Qu'est-ce que la dyskinésie du côlon et comment la traiter?

La dyskinésie du côlon se traduit par des troubles de la fonction du mouvement et du tonus des muscles intestinaux. L'étymologie organique est exclue. Un fonctionnement correct est difficile. Le résultat est un dysfonctionnement de tout le système digestif. Le problème considéré est typique dans la plupart des cas pour les femmes.

Causes de dyskinésie

Toutes les causes de la maladie du côlon n'ont pas encore été entièrement identifiées. Les médecins conviennent que les facteurs qui contribuent à l'apparition de la dyskinésie sont:

  1. Troubles associés à des modifications de l'état psychologique. Les troubles psychosomatiques contribuent à l'apparition de dyskinésies primaires. Le stress prolongé, les états de nature névrotique, la prédominance d'un arrière-plan négatif dans la vie, les conflits au sein de la personnalité d'une personne deviennent des déclencheurs pour le développement ultérieur de la maladie.
  2. Mauvaise nutrition. La surutilisation de la restauration rapide et des aliments riches en calories entraîne des déséquilibres nutritionnels. La fibre végétale n'entre pas dans le corps en quantité suffisante.
  3. Mode de vie passif. Lorsqu'ils consomment un grand nombre de calories, ils ne trouvent pas d'issue et deviennent un lest dans la vie d'une personne..
  4. Manque de capacité à digérer certains des composants d'aliments familiers. Un organe incapable de développer la réponse correcte à l'ingestion de tout type d'aliment conduit constamment à des échecs dans son travail.
  5. La présence de diverses infections dans le corps. Les conséquences des infections intestinales sont particulièrement désagréables..
  6. Hérédité. Si l'un des parents a une anomalie du système digestif, les enfants ont une forte probabilité de la détecter..
  7. Déséquilibre dans le travail des organes du système endocrinien. Une production excessive ou un manque d'hormones a un effet négatif sur le système digestif. Les aliments consommés ne subissent pas un traitement enzymatique suffisant en raison de leur faible quantité. Ou une personne a l'effet inverse lorsque trop d'agents sont produits. Les nutriments n'atteignent pas les systèmes en quantité suffisante.
  8. Les femmes ayant des problèmes de reproduction sont sujettes au développement de dysfonctionnements intestinaux.
  9. Prise incontrôlée de médicaments ayant un effet négatif sur la motilité du côlon, conduisant à des conditions pathologiques.
  10. Les enfants présentant des troubles hormonaux, une activité nerveuse accrue et une hypovitaminose sont plus à risque de diagnostiquer une dyskinésie du côlon.
  11. Des dysfonctionnements localisés dans le plan de l'endocrinologie, un rapport d'hormones incorrect, une activité déformée des systèmes autonome et nerveux conduisent au développement de la dyskinésie.

Les symptômes de la maladie

Les symptômes sont étendus. Les manifestations dominantes sont:

  1. Douleur dans l'abdomen. La force et la nature des manifestations douloureuses deviennent différentes. Une augmentation de la douleur est notée après l'ingestion d'aliments cuits. Le stress et une atmosphère négative intensifient les sensations de douleur. Leur force grandit. Certaines indulgences sont possibles à l'issue de l'acte de défécation et de la libération des gaz accumulés. La nuit, la douleur disparaît, mais revient avec le lever du matin.
  2. Envie nauséabonde, éructations désagréables, ballonnements et lourdeur.
  3. Augmentation de la formation de gaz. Il y a un pic d'activité le soir. Accompagné de sons forts.
  4. Violation de la défécation. Les principaux signes de manifestations sont la constipation persistante. Le patient observe des impuretés de mucus dans les selles. L'acte même de défécation s'accompagne de difficultés. Le patient sent qu'il a besoin de déféquer à nouveau. La particularité des matières fécales pendant la maladie est la fragmentation des matières fécales. Ils deviennent comme des excréments de chèvre ou de mouton. La diarrhée, qui remplace la constipation, peut survenir jusqu'à trois fois par jour. Le mucus devient perceptible avec une forte augmentation de la charge sur le système nerveux de l'individu.
  5. Troubles du système nerveux et déséquilibres de la santé mentale humaine. Une anxiété accrue, une humeur terne, se transformant en signes de dépression accompagnent les problèmes du gros intestin. La nature des dysfonctionnements est plutôt de nature psychosomatique. Avec le fonctionnement complet des organes, le patient se plaint au médecin de sensations douloureuses en eux.

La difficulté à déféquer entraîne une augmentation des niveaux de toxines dans le corps. Il se manifeste par des vertiges, un manque d'appétit. Le résultat est l'apparition de réactions allergiques inhabituelles, de faiblesse. Le résultat est une performance humaine réduite et un impact sur toute la vie de l'individu.

La dyskinésie du côlon est divisée en primaire et secondaire. En cas de dysfonctionnement, l'un des signes cliniques prédomine:

  • troubles intestinaux. Dysfonctionnement alterné des selles, exprimé par la diarrhée et la constipation;
  • syndrome douloureux sévère;
  • dominance des manifestations névrotiques.

L'origine de la dyskinésie peut être:

  • neurogène. Il se produit en présence de matière organique dans la lésion du système nerveux ou en distorsion prononcée;
  • psychogène. Le point de départ est considéré comme des signes de dépression, de névrose, de manifestations du syndrome asthénique;
  • hormonale. Un dysfonctionnement de l'activité du système endocrinien crée les conditions d'un dysfonctionnement du système digestif. Une violation de la production d'hormones sexuelles est attachée à ce groupe;
  • toxique. La cause première est l'abus prolongé de boissons alcoolisées et de produits contenant de l'alcool. Cela comprend les effets toxiques des vapeurs de peinture dans les industries, le saturnisme;
  • médicament. La prise incontrôlée de médicaments qui favorisent la libération de matières fécales ou ont un effet de fixation, conduit au développement de problèmes avec le système digestif;
  • alimentaire. L'impulsion de la dyskinésie est un régime alimentaire mal choisi ou un apport alimentaire incontrôlé;
  • hypodynamique. Cela devient une complication après la fin de la chirurgie des organes abdominaux ou un contexte dans le diagnostic des manifestations asthéniques, l'hypokinésie;
  • devient le résultat d'un métabolisme altéré, d'allergies et d'intolérances à certains types de produits. Les patients se plaignent de douleurs d'intensité variable;
  • anomalies dans le développement de l'organe digestif.

Les modifications de la fonction motrice entraînent le développement d'une dyskinésie hyperkinétique et hypokinétique.

La dyskinésie colique hypertensive ou la dyskinésie spastique sont caractérisées par des manifestations hypertoniques. Le travail de la musculature intestinale est de nature spastique. La colique est le résultat. Une constipation progressive se produit, qui se distingue par sa persistance. Les douleurs sont ressenties par des attaques de forte intensité et ressemblent à des contractions. Ils sont ressentis principalement dans le bas de l'abdomen. Les douleurs s'atténuent après être allé aux toilettes. Les infections à toxines dans le corps sont plus fréquentes. L'absorption de produits peu compatibles entre eux conduit au même résultat..

