècle dernier de 8% à 34%.

Parmi la population générale de patients sollicitant une aide médicale ou psychologique, les troubles dépressifs sont enregistrés dans 65% des cas. Dans les pays économiquement développés (Suède, Espagne, États-Unis, Australie, Japon), la fréquence des troubles dépressifs chez les patients d'un hôpital somatique ayant demandé une aide psychiatrique consultative a atteint 20 à 29%.

Si au début du siècle dernier, des troubles dépressifs étaient enregistrés dans la population avec une fréquence de 0,2%, cet indicateur est désormais passé à 4% et continue d'augmenter..

Les tendances et actions suicidaires sont l'un des résultats les plus dangereux de la dépression. Selon les experts de l'OMS, le taux de mortalité par suicides n'est actuellement que légèrement inférieur à celui des maladies cardiovasculaires et oncologiques..

Les statistiques sur le taux de mortalité des patients déprimés indiquent qu'environ 1 / 5-1 / 6 cas sont terminés par suicide. Environ 2/3 des patients diagnostiqués avec une dépression sont sujets aux tentatives de suicide et 10 à 15% se suicident.

Parmi les causes et facteurs de risque qui ont déterminé la nature globale des troubles dépressifs, le phénomène de consommation massive de substances psychoactives, en particulier l'abus d'alcool et la toxicomanie, occupe une place importante et a une signification étiopathogénétique, ce qui a conduit à l'accumulation d'alcool et de toxicomanes à l'échelle nationale..

Naturellement, la propagation épidémique de la dépendance à l'alcool a influencé de manière décisive la croissance intensive de la dépression alcoolique. La prévalence de la dépression parmi le contingent de patients toxicomanes à l'alcool est aussi élevée que dans la population générale..

D'autre part, la dépression préventive («pré-alcoolique», «dépression dans la pratique générale somatique et psychiatrique générale») incite le sujet à recourir à une «alcoolisation auto-médicamenteuse» afin d'améliorer son humeur, qui passe rapidement d'épisodique à systémique..

Chaque sujet présentant une dépendance à l'alcool ou à la drogue, un comportement antisocial et sur la base de déviations de personnalité, une pathologie affective, créant une situation psychotraumatique quotidienne dans l'environnement immédiat, contribue au développement de troubles dépressifs du spectre borderline chez 8-9 personnes dans l'environnement immédiat, membres de la famille.

Méthodes de traitement

La condition en question doit être traitée afin de ne pas vous blesser encore plus. La thérapie implique l'utilisation de médicaments et de recettes de médecine traditionnelle.

Comprimés contre la dépression et le stress

Un psychothérapeute vous expliquera comment vous aider avec la dépression et sélectionner un médicament pour vaincre la maladie.

Les pathologies psychosomatiques aident à éliminer:

  1. Antidépresseurs. Ils constituent le plus grand groupe. Ils sont utilisés pour la dépression de gravité variable, les phobies, l'anxiété et le trouble panique. Les médicaments créent une dépendance, ils ne sont donc indiqués qu'en cas d'exacerbation de la maladie. Antidépresseurs populaires Prozac, Fluoxetine, Coaxil.
  2. Tranquillisants. Ils sont prescrits pour les troubles nerveux. Médicaments populaires dans cette catégorie: Témazelam, Elenium, Phenibut.
  3. Antipsychotiques. Ils sont attribués aux névroses, à la psychose, à la dépression et aux troubles du sommeil. Les médicaments sont capables de soulager l'anxiété, l'anxiété et les manifestations obsessionnelles. Les médicaments antipsychotiques sont: Liponex, Aminazin, Mazheptil, Zyprexa.
  4. Sédatifs. Des agents pharmacologiques sédatifs sont prescrits pour les pathologies du système nerveux. Ce sont les moyens bien connus Novo-Passit et Valemidin.
  5. Nootropiques. Groupe de médicaments légers et inoffensifs. Ils sont pris pour la fatigue et une fonction cérébrale faible. Ils normalisent le fonctionnement du système nerveux et normalisent le fond émotionnel. Le groupe comprend Ginkgo-Biloba, Noben, Glycesed, Glycine.

Pour stabiliser le système nerveux, soulager la nervosité et l'irritabilité, vous pouvez prendre le médicament Magnésium B6 et des comprimés de valériane.

La prise de vitamines du groupe B (B3, B6 et B12), de calcium et d'acide folique a un effet positif dans les états dépressifs.

Traitement de la dépression avec des remèdes populaires

Les médicaments toniques généraux sont l'éleutherococcus, le ginseng et la rosea rhodiola.

Pour le diagnostic différentiel et le traitement ultérieur, le patient doit consulter un psychothérapeute, parfois une consultation psychiatre est nécessaire. La thérapie post-diagnostic peut être effectuée par un psychologue avec un psychothérapeute.

Pour clarifier le diagnostic, le patient doit subir un examen informatique pour identifier la présence de stress. Cependant, dans la plupart des cas, une consultation avec un psychothérapeute est suffisante. C'est ce médecin qui prescrit un traitement médicamenteux pour la névrose dépressive. Les médicaments sont utilisés de manière complexe pour augmenter l'activité du cerveau, améliorer l'état du système nerveux:

  • Sédatifs. Prescrits pour un effet sédatif, les médicaments sont sûrs à utiliser. La plupart sont fabriqués à partir d'ingrédients naturels. Des somnifères sont parfois prescrits.
  • Antidépresseurs. Ils aident à traiter la névrose dépressive en supprimant l'activité du système nerveux central. Une prescription médicale est requise, ainsi que le strict respect des instructions. Les antidépresseurs peuvent avoir des effets secondaires graves pouvant aller jusqu'à l'exacerbation des symptômes de la névrose dépressive, les recommandations ne doivent donc pas être négligées.
  • Tranquillisants. Attribué aux adultes pour le traitement de la névrose et de la dépression avancées. Les médicaments les plus puissants comme Phenibut nécessitent une prescription médicale.

La névrose dépressive doit être traitée avec des moyens supplémentaires, qui sont choisis en fonction de la symptomatologie. Parfois, les médecins prescrivent des complexes de vitamines, d'antioxydants.

Auto-assistance en cas de maladie

Comme la plupart des troubles mentaux, la dépression névrotique est traitée avec des méthodes pharmacologiques et psychothérapeutiques..

Les médicaments sont prescrits au patient individuellement et en tenant compte de ses symptômes.

Au cours du traitement, des médicaments peuvent être substitués à d'autres s'il s'avère qu'ils ne conviennent pas.

Le traitement médicamenteux est un aspect important du traitement de la névrose dépressive, mais pas central, car après le retrait du médicament, les symptômes réapparaissent si les méthodes de traitement psychothérapeutique ne sont pas liées.

Les groupes de médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • antidépresseurs. Contrairement aux autres groupes de médicaments énumérés ci-dessous, ils sont presque toujours présents au cours du traitement. Exemples: citalopram, imipramine;
  • antipsychotiques atypiques (quétiapine, aripiprazole). Améliorer l'humeur, réduire la gravité de l'apathie et de la léthargie;
  • sédatifs. Ils ont très peu d'effets secondaires, ont un effet bénéfique sur le sommeil et l'humeur et réduisent l'anxiété. Exemples: teinture de valériane, Novo-Passit;
  • nootropiques. Réduit la léthargie et l'apathie, augmente l'intérêt pour la vie et a un effet positif sur la concentration. Exemples: Piracetam.

En outre, si nécessaire, des complexes de vitamines et de minéraux, de la physiothérapie (massage, électrosommeil, darsonvalisation, hydrothérapie) sont prescrits.

Les méthodes de psychothérapie cognitivo-comportementale sont très efficaces dans le traitement de la dépression névrotique..

Le psychothérapeute apprend au patient à remarquer les pensées automatiques associées à ses attitudes irrationnelles et à les réfuter en les écrivant dans un tableau spécial.

Cette technique s'est généralisée et permet d'obtenir des résultats positifs en un temps assez court..

Des conseils psychologiques peuvent également être utiles.

Au cours de la conversation, le psychologue discute des problèmes du patient, change son attitude à leur égard, montre les autres aspects des problèmes, propose des solutions de travail. Dans certains cas, les proches du patient sont invités à un accompagnement psychologique..

Dans cette condition, des antidépresseurs sont prescrits. Dans les situations les moins difficiles, les éléments suivants sont prescrits:

  • sédatifs pour la dépression;
  • tranquillisants;
  • les antipsychotiques;
  • stimulants;
  • nootropiques.

Le traitement principal de ce trouble est la psychothérapie. Il vous permet d'identifier les causes de la maladie et de les éliminer. Cette méthode de traitement de la dépression névrotique aide les patients à trouver des causes incontrôlables de souffrance et à faire face à tous les facteurs négatifs..

Mener une psychothérapie

Le traitement dépend des caractéristiques de l'évolution du trouble nerveux. L'impact se fait à 3 niveaux. Ils sont répertoriés dans le tableau.

NiveauLa description
MentalLa thérapie consiste en ce que le patient reçoit de nouvelles informations d'un spécialiste. Le principal objectif de l'exposition est d'éliminer les signes uniques du trouble.
PsychophysiologiqueSur la base de la construction de la rétroaction, les propriétés des analyseurs sont appliquées. Les mécanismes réflexes sont liés au travail. Grâce à l'aide d'un psychologue, l'état émotionnel est rétabli et la qualité de vie du patient change considérablement pour le mieux..
Neurovégétatif-somatiqueToutes les manifestations de la maladie sont éliminées à l'aide de formations spéciales.

Si la psychothérapie n'aide pas, le patient se voit prescrire des médicaments pour la dépression..

Musicothérapie

Comment faire face à la dépression chez les femmes? La musicothérapie est une excellente alternative aux médicaments. Les patients sont invités à écouter de la musique dont les sons ont un effet bénéfique sur l'état du fond émotionnel.

Selon les psychothérapeutes, le meilleur effet est:

  • Musique chinoise;
  • musique classique;
  • musique de guérison spéciale pour se calmer.

Au premier stade du traitement, la musicothérapie est effectuée dans une classe avec un spécialiste. Ensuite, l'écoute de la musique a lieu à la maison..