Le type hypertensif de dyskinésie colique provoque des entorses des muscles du sphincter. En l'absence de chaise pendant longtemps, les excréments sortent en grandes grappes. La section de l'intestin se dilate. Il se manifeste comme une cause de prolapsus intestinal et de libération involontaire de matières fécales. Plus la constipation dure longtemps, plus l'intensité du syndrome douloureux est élevée. La colite dyskinétique résulte de la lenteur des selles.

La dyskinésie spastique du gros intestin est déterminée par une sensation de ballonnement, d'ambre acide ou pourri de la bouche et la présence d'un revêtement blanchâtre sur la langue. Pendant la période du diagnostic, le médecin ressent, à la palpation, les zones du gros intestin sujettes aux spasmes et les selles serrées qui en résultent.

La dyskinésie hypotonique est appelée atonique. Le péristaltisme s'affaiblit. Le tonus musculaire diminue. Les troubles intestinaux se traduisent par une constipation prolongée. Le patient déborde d'incapacité à vider les intestins. Le patient est incapable de nommer un lieu spécifique de douleur. Il se propage dans tout l'estomac. La réduction du péristaltisme entraîne un ralentissement du processus métabolique. Le nombre de kilos en trop augmente. En allant aux toilettes, le processus principal est l'émission de gaz. Les excréments sortent en petites quantités. Des douleurs sont présentes. L'acte de défécation est difficile et les substances toxiques s'accumulent dans le corps. Leur niveau augmente et la personne ressent un inconfort sous la forme de réactions allergiques, de faiblesse, d'une sensation constante de douleur..

La motilité intestinale dépend de la nourriture que vous mangez. Le respect d'un régime strict ou la consommation d'un type d'aliments entraîne un dysfonctionnement des organes. Manger des aliments transformés en purée, un mode de vie sédentaire, le manque d'aliments riches en fibres et une activité physique réduite affectent négativement la fonction intestinale. Une occlusion intestinale est diagnostiquée. L'intervention chirurgicale résout le problème de la dyskinésie hypomotrice du côlon.

Diagnostique

Pour obtenir un diagnostic précis, les plaintes présentées ne suffisent pas. La dyskinésie du côlon peut être confondue avec des maladies étroitement liées qui présentent des symptômes cliniques similaires. La recherche se compose de plusieurs étapes. Pour commencer, la possibilité d'une pathologie est exclue. Pour confirmer les hypothèses, des études de laboratoire et instrumentales sont utilisées. En laboratoire, l'analyse du sang et des matières fécales, la détection du coprogramme et de la microflore sont effectuées.

À partir de la deuxième catégorie de méthodes, l'irrigoscopie, la coloscopie et d'autres examens endoscopiques, la biopsie est utilisée. Le bioptan est examiné pour exclure les cellules cancéreuses de l'organe. L'hypertonicité et une altération du péristaltisme n'indiquent pas nécessairement la présence d'un néoplasme malin..

Traitement

Afin de débarrasser une personne d'une maladie, le médecin doit prendre en compte de nombreux facteurs. Sur la base des analyses reçues et des plaintes du patient, il déterminera correctement le type de dyskinésie. Ensuite, pendant le traitement, il éliminera les causes qui ont causé la maladie.

La méthode de traitement doit être complète et comprendre:

  1. L'utilisation de médicaments.
  2. Modifications de l'alimentation et des activités habituelles de la vie.
  3. Physiothérapie.
  4. Psychothérapie.
  5. Exercice thérapeutique.

Les médicaments sont conçus pour normaliser le péristaltisme et le métabolisme afin de corriger la situation en allant aux toilettes. La prescription de sédatifs et de psychotropes est possible.

Les procédures contenant de l'oxygène et de l'eau de conifères, en tant que méthode de physiothérapie, sont recommandées simultanément avec des applications d'acupuncture et de paraffine. En outre, des massages, des lavements nettoyants et un lavage intestinal avec un liquide contenant une teneur accrue en dérivés minéraux sont prescrits. Il est recommandé de boire de l'eau minérale après les repas. La teneur en minéraux faible ou élevée varie selon le type de dyskinésie intestinale. Le traitement de la dyskinésie du côlon vise à stimuler la motilité des organes. Vous pouvez manger du son, des aliments contenant des bactéries lactiques tous les jours.

Il est possible de traiter la maladie avec la médecine traditionnelle uniquement après avoir consulté un médecin. Certaines substances peuvent non seulement provoquer des allergies, mais également affecter négativement l'organe du système digestif. Les méthodes traditionnelles sont conçues pour atténuer les symptômes, mais pas pour éliminer la cause profonde. Avec une utilisation continue, le patient peut ressentir un soulagement de la douleur.

Pour vous débarrasser des maladies inflammatoires dans le gros intestin, vous devez suivre un régime. Vous devez refuser les aliments gras, frits et fumés. Arrêter temporairement l'utilisation de produits qui ont un effet irritant sur la membrane muqueuse.

Les aliments riches en huiles essentielles sont exclus de l'alimentation. Les champignons sont des aliments difficiles à digérer. Il est interdit de les utiliser.

Après les principales méthodes de traitement, des mesures préventives sont importantes pour améliorer le travail de l'organe du système digestif. Le principal facteur est un changement de régime alimentaire, l'abandon des dépendances et une augmentation du temps consacré aux activités actives..

Les informations sur notre site Web sont fournies par des médecins qualifiés et sont à titre informatif uniquement. Ne vous soignez pas! Assurez-vous de contacter un spécialiste!

Auteur: Rumyantsev V.G. Experience 34 ans.

Gastro-entérologue, professeur, docteur en sciences médicales. Nomme le diagnostic et le traitement. Expert du groupe sur les maladies inflammatoires. Auteur de plus de 300 articles scientifiques.

Dyskinésie intestinale: types, causes, symptômes et méthodes de traitement

La dyskinésie intestinale est un trouble fonctionnel de l'intestin, basé sur une violation de sa fonction d'évacuation motrice. On parle de trouble intestinal fonctionnel lorsque l'examen ne révèle pas de changements génétiques, morphologiques et métaboliques qui expliqueraient les symptômes existants.

Le développement de la dyskinésie repose sur une altération de la coordination entre différents types de selles (péristaltique, pendulaire, segmentaire et antiperistaltique). Ces mouvements assurent le mélange et le mouvement des aliments, ainsi que la formation de matières fécales dans les dernières sections du côlon..

Types de dyskinésie

La violation de la fonction d'évacuation motrice de l'intestin peut se dérouler à la fois dans le sens de l'augmentation de ses mouvements et dans le sens de la diminution.