Comment faire face à la dépression chez les hommes? Les tactiques de traitement ne dépendent pas du sexe d'une personne.

Seuls des spécialistes sont impliqués dans le traitement de la dépression névrotique: psychothérapeutes, psychiatres, neurologues.

Le traitement consiste, tout d'abord, à mener une psychothérapie, qui vise à normaliser le cours des processus mentaux. L'utilisation de préparations pharmacologiques complète le traitement. Cependant, ce n'est que de nature secondaire, surtout au tout début de la maladie..

Des médicaments sont prescrits:

  • les vitamines;
  • nootropiques;
  • médicaments homéopathiques;
  • antidépresseurs.

Des massages, des exercices de physiothérapie, des promenades au grand air et des activités qui améliorent votre humeur donnent de bons résultats. Il est recommandé d'utiliser l'acupuncture, l'hypnose, l'aromathérapie, la musicothérapie, le yoga, la méditation.

Avec le diagnostic rapide du processus pathologique, le traitement conduit à un rétablissement complet du patient, lui permettant de revenir à une vie normale. Cependant, le traitement de la maladie peut être retardé pendant une longue période. Obtenir un résultat stable est possible si les véritables causes de la maladie sont identifiées.

Il n'y a pas de moyen standard de se débarrasser de la maladie. Le traitement dépend de la gravité des symptômes.

Dans la pratique médicale, la dépression névrotique est traitée en 3 étapes:

  1. La première étape dure de 6 à 12 semaines. Pendant cette période, le médecin supprime les manifestations les plus frappantes de la maladie..
  2. La deuxième étape est caractérisée par la normalisation du bien-être du patient. Le traitement repose sur des antidépresseurs. Leur utilisation vise à éliminer la possibilité de rechute. Il dure de 4 à 9 semaines..
  3. La troisième étape - le traitement implique une thérapie de soutien.

La névrose dépressive est une maladie courante. Son diagnostic ne pose pas de difficultés particulières aux spécialistes expérimentés..

Cependant, le traitement de la maladie, son efficacité et sa durée dépendent de l'exactitude du diagnostic et de son opportunité. Avec une visite opportune chez le médecin, le patient se rétablit complètement, se débarrasse des problèmes oppressifs, améliore la qualité de vie.

Sa conscience est libérée pour une perception claire et calme de la réalité, s'ouvre à une interaction fructueuse avec l'environnement.

Le traitement de la dépression névrotique doit commencer par une visite et une consultation avec un psychiatre qualifié, malheureusement, avec cette maladie, tout comme avec d'autres types de dépression, elle fera face indépendamment ou avec l'aide d'un psychologue, cela n'est possible que dans les premiers stades de la maladie.

Si ce type de dépression persiste pendant plus de 2 à 4 mois, le niveau de neurotransmetteurs dans le cerveau diminue, il s'agit d'un processus biochimique qui ne peut être traité qu'avec l'aide de médicaments spéciaux. La psychothérapie est également nécessaire, si le traitement médicamenteux aide à faire face aux symptômes de la maladie, un psychothérapeute est nécessaire pour comprendre les raisons pour lesquelles la dépression s'est développée..

Un médecin expérimenté aidera le patient à trouver ses «points faibles», à découvrir quels événements passés ou présents ont provoqué le développement d'une névrose dépressive et, surtout, suggérera des moyens de résoudre les problèmes ou d'accepter la situation.

Pour traiter les patients souffrant de dépression, plusieurs types de psychothérapie sont utilisés - en fonction de la nature du patient et du type de son trouble mental, une psychothérapie rationnelle, cognitivo-comportementale, familiale et d'autres types sont utilisés.

Tous les types de psychothérapie aident les patients à comprendre ce qui a causé le développement d'une maladie mentale - attentes élevées, attitudes incorrectes posées depuis l'enfance, conflits internes ou suppression de leurs propres désirs. Pour rétablir l'équilibre mental du patient, non seulement un traitement médicamenteux et psychothérapeutique est nécessaire, mais aussi un changement de mode de vie du patient.

En plus d'un bon repos, de dormir au moins 8 heures par jour et d'une bonne alimentation, il doit renoncer aux mauvaises habitudes, passer plus de temps à l'extérieur, faire du sport et être sûr d'apprendre à se détendre.

Comme le montre la pratique, presque tous les patients qui demandent l'aide d'un psychologue ou d'un psychothérapeute sont en tension constante et ne savent pas comment exprimer leurs émotions, à la fois positives et négatives, à cause desquelles se forment des pinces et des blocages internes..

Chaque patient choisit sa propre façon de se détendre et de se débarrasser du stress accumulé et des émotions négatives. Cela peut être l'écoute de votre musique préférée, du yoga, de l'art-thérapie, de la natation, du jogging ou de toute autre méthode qui semble convenir au patient..

Il est tout aussi important non seulement de se débarrasser des émotions négatives, mais aussi d'apprendre à «générer» des émotions positives. Pour ce faire, il est impératif de trouver du temps pour des activités qui provoquent des émotions positives - cela peut être votre type de créativité préféré, n'importe quel passe-temps, sport, juste détente avec une musique agréable, marcher dans le parc ou toute autre activité.