  • Dyskinésie hypermotrice. Ce type de dyskinésie se développe avec une augmentation des trois types de mouvement dans l'intestin - pendule, péristaltique et segmentaire. Cliniquement, cela se manifeste par le développement de la diarrhée (diarrhée), du syndrome douloureux. Les dyskinésies hypermotrices se manifestent également par une digestion et une absorption altérées de l'intestin, le développement d'une déshydratation dans le contexte d'une perte d'eau. Un symptôme courant est la diminution de la douleur après l'acte de défécation.
  • Dyskinésie hypomotrice. Caractérisé par une violation de la motilité intestinale dans le sens de sa diminution, ce qui conduit au développement de la constipation. Selon le mécanisme de développement, la constipation est divisée en spastique et atonique. Une dyskinésie hypomotrice peut survenir avec une constipation indolore, avec une douleur spastique sévère et la formation d'excréments ressemblant à des haricots («excréments de mouton») ou sous la forme d'épisodes d'obstruction intestinale.

Symptômes

Manifestations hypermotrices

  • La diarrhée. Les selles sont minces, mais pas aqueuses. Le mouvement de l'intestin peut être unique ou plusieurs fois au cours de la journée. La nature de la diarrhée dépend également du niveau des dommages intestinaux. Si l'activité motrice de l'intestin grêle est altérée, la diarrhée survient une demi-heure après un repas, n'est pas accompagnée de douleur, mais s'accompagne de grondements et d'une sensation de ballonnements. La chaise peut être jusqu'à 4 fois par jour. Avec la défaite du gros intestin, la diarrhée peut être jusqu'à 10 fois par jour, accompagnée d'une envie douloureuse de déféquer. Les selles peuvent contenir des impuretés de mucus.
  • Absorption altérée de l'eau et des électrolytes. Le passage rapide des aliments dans les intestins en raison d'un péristaltisme accru conduit à une absorption altérée de l'eau et des électrolytes, en particulier des bicarbonates, ce qui conduit au développement de symptômes de déshydratation (soif, peau sèche, langue sèche avec un revêtement blanc, etc.).
  • Douleur. Ils portent un caractère douloureux et éclatant. Après l'acte de défécation peut persister. L'apparition d'un syndrome douloureux est associée à une augmentation du péristaltisme intestinal. La localisation de la douleur dépend du niveau de la lésion. Si l'intestin grêle est plus affecté, la douleur est localisée dans la région ombilicale. Avec la défaite du gros intestin, la douleur est localisée dans les parties inférieures et latérales de l'abdomen.
  • Colique muqueuse. Il s'agit d'un symptôme rare de dyskinésie hypermotrice, qui se manifeste par la libération de matières fécales avec du mucus ou uniquement du mucus pendant l'acte de défécation.
  • Constipation. Avec la dyskinésie hypermotrice, dans certains cas, il se forme une constipation, pas une diarrhée. Dans ces cas, ils sont de nature spastique et le traitement sera le même que pour la constipation hypomotrice..

Manifestations hypomotrices

  • Constipation. Ils surviennent à la suite du ralentissement du mouvement du chyme le long du tube digestif. La constipation est dite lorsque la rétention des selles est supérieure à 48 heures ou lorsque les selles surviennent moins de 3 fois par semaine chez un adulte. Après l'acte de défécation, la sensation de selles incomplètes demeure.

La constipation atonique apparaît lorsque l'activité coordonnée de tous les types de selles est perturbée. Les matières fécales s'accumulent dans la lumière du gros intestin, étirent ses parois et, dans les cas graves, conduisent au développement de calculs fécaux, qui créent une clinique d'obstruction intestinale. Lors de la vidange des intestins, des selles dures sont libérées en grande quantité. Après l'acte de défécation, le bien-être s'améliore et la douleur diminue.

La constipation spastique survient lorsque les muscles circulaires de l'intestin sont perturbés. Elles sont excrétées en petites quantités sous forme de "fèces de mouton", accompagnées de crampes abdominales. La constipation peut alterner avec des selles normales.

  • Douleur. Le syndrome douloureux peut être de gravité et de durée variables. Les douleurs sont vives, crampes dans la nature avec constipation spastique et sourdes et douloureuses dans la nature avec constipation atonique. Localisé plus souvent dans la région ombilicale ou dans les régions iliaques, s'atténue après la selle.
  • Ballonnements ou flatulences. La stagnation des matières fécales perturbe les processus de digestion, conduit à la pourriture et à la fermentation des masses alimentaires, qui s'accompagne d'une formation accrue de gaz et de la libération de produits toxiques. La flatulence s'aggrave avant la défécation et disparaît avec le passage des matières fécales et des gaz.
  • Syndrome d'intoxication. Les produits toxiques formés lors de la pourriture du gruau alimentaire entraînent le développement de symptômes d'intoxication (perte d'appétit, détérioration de l'état de santé général, perte de poids, etc.).

Manifestations communes

  • Symptômes dyspeptiques: nausées, diminution de l'appétit, sensation de lourdeur dans l'abdomen, éructations d'air.
  • Troubles névrotiques. Les symptômes de la dyskinésie intestinale perturbent le mode de vie habituel d'une personne, entraînent une augmentation de l'irritabilité et de la labilité émotionnelle. Dans les cas graves, des changements dépressifs se développent, le sommeil est perturbé et la capacité de travail d'une personne diminue. Une personne attire l'attention sur son problème, essaie de trouver des signes d'un néoplasme malin dans les symptômes.
  • Dysbactériose. Les changements existants dans le travail des intestins entraînent la croissance de la microflore pathogène dans les intestins et le développement de changements inflammatoires, l'ajout d'infections.

Les raisons

Général

  • Hérédité.
  • Inexactitudes de régime.
  • Augmentation de la labilité émotionnelle.
  • Situations stressantes prolongées. Provoquer un dysfonctionnement de la régulation nerveuse des anses intestinales.
  • Image sédentaire.
  • En surpoids. Avec l'obésité, la structure de la paroi intestinale change.
  • Maladies endocriniennes (diabète sucré, hypothyroïdie, thyrotoxicose, etc.).

Type hypomoteur

  • Les erreurs nutritionnelles (diminution de l'apport en fibres, augmentation de la consommation de produits à base de farine, etc.) augmentent le risque de développer une dyskinésie hypomotrice avec constipation atonique.
  • Âge. Les changements liés à l'âge dans les parois de l'intestin et de son appareil récepteur contribuent à la formation d'une dyskinésie hypomotrice.
  • Gastrite avec formation accrue d'acide chlorhydrique dans l'estomac. Un excès d'acide chlorhydrique entraîne une digestion accrue des aliments dans l'estomac, ce qui entraîne un apport insuffisant de fibres alimentaires à l'intestin pour son fonctionnement normal.
  • Perturbation de l'innervation intestinale avec irritation insuffisante des récepteurs de la paroi intestinale pour le début de l'activité motrice.
  • Conditions générales du corps qui réduisent le tonus du nerf vague.

Type d'hypermoteur

  • Processus inflammatoires dans l'anamnèse. Après avoir souffert de maladies inflammatoires de l'intestin, la paroi intestinale change. Tout impact minimal sur la paroi intestinale altérée entraîne une augmentation du péristaltisme et provoque des spasmes.
  • Effet toxique sur l'appareil récepteur intestinal par certains produits de décomposition et de fermentation.
  • Échec dans le contexte hormonal. Une augmentation de la concentration de l'hormone gastro-intestinale motiline entraîne le développement de spasmes des cellules musculaires lisses intestinales.
  • Une augmentation de l'excitabilité du nerf vague dans certaines conditions (stress prolongé, intoxication du corps, etc.).

Diagnostique

Il n'y a pas de méthode spécifique pour diagnostiquer la dyskinésie intestinale. Toutes les mesures visent à exclure ou à confirmer une pathologie, ce qui expliquerait les symptômes existants.

  • Analyse générale du sang et de l'urine. Minimum obligatoire lors de la recherche de la cause de la maladie. Avec l'aide de l'analyse d'urine, la pathologie du système urinaire est exclue. Un test sanguin montre des changements inflammatoires dans le corps.
  • Coprogramme. Révèle les changements inflammatoires dans les intestins, la fonction de digestion altérée. L'analyse évalue l'odeur, la couleur et la forme des selles. Les invasions helminthiques sont exclues.
  • Inoculation bactériologique des matières fécales pour la flore pathogène. La culture des matières fécales élimine les infections intestinales qui peuvent provoquer une dyskinésie intestinale.
  • Irrigographie. La méthode de recherche aux rayons X permet d'évaluer la motilité intestinale, le relief de sa paroi interne (hors tumeurs). L'irrigoscopie détecte la dyskinésie hypermotrice ou hypomotrice et constitue la méthode de diagnostic de choix.
  • Sigmoïdoscopie et coloscopie. Méthodes de recherche endoscopique. À l'aide d'un endoscope, l'état de la muqueuse intestinale est évalué, les maladies inflammatoires, les néoplasmes sont exclus.

Traitement

Les mesures thérapeutiques pour tout type de dyskinésie sont pathogéniques et symptomatiques..

Type hypomoteur

Drogues

  • Laxatifs (Duphalac, Guttalax, etc.). Les médicaments de ce groupe, en attirant l'eau dans la lumière intestinale, fluidifient les selles et favorisent une meilleure selle.
  • Prokinetics (Motilium, etc.). Les médicaments de ce groupe normalisent la fonction motrice d'évacuation de l'intestin, augmentent le péristaltisme et accélèrent le passage des aliments dans le tube digestif..
  • Antispasmodiques (No-shpa, etc.), réduisant les spasmes dans les cellules musculaires lisses, soulagent la douleur.
  • Les enzymes (Créon, Mezim, etc.) améliorent les processus de digestion, réduisent la charge sur le tractus gastro-intestinal.
  • Les probiotiques (Acipol, Bifidumbacterin, etc.) normalisent la microflore intestinale.
  • Antidépresseurs pour les signes de dépression et de névrose.

Régime

Il n'y a pas de régime spécial. Le volume de fluide consommé augmente. Le régime comprend des aliments qui favorisent la défécation:

  • les produits laitiers;
  • pain noir;
  • des fruits;
  • eau minérale;
  • Millet;
  • sarrasin;
  • gruau.

L'augmentation de l'activité physique est bénéfique pour prévenir la constipation. Les exercices visent à renforcer la paroi abdominale antérieure (rouler sur le ventre sur de grosses boules). Pour la constipation spastique, il est recommandé d'utiliser des entraînements lents et doux, la natation. Avec constipation atonique, entraînement intensif en force.

Massage abdominal

Utilise des techniques de massage abdominal vigoureux pour stimuler la motilité intestinale.

Physiothérapie

L'électrophorèse avec du calcium sur l'abdomen, du DDT, CMT est utilisé.

Type d'hypermoteur

Drogues

  • Les médicaments antidiarrhéiques (Imodium, etc.) réduisent les manifestations de la diarrhée jusqu'au soulagement complet du symptôme.
  • Les entérosorbants (Smecta et autres) sont utilisés pour lutter contre la diarrhée et les flatulences.
  • Les antispasmodiques (Buscopan, etc.) sont prescrits en présence d'un syndrome douloureux.
  • Les agents carminatifs (Espumisan) aident avec les flatulences, les ballonnements.
  • Les enzymes (Mikrozyme, etc.) améliorent les processus de digestion.
  • Les antidépresseurs sont prescrits pour les signes d'un trouble névrotique pouvant causer une dyskinésie.

Régime

Le régime comprend des aliments qui peuvent ralentir la motilité intestinale:

L'exercice implique une force douce, aucune intensité. Courir, sauter, s'accroupir n'est pas recommandé. Bien aide dans la lutte contre la dyskinésie hypermotrice de la natation, massage segmentaire.

Physiothérapie

L'électrophorèse est utilisée avec la novocaïne, le no-spa ou la platyphylline pour réduire la douleur. Vous pouvez utiliser CMT, applications de paraffine, inducérémie en combinaison avec de la boue thérapeutique, IRT. La physiothérapie vise à réduire le tonus des parois intestinales, à détendre les cellules musculaires lisses et à réduire la douleur.

Dyskinésie intestinale chez l'adulte, symptômes et traitement

Les causes de la formation de la maladie sont souvent associées à des sources physiologiques qui n'ont pas de base pathologique. La possibilité que la dyskinésie soit secondaire n'est pas exclue..

La maladie est caractérisée par l'absence de signes cliniques distinctifs. Les symptômes différeront légèrement en fonction de la forme sous laquelle la pathologie se déroule. Le plus souvent, les patients se plaignent d'un syndrome douloureux de gravité variable, d'une violation de l'acte de défécation et de flatulences.

La dyskinésie intestinale est confirmée par les résultats des procédures instrumentales, mais la dernière place du processus de diagnostic n'est pas occupée par des manipulations telles que des tests de laboratoire, un examen physique et une étude des antécédents médicaux.

Le traitement implique l'utilisation de méthodes conservatrices, y compris des changements de mode de vie, le respect d'un régime modéré et la prise de médicaments qui normalisent le fonctionnement du gros ou du petit intestin.

Dans la classification internationale des maladies de la dixième révision, une telle maladie a un code séparé. Code CIM-10 - К59.8.

Étiologie

Un large éventail de raisons, à la fois physiologiques et pathologiques, peut provoquer l'apparition d'une pathologie. Dans tous les cas, les changements suivants se produisent dans l'intestin:

  • la formation d'une hypersensibilité viscérale;
  • violation de la fonction motrice de l'organe;
  • ralentir les processus d'évacuation des matières fécales et des gaz.

La dyskinésie du tractus gastro-intestinal avec localisation dans l'intestin peut être déclenchée par les maladies suivantes:

  • ulcère peptique du duodénum ou de l'estomac;
  • intoxication grave du corps par des drogues, des champignons vénéneux, des aliments de mauvaise qualité, des produits chimiques et des boissons alcoolisées;
  • La maladie de Crohn;
  • pancréatite;
  • les infections intestinales telles que la dysenterie, la salmonellose et le choléra;
  • violation de l'écoulement de la bile;
  • cholécystite;
  • La maladie de Hirschsprung;
  • pathologie hépatique;
  • anomalies endocriniennes;
  • gastrite;
  • diabète sucré de type 1;
  • adénome hypophysaire;
  • fissure anale;
  • les hémorroïdes;
  • invasions helminthiques ou parasitaires;
  • dystonie végétative;
  • insuffisance du cortex surrénalien;
  • défaite ou dysfonctionnement du système nerveux central;
  • obésité.