L'auteur de l'article: psychiatre Shaimerdenova Dana Serikovna

Le rôle principal dans le traitement de la maladie appartient aux médicaments. Le cours du traitement peut inclure des antipsychotiques, des antidépresseurs, des vitamines, des tranquillisants. Ne négligez pas de prendre les médicaments prescrits.

Le succès du traitement dépendra également de la manière dont le patient décrit son état de manière franche et complète. Le médecin doit fournir un soutien constant et surveiller la dynamique de la pathologie. De plus, le soutien des proches du patient dans son environnement immédiat est également important..

De bons résultats peuvent être obtenus grâce à des séances hypnotiques compétentes, à la méditation et à l'auto-entraînement prescrits par un médecin. Une autre méthode de traitement est la thérapie des dauphins.

En collaboration avec le médecin, il est recommandé d'analyser et de réviser le régime de votre travail et de votre repos, ainsi que la nutrition et le sommeil. Au moins temporairement, vous devez réduire l'activité mentale et physique, augmenter le temps de repos.

Ensuite, au fur et à mesure que vous vous débarrassez et que vous êtes contrarié, le régime de travail peut être renforcé, mais pas par rapport aux indicateurs pré-dépressifs précédents..

Articles similaires

La dépression peut être traitée avec succès. Il existe de nombreux médicaments modernes qui, avec la psychothérapie, peuvent se débarrasser de cette maladie. La qualité et l'efficacité du traitement de la dépression dépendent en grande partie de la rapidité de l'orientation vers un spécialiste. Ne vous fiez pas au "peut-être que cela passera tout seul". Jeter de votre esprit des pensées comme "Ce ne sera pas plus facile dans un mois - j'irai chez le médecin".

Résumons et faisons quelques recommandations.

  • S'il y a des raisons de mauvaise humeur et d'autres symptômes désagréables, si vous sentez en vous-même la capacité de lutter contre cette maladie et que cela s'avère combattre, continuez le combat. Peut-être êtes-vous une personne vraiment forte, forte et indépendante. Une victoire difficile ne fera que renforcer votre esprit et votre foi en vous.

La seule façon de faire face à une névrose dépressive par vous-même est de résoudre le problème qui l'a provoquée au début. Si le syndrome de dépression névrotique est prononcé, la seule façon de faire face à la dépression névrotique est de contacter un spécialiste.

En règle générale, cette affection névrotique est traitée avec une combinaison de pharmacothérapie, de physiothérapie et de consultation avec un psychothérapeute. Séparément, la pharmacothérapie n'a qu'un effet temporaire.

Des vitamines, des antidépresseurs, parfois des antipsychotiques, des tranquillisants ou des sédatifs sont utilisés dans le traitement. Des psychothérapeutes travaillent sur une situation traumatique, l'auto-hypnose est utilisée, l'estime de soi est en cours d'élaboration.

Tous les types de massages sont utilisés, aromathérapie, hydrothérapie, réflexologie, yoga, musicothérapie et pratiques de méditation. En fonction de l'expression des symptômes et du traitement, le.

Contrairement à la dépression, la névrose a une plus grande chance de guérison complète sans rechute..

Les méthodes de traitement de la dépression névrotique sont sélectionnées individuellement par un psychiatre, en fonction de la forme et de la gravité du trouble. Il est possible d'obtenir des résultats positifs de traitement de la maladie avec une combinaison complexe, combinée, correcte et cohérente de traitement médicamenteux et de psychothérapie..

Le rôle principal dans le traitement de cette maladie est attribué à la psychopharmacologie. Le cours de la thérapie comprend divers groupes de médicaments: antidépresseurs, neuroleptiques, tranquillisants, normotimiques, complexes vitaminiques.

Le choix des médicaments est basé sur les caractéristiques de l'évolution de la maladie et la réponse du patient aux médicaments. En outre, des traitements non médicamenteux sont utilisés: médicaments homéopathiques.

L'essence de toutes les techniques psychothérapeutiques modernes est une communication libre, franche et efficace entre un patient et un psychothérapeute. La tâche du spécialiste est d'écouter l'histoire du client, d'aider à déterminer les causes profondes de la maladie, de le diriger pour réévaluer et de résoudre les problèmes psychologiques existants et de le motiver à changer ses réactions comportementales..

Un facteur important pour le succès de la psychothérapie est le sentiment de soutien réel du patient, la confiance dans l'issue positive du traitement. Une condition importante pour l'élimination des manifestations du trouble dépressif est le soin et l'attention des êtres chers, la résolution réussie et complète des problèmes domestiques, sociaux et matériels existants..

Que peut prescrire le médecin pour le diagnostic du traitement de la «névrose dépressive»? Les sédatifs ou les antidépresseurs ne sont utilisés qu'au stade initial du trouble. La pharmacothérapie est considérée comme un complément au traitement traditionnel. Il est basé sur des effets psychothérapeutiques et diverses physiothérapies.

Quant à ces derniers, la thérapie par l'exercice, le darsonval, la réflexologie et l'électrosleep ont réussi à prouver leur efficacité dans la pratique. Les massages ayurvédiques, classiques et d'acupression sont également considérés comme bénéfiques. Les médecins recommandent la marche, le yoga et la méditation pour améliorer le bien-être général et soulager la mauvaise humeur..

Sans traitement, la dépression peut durer des années et même conduire au suicide. Les névroses constantes détruisent le système nerveux, entraînent un affaiblissement du système immunitaire, une maladie constante.

D'autres méthodes individuelles sont également possibles.

Traitement pharmacologique

Psychothérapie

La psychothérapie est une méthode classique et efficace qui nécessite une surveillance constante par un psychologue. L'essentiel dans ce traitement est de trouver un bon professionnel qui vous aidera à comprendre les problèmes et à retrouver la tranquillité d'esprit..

L'un des avantages de cette méthode est la flexibilité. La psychothérapie peut inclure la thérapie de groupe, la thérapie familiale, le travail avec les problèmes des enfants, la capacité à résoudre de nombreux problèmes personnels, l'aide au traitement des proches.

Autres traitements

  1. Communiquer et prendre soin des animaux est un excellent traitement contre la dépression. Il est préférable d'avoir un animal domestique, mais s'il n'y a pas une telle opportunité, vous pouvez vous inscrire dans une école équestre, aller nager avec les dauphins et trouver un emploi de bénévole dans un refuge. C'est également un bon traitement pour les états dépressifs chez les enfants..
  2. Le yoga et la méditation sont très efficaces et bénéfiques pour l'équilibre mental et la santé physique. Pour un effet maximal, il est préférable de faire du yoga en extérieur ou du moins dans des pièces bien éclairées.
  3. L'exercice et le sport augmentent les niveaux d'endorphines sanguines, soulagent certains des symptômes physiques et améliorent simplement l'humeur. Combiné à une bonne nutrition, il améliorera la santé et la condition physique et aidera à éliminer les facteurs biologiques qui causent la dépression..

Les troubles névrotiques, liés au stress et somatoformes font partie des troubles du spectre affectif. En conséquence, la base de leur pharmacothérapie devrait être les antidépresseurs et les anxiolytiques, ainsi que les agents stabilisants normotimiques et végétatifs..

Le traitement de ces troubles nécessite de prendre en compte leur sensibilité caractéristique à l'action des médicaments psychotropes. En revanche, une thérapie épargnante utilisant des doses relativement faibles voire très faibles d'antidépresseurs, d'anxiolytiques, de normotimiques est souvent suffisante pour obtenir un effet thérapeutique..

Dans le même temps, à l'instar des principes de traitement des troubles affectifs «principaux», dans la plupart des cas, une durée significative du processus de traitement peut être considérée comme justifiée (au moins un mois de traitement actif, avec de nombreux mois de traitement d'entretien et une prise indéfinie d'agents prophylactiques, en particulier normotimiques).

Les troubles névrotiques sont caractérisés par la présence d'un complexe de troubles affectifs (y compris anxieux, dépressifs et dysphoriques), somatoformes (y compris végétatifs), comportementaux et obsessionnels qui restent de gravité modérée (ambulatoire) tout au long de la maladie avec d'éventuelles exacerbations à court terme.

Dans la plupart des cas, un traitement ambulatoire est indiqué. L'hospitalisation des patients est réalisée avec des troubles sévères et des troubles de l'adaptation, pour sortir le patient de la situation psycho-traumatique actuelle, ainsi que pour sélectionner un traitement adéquat pour les conditions résistantes..

Avant de commencer le traitement, il est conseillé de consulter et de conclure un thérapeute et, si nécessaire, un neurologue, à l'exclusion du lien de symptômes avec une pathologie somatique ou neurologique sévère.

En cas de traitement hospitalier, des études de laboratoire et instrumentales obligatoires sont effectuées (tests sanguins et urinaires généraux, tests sanguins biochimiques, sang pour le sucre, infection par le VIH, RW, etc.)

- la gravité et la durée du trouble;

- la gravité de l'inadaptation due au trouble;

- les résultats du traitement précédent;

- les possibilités de soutien offertes par les proches;

- caractéristiques culturelles et sociales du patient.

Pharmacothérapie (dans la plupart des cas - sous forme de cours de courte durée ou de thérapie symptomatique - comme condition préalable à la psychothérapie).

Les tranquillisants à base de benzodiazépine ont un effet anxiolytique rapide, mais sont inefficaces en cas d'utilisation prolongée. Des cours à court terme (de préférence jusqu'à 3 semaines et pas plus de 3 mois) sont utilisés. La dose quotidienne est divisée en plusieurs doses et est choisie individuellement, en tenant compte de l'efficacité et des effets secondaires.

En tant qu'hypnotiques, la zopiclone ou le zolpidem sont préférables sous forme de cures à court terme, et si les troubles du sommeil sont suspectés d'être associés à des troubles affectifs (dépressifs et anxieux-dépressifs), des antidépresseurs à action sédative-hypnotique ou des antipsychotiques tels que la thioridazine.