La dyskinésie hypermotrice n'a souvent aucun fondement pathologique. Les causes les plus courantes de cette condition sont:

  • situations stressantes chroniques ou aiguës;
  • refus prolongé de manger suivi d'une suralimentation;
  • l'habitude de manger «sur le pouce» ou de la nourriture sèche;
  • l'abus d'alcool;
  • dépendance à long terme à la nicotine;
  • nutrition irrationnelle, lorsque la base du menu est composée de plats gras, épicés et salés - cela inclut un manque de fibres et d'autres nutriments;
  • l'adhésion à des régimes alimentaires trop stricts, lorsque les céréales, les produits laitiers, la viande et le poisson sont exclus de l'alimentation;
  • ingestion sans discernement de substances médicinales, en particulier laxatifs ou fixateurs, psychotropes et anticholinergiques, antibactériens et anesthésiques;
  • instabilité émotionnelle;
  • manque d'activité physique dans la vie d'une personne;
  • le choc nerveux le plus fort;
  • états dépressifs.

La dyskinésie intestinale chez les enfants dans la plupart des situations se produit dans le contexte de telles pathologies:

  • hypovitaminose;
  • augmentation de l'excitabilité nerveuse;
  • Déséquilibre hormonal;
  • pénétration des helminthes dans le corps;
  • un allaitement inadéquat ou une alimentation artificielle;
  • introduction précoce d'aliments complémentaires.

Tant chez l'enfant que chez l'adulte, l'hérédité aggravée peut agir comme un provocateur.

Les raisons

Une dyskinésie intestinale peut apparaître en raison d'une infection intestinale ou de vers.

Les facteurs suivants peuvent conduire à une pathologie:

  • stress et charges lourdes;
  • hérédité des maladies gastro-intestinales;
  • long séjour en position assise;
  • maladies gynécologiques;
  • mauvaise alimentation, riche en graisses et pauvre en vitamines et fibres;
  • les maladies endocriniennes;
  • infections intestinales ou vers;
  • dystonie végétative-vasculaire et maladies du système nerveux central;
  • médicaments à long terme.

Classification

Sur la base de sources étiologiques, la dyskinésie intestinale est:

  • primaire - si cela se produit dans le contexte de raisons physiologiques ou de prédisposition génétique;
  • secondaire - lorsqu'un dysfonctionnement du côlon ou de l'intestin grêle a été causé par une maladie.

Selon la source prédisposante, la maladie peut être:

  • psychogène ou neurogène;
  • toxique ou médicamenteux;
  • alimentaire - les erreurs de nutrition sont le principal provocateur;
  • endocrinien ou proctogène;
  • anormal - associé à des malformations congénitales de l'intestin;
  • hormonale ou métabolique.

Selon les manifestations cliniques, la dyskinésie du gros ou du petit intestin se présente sous les formes suivantes:

  • avec une expression vivante de troubles intestinaux;
  • avec une prédominance du syndrome de la douleur;
  • avec l'apparition de troubles névrotiques généraux.

La principale classification de la maladie suppose l'existence de formes qui diffèrent dans la variante des troubles moteurs intestinaux:

  1. Dyskinésie atonique ou hypomotrice. Il y a un affaiblissement brutal du péristaltisme et du tonus de l'organe affecté. La maladie est souvent associée à une mauvaise alimentation et à un mode de vie sédentaire.
  2. Dyskinésie spastique ou hypermotrice. Elle se caractérise par une hypertonicité accrue et des contractions spastiques actives de l'intestin. Associé à des facteurs pathologiques prédisposants.

Selon la forme de la maladie, les symptômes et le traitement de la dyskinésie différeront légèrement..

Qu'est-ce que la dyskinésie?

La dyskinésie intestinale est un trouble fonctionnel causé par une altération de la motilité intestinale et ne présente aucun changement organique. Dans cette pathologie, l'organe clé de la lésion est le gros intestin (caecum, côlon et colon sigmoïde), ainsi que certaines parties de l'intestin grêle, dont le duodénum. Les formes de cette maladie (souvent synonymes) sont la colite spastique et le syndrome du côlon irritable..

La dyskinésie touche un tiers de la population, les femmes sont plus vulnérables. Cette pathologie se retrouve souvent chez les enfants après quinze ans. En plus des troubles moteurs dans ces parties de l'intestin, avec dyskinésie, l'œsophage et l'estomac sont affectés, car l'hypersécrétion de mucus est activée.


Le plus souvent, la dyskinésie affecte des parties du gros intestin

Vidéo sur la maladie

Symptômes

La principale manifestation clinique de la pathologie est une modification de la consistance et de la forme des selles. Les matières fécales peuvent ressembler à:

  • fragments isolés et solides;
  • selles formalisées mais fragmentées;
  • matières fécales formalisées avec une consistance hétérogène;
  • "saucisses" serpentines à surface lisse et molle;
  • fragments mous aux bords lisses;
  • fragments instables avec des bords inégaux;
  • les selles sont liquides.

La dyskinésie hypomotrice présente les symptômes suivants:

  • crampes douloureuses sourdes dans l'abdomen qui n'ont pas une localisation claire;
  • absence de décharge de matières fécales pendant 3 jours ou plus;
  • sensation de plénitude et de lourdeur dans l'abdomen;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • surpeuplement et selles insuffisantes;
  • signes d'intoxication corporelle;
  • nausées, menant rarement à des vomissements;
  • augmentation du poids corporel;
  • développement de réactions allergiques aux produits laitiers fermentés et aux céréales.

La dyskinésie hypermotrice ou spastique présente les symptômes suivants:

  • violation progressive et persistante de l'acte de vidange des intestins, qui se traduit par l'alternance de constipation et de diarrhée;
  • colique intestinale;
  • crampes douloureuses avec localisation sur les côtés des parties inférieures de la paroi antérieure du péritoine;
  • ballonnements;
  • mauvaise haleine;
  • l'apparition sur la langue d'une teinte blanche, jaunâtre ou grisâtre;
  • flatulence;
  • la formation de calculs fécaux;
  • grondant dans l'estomac.

Symptômes de dyskinésie intestinale de nature non gastro-entérologique:

  • sentiment constant d'anxiété;
  • fatigue et faiblesse;
  • une tendance à la dépression ou à l'apathie;
  • sautes d'humeur fréquentes;
  • les troubles du sommeil.

Chez les enfants, la clinique de la maladie présente certaines particularités. La dyskinésie intestinale se traduit par les symptômes suivants:

  • douleur intense dans l'abdomen;
  • régurgitations fréquentes chez les nourrissons;
  • léthargie et faiblesse;
  • instabilité émotionnelle;
  • état apathique;
  • petit appétit;
  • pâleur de la peau;
  • perte de poids progressive;
  • anémie;
  • déshydratation;
  • saisies.