Les antidépresseurs tricycliques (ATC) sont efficaces pour la plupart des types de névrose obsessionnelle-compulsive, mais nécessitent la prudence dans le choix des doses adéquates L'effet se produit progressivement, dans les 4 semaines.Par conséquent, en particulier au début du traitement, une association avec des tranquillisants et / ou des bêtabloquants est nécessaire pour soulager l'anxiété, ainsi que les troubles du sommeil..

Les antidépresseurs atypiques (miansérine, trazodone, maprotiline, tianeptine, moclobémide, pirlindol, pipofézine) ont des effets secondaires moins prononcés avec une activité antidépressive suffisante.

Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS): la plupart des médicaments ont un effet retardé (l'effet dure 3-4 semaines) et principalement un effet stimulant, par conséquent, une thérapie combinée avec des tranquillisants et des bêtabloquants peut être utilisée, en particulier dans les premiers stades du traitement.

Thymostabilisants ou normotimiques, parmi lesquels la carbamazépine est préférable - à petites et moyennes doses.

Les antipsychotiques (de petites doses et des moyens sans effets secondaires prononcés sont préférés) - sont prescrits dans les cas où l'anxiété s'accompagne d'une agitation psychomotrice prononcée et / ou d'une désorganisation de la pensée.

Tranquillisants - l'alprazolam, le clonazépam, le clorazépat, le diazépam, le tofisopam sont très efficaces dans le traitement de la névrose obsessionnelle-compulsive.

Les bêta-bloquants - obzidan, trazikor, propranolol - ont un effet anti-anxiété rapide.Ils sont recommandés pour réduire la gravité des manifestations somato-végétatives de l'anxiété. De petites doses fractionnées sont prescrites pendant la journée.

La psychothérapie joue un rôle de premier plan dans le traitement de la névrose obsessionnelle-compulsive.

- parallèlement à l'individu, des formes de travail de groupe sont recommandées: psychodrame, gestalt-thérapie, etc..

L'une des formes les plus courantes de dépression prolongée est la dysthymie, un trouble de l'humeur persistant qui se manifeste par une baisse prolongée des niveaux d'humeur. Dans le même temps, les symptômes que l'on peut trouver chez le patient ne sont pas suffisants ou ne se manifestent pas complètement pour lui diagnostiquer un trouble dépressif. Pour cette raison, la dysthymie est également appelée sous-dépression..

Les causes de la dépression peuvent être physiques ou mentales. Comme pour la première catégorie, les troubles de l'humeur sont possibles à la suite d'une maladie chronique de longue durée. Le fait de la maladie et l'inconfort qui l'accompagne, la nécessité d'examens médicaux constants et d'interventions ont un effet déprimant sur la psyché et provoquent parfois une violation.

Pilules de dépression

La dépression névrotique suggère un rendez-vous:

  1. Sédatifs.
  2. Les vitamines.
  3. Antipsychotiques.
  4. Tranquillisants.
  5. Les antidépresseurs.

Meilleurs sédatifs

Les sédatifs les plus efficaces pour la dépression sont présentés dans le tableau..

Une drogueLa description
LorazépamUn puissant médicament anti-anxiété utilisé dans le traitement des crises de panique, des conditions de type névrose et une variété de troubles déclenchés par le stress. En outre, l'agent est prescrit pour les troubles du sommeil provoqués par l'anxiété ou le stress..
DiazépamIl a un puissant effet sédatif, anticonvulsivant et anxiolytique. Il est prescrit pour les névroses et l'anxiété sévère.
AtaraxC'est un dérivé du diphénylméthane, a un effet sédatif, a une activité anxiolytique. Aide à améliorer la mémoire et l'attention, a un effet bénéfique sur les capacités cognitives.
BromazépamAnxiolytique, prescrit pour les troubles anxieux, augmente l'effet inhibiteur du GABA dans le système nerveux central, renforce les effets du GABA endogène.

Les meilleures vitamines

Le patient se voit prescrire les vitamines suivantes pour la dépression:

  1. Aide au stress.
  2. Bodrovit.
  3. Vitrum Superstress.
  4. Doppelherz Asset Magnésium.
  5. L'acide folique pour la dépression.
  6. Neuromultivite.

Vitamines essentielles pour la dépression chez les femmes - rétinol et tocophérol.

L'utilisation d'antipsychotiques

Les meilleurs antipsychotiques pour la dépression sont répertoriés dans le tableau.

Une drogueLa description
AminazineUn antipsychotique puissant. avec un effet antipsychotique prononcé. Il est prescrit pour les états paranoïaques chroniques et hallucinatoires-paranoïdes, ainsi que pour les états d'agitation psychomotrice.
TisercinUn neuroleptique de la série des phénothiazines. A un effet antipsychotique, analgésique, hypothermique, sédatif. Aide à abaisser la tension artérielle.
LeponexA un effet antihistaminique, anticholinergique, a un faible effet de blocage sur les récepteurs dopaminergiques D1, D2, D3 et D5.
MellerilIl est prescrit pour les névroses accompagnées de peur, d'excitation, de tension, d'états obsessionnels.
TruxalC'est un dérivé du thioxanthène. A des effets antipsychotiques, antidépresseurs et sédatifs.