Types de maladies

Le diagnostic du SCI est devenu plus facile ces dernières années. Depuis 2000, selon la CIM (critères Rome II), il existe une division claire en groupes de symptômes.

  1. Selon l'hypermoteur, type atonique: selles molles, augmentation de la motilité, envie fréquente. L'eau pénètre dans les intestins avant d'être absorbée par les aliments digérés, liquéfiant le contenu.
  2. Hypotonique, type hypomoteur, dysfonctionnement hypomoteur: diminution de la fonction motrice intestinale, tendance à la constipation.
  3. Nature combinée, selon le troisième type, avec une prédominance de la douleur.

Le quatrième type de dyskinésie intestinale est difficile à diagnostiquer, se manifeste comme un type mixte.

Diagnostique

La dyskinésie intestinale n'a pratiquement pas de symptômes cliniques spécifiques qui pourraient indiquer avec précision une maladie spécifique.

Le processus d'établissement du diagnostic correct doit être complexe et complet. Le gastro-entérologue doit effectuer indépendamment les actions suivantes:

  • se familiariser avec l'histoire de la maladie non seulement du patient, mais également de ses proches parents - pour identifier un facteur étiologique pathologique ou confirmer une prédisposition génétique;
  • recueillir et analyser un historique de la vie - pour confirmer le fait de l'influence des provocateurs physiologiques;
  • palpation et percussion de l'abdomen - pour déterminer le foyer et la nature de la douleur;
  • interroger le patient ou ses parents en détail sur l'intensité de la manifestation des symptômes, ce qui indiquera au clinicien la variante de l'évolution de la maladie.

Les tests de laboratoire comprennent:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • biochimie du sang;
  • examen microscopique des matières fécales pour le sang occulte et la dysbiose;
  • tests sérologiques.

Il est possible de distinguer la dyskinésie hypertensive de la forme hypotonique en utilisant les procédures instrumentales suivantes:

  • radiographie;
  • l'irrigoscopie;
  • coloscopie;
  • sigmoïdoscopie;
  • sigmoïdoscopie;
  • EFGDS;
  • échographie abdominale;
  • CT;
  • IRM.

La pathologie doit être différenciée des maladies suivantes:

  • néoplasmes du côlon ou de l'intestin grêle;
  • les maladies endocriniennes;
  • inflammation du gros intestin;
  • réaction à certains médicaments et aliments, modification des habitudes;
  • syndrome de malabsorption;
  • maladies gynécologiques et proctologiques;
  • troubles psychiatriques.

Physiothérapie

La dyskinésie peut être dans différentes parties de l'intestin.

Au stade d'exacerbation modérée de la dyskinésie, les procédures suivantes sont possibles:

  1. inductothermie de la boue. Il y a 10 séances tous les deux jours, de 15 minutes chacune. Au cours de la procédure, les effets sur différents côtés du gros intestin sont alternés;
  2. électrophorèse de la saleté. Pendant 10 séances de 12 minutes, une certaine section du côlon est influencée;
  3. application de boue. Exposition à la boue chaude pendant 15 minutes, au cours de 7 procédures;
  4. thérapie de tourbe. Tous les deux jours, pendant 15 minutes, des applications chaudes sont appliquées sur la zone du gros intestin;
  5. application d'ozokérite ou de paraffine. Utilisé sous forme de caleçon pendant 30 minutes, un cours de 10 procédures;
  6. électrophorèse du chlorure de calcium ou de la novocaïne. Ils ont des effets anti-inflammatoires;
  7. inductothermie. Une spirale spéciale est appliquée dans l'abdomen pendant 10 minutes. Le cours est de 10 sessions;
  8. four micro onde. Appliquer sur des zones spécifiques de l'intestin pendant 10 minutes. Au moins 10 procédures sont nécessaires;
  9. Thérapie UHF - tous les deux jours, d'une durée de 10 minutes.

Mais il n'est pas toujours possible d'effectuer de telles procédures. Les contre-indications importantes sont:

  • exacerbation sévère de la dyskinésie;
  • fibromes de l'utérus;
  • adénome de la prostate;
  • polypose intestinale;
  • di-verticulose du côlon.

La physiothérapie de la constipation vise à améliorer la stimulation du tonus du gros intestin. Parmi eux: l'électrophorèse, l'exposition au courant électrique et l'électropuncture.

Traitement

Pour éliminer la maladie, seules des mesures conservatrices sont utilisées:

  • prendre des médicaments;
  • physiothérapie;
  • massage thérapeutique de l'abdomen - peut être matériel, manuel ou à l'eau;
  • thérapie diététique;
  • cours de thérapie par l'exercice;
  • psychothérapie;
  • correction du mode de vie;
  • en utilisant des recettes de médecine traditionnelle.

Le traitement médicamenteux de la dyskinésie intestinale implique l'utilisation de ces médicaments:

  • médicaments pour augmenter ou diminuer le péristaltisme;
  • antispasmodiques et anesthésiques;
  • substances enzymatiques et laxatives;
  • prébiotiques et probiotiques;
  • absorbants et astringents;
  • anticholinergiques;
  • sédatifs et médicaments psychotropes;
  • complexes de vitamines et de minéraux.

Les traitements de physiothérapie les plus efficaces:

  • électrophorèse de médicaments;
  • échauffement et OVNI;
  • acupuncture et diathermie;
  • bains d'oxygène, de dioxyde de carbone et de radon;
  • applications de paraffine et ozokérite.

Le régime alimentaire pour la dyskinésie intestinale obéit aux règles suivantes:

  • les produits ne doivent pas contenir d'agents de conservation, d'arômes et de colorants;
  • la présence de flocons d'avoine, de sarrasin, de millet et de bouillie de blé dans l'alimentation;
  • manger suffisamment de fruits et légumes frais enrichis de fibres;
  • un rejet complet des viandes et poissons gras, des produits laitiers à fort pourcentage de matières grasses, farine et pain, bonbons et sodas, légumineuses, champignons, choux, ail, radis, navets;
  • apport minimal en sel;
  • prise alimentaire fréquente et fractionnée;
  • cuire les aliments en les faisant bouillir, en mijotant, en les cuisant au four et en les cuisant.

Le reste des recommandations pour le traitement avec un régime est fourni par le médecin traitant..

Massage

Après avoir arrêté l'exacerbation de la dyskinésie, vous pouvez utiliser le massage. En cas de maladie, il est recommandé d'influencer l'estomac, l'estomac et les intestins. Le massage des zones paravertébrales et réflexogènes du tronc a un effet positif.

Le massage consiste en des caresses circulaires, profondes et superficielles, en frottant avec les doigts, en pétrissant, en vibrant avec les paumes et en tapotant.

Il est nécessaire d'effectuer la procédure tous les deux jours, dans les 15 minutes. Nombre de séances - 12 fois.

Prévention et pronostic

Pour éviter la dyskinésie intestinale chez un enfant ou un adulte, il suffit de suivre quelques règles simples.

La prévention des maladies comprend:

  • maintenir un mode de vie actif;
  • rejet à vie des mauvaises habitudes;
  • nutrition complète équilibrée avec des vitamines;
  • prendre des médicaments uniquement après la nomination d'un clinicien;
  • évitement de l'épuisement émotionnel;
  • contrôle du poids corporel;
  • diagnostic rapide et élimination des pathologies pouvant conduire au développement d'une dyskinésie;
  • examen préventif complet régulier.

La dyskinésie du gros ou de l'intestin grêle a un pronostic favorable pour la vie, cependant, seulement si les règles thérapeutiques sont strictement observées, sinon la probabilité de formation de complications n'est pas exclue.

Il ne faut pas oublier que chaque maladie sous-jacente a ses propres conséquences. Il convient de noter la tendance de la dyskinésie intestinale à rechuter.

La physiothérapie ne peut être pratiquée qu'après que l'exacerbation de la dyskinésie a disparu. Avant de choisir un complexe de gymnastique améliorant la santé, il est nécessaire de déterminer la pathogenèse de la maladie et l'état fonctionnel des muscles lisses intestinaux.

Pendant l'exercice, l'effet est sur le tissu musculaire de l'abdomen et de l'abdomen. Squats et sauts, virages et virages, imitation de l'équitation et de la marche, flexion, etc. - est un excellent ensemble d'exercices. Avant de commencer les cours, vous devez obtenir une consultation et obtenir l'approbation du médecin.

Une vidéo vous parlera des maladies du côlon:

Dyskinésie intestinale: symptômes et traitement

Les symptômes fondamentaux de la manifestation d'un trouble intestinal pathologique sont caractérisés par l'apparition principalement chez les adolescents à partir de 15 ans. Les plus sensibles au développement de la pathologie sont la partie valide de la population âgée de 30 à 40 ans.

Comme le montrent les statistiques modernes, les femmes en âge de procréer sont particulièrement sensibles à l'apparition et au développement de signes de dyskinésie.

Après 50 ans, la différence entre les sexes chez les patients atteints de cette pathologie s'estompe. Le pourcentage de risque de développer la maladie chez les patients observés de la catégorie plus âgée est réduit.

Dyskinésie intestinale - qu'est-ce que c'est

Le concept principal de cette pathologie est l'apparition et la progression d'un dysfonctionnement intestinal fonctionnel, accompagné de sensations constantes d'inconfort et de signes visuels de dysbiose..

La maladie a d'autres variétés très similaires - la colite spastique et le syndrome du côlon irritable. Elle s'accompagne de douleurs intenses, alternant diarrhée et constipation, perturbation prolongée de la motilité intestinale et du tonus musculaire.

Une maladie qui apparaît dans le contexte d'un trouble fonctionnel permanent du système gastro-intestinal. La maladie n'a pas de groupe d'âge spécifique et affecte également un adulte et un enfant. Selon les statistiques, il s'agit d'une maladie courante chez 5% de la population totale de la planète..

Il n'est pas possible de déterminer l'ampleur de la vulgarisation de la maladie, car l'écrasante majorité de ceux qui souffrent de cette maladie préfèrent ne pas consulter un médecin, citant une intoxication alimentaire banale..

La subdivision spécifique d'une maladie pathologique dépend de la motilité intestinale:

  • manifestation hypermotrice (symptômes spastiques). Ils sont caractérisés par des contractions actives du tonus musculaire des parois lisses de la muqueuse intestinale. En conséquence - la formation de coliques spastiques accompagnées de diarrhée.
  • manifestation hypomotrice (symptômes atoniques). Une apparence nette caractéristique d'une diminution de la motilité intestinale avec formation de constipation et, à la suite de sensations douloureuses de distension.

L'apparition de la dyskinésie peut être primaire ou secondaire. Avec les signes primaires, la maladie survient et se développe indépendamment, étant une maladie distincte. L'apparition secondaire provoque déjà l'apparition de la pathologie dans le contexte de la maladie sous-jacente du tube digestif.

Les maladies du foie, de la vésicule biliaire dues à un écoulement obstrué de la bile du corps, la cholécystite, la gastrite et la pancréatite provoquent la formation d'une dyskinésie intestinale. Les provocateurs des troubles intestinaux comprennent également des modifications du contenu hormonal dans le système endocrinien humain..

Dysfonctionnement intestinal spastique (hypermoteur)

Ils se caractérisent par des douleurs vives constantes dans la région abdominale de nature paroxystique. Le patient est tendu, irritable, note une éructation et une douleur sourde d'un caractère éclatant dans le bas de l'abdomen, une lourdeur dans les intestins. Souvent, l'apparition des conséquences d'une flatulence accrue - ballonnements avec des gaz internes.

Dysfonctionnement intestinal atonique (hypomoteur)

Il se forme dans le contexte d'un affaiblissement brutal de la motilité et de la motilité du gros intestin du corps, ce qui conduit à la stagnation des matières fécales. L'apparition d'une douleur éclatante dans la région épigastrique est caractérisée par des accumulations internes et un compactage des déchets produits.

Les substances sécrétées par les matières fécales provoquent une intoxication de tout l'organisme, le patient est dans un état terne. La dyskinésie se développe avec des symptômes d'accompagnement - éructations, nausées, faiblesse.

La constipation systématique entraîne des lésions de l'arc du sphincter, ce qui contribue à la formation d'hémorroïdes, de fissures dans l'anus, à la formation de polypes du gros intestin.

Relation causale de la maladie

On suppose que les indicateurs initiaux de la maladie apparaissent en relation avec des facteurs externes de trouble psychologique - stress profond, tension constante, dépression prolongée, expériences de bouleversements émotionnels négatifs..

L'apparition des premiers symptômes de la maladie est enregistrée dans la période allant jusqu'à deux à trois semaines après les situations tragiques subies (décès d'êtres chers ou harcèlement sexuel).

La fatigue chronique sur fond de stress (travail physique ou psychologique dur, longue maladie d'un proche, circonstance de la vie) contribue également à l'apparition de signes de dyskinésie.

Les signes provoquants de la formation d'une tendance à l'apparition d'un trouble intestinal peuvent être les caractéristiques psychologiques de l'individu - instabilité émotionnelle, lissage des limites de la douleur physiologique et psychologique, excitabilité accrue, accumulation d'émotions négatives.

La nature de la nourriture consommée, le respect du régime alimentaire, la fréquence de la prise alimentaire sont à l'origine de la pathologie. Une alimentation limitée, un manque régulier de vitamines et de micro-éléments, une alimentation sans discernement et une surutilisation de malbouffe déstabilisent la fonction intestinale.

Et la nourriture «de rue» peut devenir une source de pénétration dans le tractus gastro-intestinal du pathogène E. coli. Les conséquences d'une maladie des organes abdominaux sont souvent les causes secondaires fondamentales de l'apparition d'une dysbiose intestinale..

Il s'agit notamment des maladies du foie, du pancréas, de la pathologie du gros et du petit intestin, de la rate et de l'estomac. Ce groupe comprend également les précurseurs de la dyskinésie qui se développent dans le contexte du diabète sucré ou de la glande pituitaire..