Tous les médicaments sont pris uniquement selon les directives d'un médecin.

Autres médicaments

Les autres médicaments recommandés sont présentés dans le tableau.

Une drogueLa description
PhénazépamMédicament anxiolytique de la série des benzodiazépines. Il a un effet anxiolytique, sédatif-hypnotique, anticonvulsivant et relaxant musculaire central. Il est prescrit pour les affections névrotiques, de type névrose, psychopathiques et psychopathiques.
MildronateAnalogue à la gamma-butyrobétaïne, ce médicament améliore le métabolisme.
PhenibutIl aide à améliorer l'état fonctionnel du cerveau grâce à la normalisation du métabolisme tissulaire et à l'effet sur la circulation cérébrale. Il est recommandé de prendre phenibut pour les états asthéniques et anxieux-névrotiques, l'anxiété, les peurs, le trouble obsessionnel-compulsif.

Y a-t-il des médicaments en vente libre

Il n'y a pas d'antidépresseurs en vente libre. Ils sont tous vendus exclusivement sur ordonnance. Mais certaines pharmacies commerciales vendent parfois des médicaments sans ordonnance. Cela est considéré comme une violation de la loi..

Les antidépresseurs ont un grand nombre d'effets secondaires. Par conséquent, l'opportunité de leur utilisation et de l'ajustement posologique est effectué uniquement dans le bureau du psychothérapeute..

La liste des médicaments pour la dépression comprend:

  1. Afobazol.
  2. Amitriptyline.
  3. Métralindol.
  4. Maprotiline.
  5. Désipramine.
  6. Aleval.
  7. Paxil.
  8. Prozac.
  9. Fevarin.
  10. Opru.

Une description détaillée de ces médicaments est donnée dans le tableau..

Une drogueLa description
AfobazolUn antidépresseur relativement doux. Vous pouvez l'acheter sans ordonnance. Favorise la restauration des récepteurs des benzodiazépines, augmentant le potentiel bioénergétique des neurones. Il a un puissant effet neuroprotecteur, aide à restaurer et à protéger les cellules nerveuses. L'afobazole aide-t-il? Si vous respectez strictement les recommandations du médecin, l'effet est perceptible à la fin du traitement..
AmitriptylineUn médicament antidépresseur puissant. A un effet analgésique et antisérotonine. L'effet antidépresseur est dû à une augmentation de la concentration de norépinéphrine dans le système nerveux central.
MétralindolIl appartient au groupe des antidépresseurs - inhibiteurs réversibles de la MAO. Favorise l'inhibition de la recapture de la dopamine et de la norépinéphrine par la membrane présynaptique des neurones. A un effet thymoleptique, qui est combiné avec un composant stimulant.
MaprotilineUn antidépresseur tétracyclique qui présente des propriétés similaires aux antidépresseurs tricycliques. Il a des effets antidépresseurs, anxiolytiques et sédatifs. Aide à améliorer l'humeur, à éliminer l'anxiété d'excitation et le retard psychomoteur.
DésipramineC'est un antidépresseur tricyclique. Favorise l'inhibition de la recapture de la noradrénaline, de la dopamine, de la sérotonine. Cela accompagne leur accumulation dans la fente synaptique et une augmentation de l'activité physiologique. A un effet antidépresseur, favorise l'activation de l'activité psychomotrice, augmente la motivation.
AlevalAntidépresseur, inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. Il a un effet assez faible sur la recapture de la norépinéphrine et de la dopamine. L'effet antidépresseur est observé au bout de 14 jours d'administration régulière de sertraline. l'effet maximal est atteint 1,5 mois plus tard.
PaxilC'est un puissant inhibiteur sélectif de la recapture de la 5-hydroxytryptamine. Son effet antidépresseur et son efficacité dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs et paniques sont dus à l'inhibition spécifique de la recapture de la sérotonine dans les neurones du cerveau..
ProzacC'est un dérivé de la propylamine. Il est prescrit pour la dépression d'origines diverses, les troubles obsessionnels compulsifs, la névrose boulimique.
FevarinL'effet de ce médicament est dû à l'inhibition sélective de la recapture de la sérotonine par les neurones du cerveau. L'effet sur la transmission noradrénergique est minime.
OprahDésigne les antidépresseurs du groupe des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine. Il est prescrit pour la dépression et divers troubles anxieux.

Meilleurs tranquillisants

Les tranquillisants les plus efficaces sont présentés dans le tableau.

Une drogueLa description
MéprobamateAide à réduire les sentiments d'anxiété, de tension, à soulager la peur et la nervosité, à éliminer l'hostilité et à créer un état de bien-être. Il a des effets anticonvulsivants, sédatifs et hypnotiques. Améliore les effets des somnifères.
HydroxyzineUn tranquillisant doux qui aide à bloquer le fonctionnement des récepteurs centraux de la n1-histamine et de la m-choline. Le médicament a un effet sédatif prononcé. Recommandé pour les troubles psycho-névrotiques, très bon pour diverses dépressions.
BénactisinePuissant tranquillisant. Il a un effet bloquant anticholinergique central, aide à supprimer la fonction inhibitrice améliorée des neurones cholinergiques du striatum, qui est une composante structurelle du système extrapyramidal. A également des effets antisérotonine, sédatifs et périphériques.
BuspironeC'est un médicament anxiolytique prescrit pour le traitement de diverses conditions d'anxiété. Cela est particulièrement vrai des névroses, accompagnées d'un sentiment d'anxiété, d'anxiété, de forte tension nerveuse.
Succinate d'oxyméthyléthylpyridineIl a des effets antihypoxiques, adaptogènes, hypolipidémiques, angioprotecteurs, cardioprotecteurs, nootropes et anti-alcooliques.
ÉtifoxineMédicament anti-anxiété puissant. Action pharmacologique due à une influence indirecte sur la transmission du GABA-ergic..

Les effets secondaires possibles

Les antidépresseurs ne sont pas les médicaments les plus sûrs. Ils provoquent souvent une variété d'effets secondaires. Dans certains cas, ils aggravent la manifestation de la dépression..

Les effets secondaires les plus courants comprennent:

  • diminution de la libido;
  • dysérection;
  • douleur dans l'abdomen;
  • violation du fonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  • violation des selles;
  • migraine;
  • maux de tête;
  • insomnie;
  • somnolence;
  • gain de poids;
  • vision trouble;
  • envie rare d'uriner;
  • bouche sèche.

D'autres effets secondaires sont présentés dans le tableau.

En médecine générale, les symptômes dépressifs caractéristiques sont rares. Des études spécialement menées ont montré que les plus courants sont les troubles du sommeil, la fatigue, la grognon, la diminution des intérêts et de l'activité sociale, une diminution de l'estime de soi, des sentiments d'apitoiement sur soi, des difficultés à se concentrer, des sentiments de désespoir..

Les facteurs de risque de dépression comprennent les épisodes antérieurs de dépression, les antécédents familiaux de troubles du spectre affectif, les tentatives de suicide, le sexe féminin, l'âge de moins de 40 ans, la puerpéralité, le manque de soutien social, les événements de vie stressants, les maladies physiques et la dépendance à l'alcool ou aux drogues.

Traitement et pronostic ↑

Avec un traitement rapide de la dépression névrotique, le pronostic est positif: en peu de temps, il est possible d'obtenir des résultats positifs.

Si la maladie dure trop longtemps, d'autres troubles peuvent la rejoindre, ce qui aggravera la maladie et compliquera le processus de traitement. De plus, avec une évolution prolongée, la dépression névrotique se transforme en un trouble de la personnalité névrotique..

Le pronostic est réconfortant dans le cas où un patient atteint de névrose dépressive demande de l'aide, adhère strictement aux médicaments qui lui sont prescrits et fait tout ce qui est en son pouvoir. Lorsqu'il redevient anxieux, n'ayez pas peur de tendre la main à vos proches. Il y a sûrement parmi ceux autour de vous des gens qui sont prêts à écouter.

L'auto-traitement de la maladie est compliqué, mais tout le monde peut la prévenir. Pour ce faire, vous devez vous habituer à plusieurs règles obligatoires:

  • Allouer du temps de manière rationnelle, en le trouvant non seulement pour le travail, mais aussi pour le repos, aussi difficile que cela puisse être au début.
  • Ne traînez pas les conflits familiaux et professionnels au niveau d'un problème, résolvez-les sans tarder, même si c'est désagréable et difficile.
  • Assurez-vous de pratiquer une activité physique, mais ne surchargez pas le corps jusqu'à l'épuisement.
  • Aux premiers signes de la maladie, réagissez, jusqu'aux spécialistes en visite.
  • En essayant d'établir votre vie, il est optimal d'avoir une pièce séparée.

Bien sûr, ce n'est pas facile, cela demande des efforts importants, car certaines personnes devront changer considérablement leur mode de vie. Mais si la neurasthénie, les syndromes dépressifs deviennent une alternative, il est beaucoup plus facile de gérer sa vie à temps.

La névrose dépressive, dont les symptômes et le traitement ont été décrits ci-dessus, n'est pas considérée comme une maladie grave. Par conséquent, le pronostic pour la plupart des patients est favorable. Ils ont toutes les chances de retrouver leur rythme de vie habituel et de se rétablir complètement. Cependant, si le trouble est commencé et n'est pas traité, il peut se transformer en un problème plus dangereux - un trouble de la personnalité névrotique..

Psychothérapie

Autres traitements

Actions préventives

Un exercice modéré peut vous aider à vous débarrasser de la dépression. La meilleure prévention pour ce trouble est en cours d'exécution. Il est recommandé de courir le matin et le soir ou pendant la journée. Cela dépend de l'état de santé et de la gravité de la maladie.

La course à pied augmente la production d'endorphines. Cela s'accompagne d'une augmentation de l'humeur. Le jogging régulier est recommandé pour être combiné avec des séances de psychothérapie. Ainsi, l'effet du traitement ne fera que s'améliorer..

L'amélioration n'est pas uniquement due à des changements dans les processus biochimiques. Avec une formation régulière, l'attitude envers vous-même commence à changer. La personne devient plus confiante et recueillie.