L'utilisation excessive de médicaments psychotropes, d'antibiotiques, de chonolytiques active la progression de la maladie dans le contexte de la destruction de la microflore intestinale bénéfique.

Classification clinique de la maladie

La médecine moderne distingue quatre types de symptômes de la maladie:

  1. Avec des signes caractéristiques de constipation. ¾ des actes de déformation se produisent avec la libération de selles denses fragmentées, ¼ caractérisées par une diarrhée atypique.
  2. Avec des signes de diarrhée. ¾ cas de défécation avec selles molles, parfois incontrôlées, ¼ de selles denses.
  3. Alternance de diarrhée et de constipation. Plus de 25% de ratio de sécrétions naturelles.
  4. Forme non qualifiée. Réformer la cohérence de la décharge ne suffit pas pour effectuer une vérification qualifiée de la forme existante de trouble intestinal.

C'est un fait bien connu - plus le mouvement des matières fécales dans les intestins est lent, plus les excréments seront denses. Par conséquent, le gastro-entérologue doit porter une attention particulière aux sentiments du patient. Ce que l'on entend par dysfonctionnement des selles intestinales peut être une modification de la fréquence des actes de déformation..

Symptômes de dyskinésie intestinale

Le tableau général des symptômes identiques de la maladie est difficile à ajouter. En fonction des causes initiales de l'apparition de la maladie jusqu'à la maladie elle-même et son développement, les patients décrivent leurs sentiments différemment et il est difficile pour un médecin de diagnostiquer correctement la maladie.

  • Syndrome de douleur dans l'abdomen de localisation étendue. Le patient ne peut pas expliquer clairement où exactement dans l'abdomen il ressent la douleur.
  • Variété de douleur ressentie. La polyvalence du syndrome douloureux est vaste - de la douleur ennuyeuse à la coupe-terne. La durée des attaques peut aller jusqu'à quelques minutes ou plusieurs heures par jour.
  • La cessation caractéristique des douleurs la nuit et leur reprise le matin.
  • Sensation d'inconfort, douleur mineure immédiatement après avoir mangé.
  • Changement de la constipation constipation avec l'ajout d'un mélange d'écoulement muqueux. Soulagement après déformation et déchets contenant du gaz.
  • Inconfort sous la forme d'un grondement modéré de l'abdomen.
  • Manifestations psychosymptomatiques - nervosité, anxiété, syndrome dépressif, douleur sourde dans la région du muscle cardiaque.

La symptomatologie de cette maladie appartient à deux groupes de classification: gastro-entérologique et non gastro-entérologique. Dans le processus de diagnostic, un critère important est la présence d'une pathologie contributive..

La nuit n'est pas typique des symptômes de dyskinésie. Une douleur paroxystique douloureuse, parfois sourde ou aiguë apparaît dans l'abdomen, généralement le matin, après le petit-déjeuner.

Le site principal de localisation est la région iliaque à gauche, mais la concentration de la douleur n'est pas claire. Après avoir mangé, les patients ressentent une augmentation caractéristique des sensations..

Avec le rejet de gaz organiques ou d'excréments naturels, les patients notent une diminution du symptôme de la douleur. Des signes de flatulences apparaissent dans la première moitié de la journée, s'intensifiant progressivement vers le soir.

La diarrhée survient généralement après un repas du matin. Les premières matières fécales ont une consistance dense, mais bientôt la composition des matières fécales devient aqueuse. Dans le même temps, le patient ne laisse pas la sensation d'un intestin encombré..

La dose quotidienne de matières fécales est d'environ 200 grammes. Avec la constipation, les excréments se transforment en boules de mouton, on observe souvent un mélange de mucus.

Les symptômes énumérés ne sont pas spécifiques à cette pathologie, il est donc très important de procéder à une différenciation rapide avec les maladies concomitantes lors du diagnostic principal..

L'apparition des plaintes du patient de nature non gastro-entérologique: tremblements des extrémités, douleur dans la région du disque rachidien, manque apparent d'oxygène, inhalation d'air incomplète, aident à diagnostiquer correctement la maladie le plus rapidement possible.

Diagnostic de la maladie

Lors du diagnostic de dyskinésie, tous les facteurs d'accompagnement et de complication sont pris en compte. Une consultation préalable avec un gastro-entérologue vous permet de déterminer l'étiologie et les phénomènes qui contribuent à la progression de la maladie, de connaître l'intervalle de temps de l'évolution de la maladie jusqu'au moment de l'examen clinique, de connaître l'historique du traitement préliminaire avant d'aller chez le médecin.

La première étape de l'examen médical comprend la détermination du diagnostic initial, principale symptomatologie par exclusion. Afin de détecter des pathologies concomitantes, le patient subit un certain nombre d'études: échographie de la cavité abdominale, EGD, radiographie des organes abdominaux, irrigoscopie, si nécessaire, endoscopie et biopsie du tissu intestinal.

Les diagnostics de laboratoire consistent en des tests sanguins pour les paramètres biochimiques, des matières fécales pour un mélange de sang, la présence d'invasions helminthiques et des infections intestinales pathologiques. La détermination de toute autre pathologie exclut automatiquement le diagnostic final.

Signes excluant la dyskinésie intestinale:

  • perte de poids rapide à un niveau critique de poids corporel;
  • la présence d'un mélange d'inclusions sanglantes dans l'analyse des matières fécales;
  • une histoire antérieure de formations ressemblant à des tumeurs ou de processus inflammatoires de l'intestin;
  • indicateurs d'inflammation latente dans les tests sanguins;
  • augmentation de la température corporelle;
  • la relation de la maladie avec la prise d'un certain type de médicament ou le début du cycle menstruel;
  • l'apparition de signes de maladie après 50 ans.

La différenciation de la maladie est réalisée par une méthode comparative, en déterminant la similitude ou les désaccords importants dans les indicateurs de tests de laboratoire pour une maladie infectieuse, un changement de régime alimentaire ou une réaction atypique aux aliments, aux médicaments.

Les données sur le processus inflammatoire, la présence ou l'absence de formations de type tumoral dans l'intestin, la pathologie gynécologique, les troubles endocriniens et le comportement psychiatrique du patient sont également prises en compte..

Traitement de la dyskinésie intestinale

L'isolement hospitalier du patient est effectué aux fins d'un examen médical à grande échelle et du diagnostic correct. Un traitement conservateur supplémentaire du patient est effectué en ambulatoire.

Un ensemble de mesures visant à soulager les symptômes et à restaurer l'activité sociale comprend des mesures non médicamenteuses, une pharmacothérapie et un traitement avec des remèdes populaires.

Thérapie non médicamenteuse

Participation d'un spécialiste qualifié en psychosomatique et nutritionniste. Un travail psychologique est réalisé avec le patient pour restaurer la perception psycho-émotionnelle.

La thérapie vise à éliminer les causes de l'anxiété, à expliquer au patient l'essence de la maladie qui est survenue, en concentrant son attention sur les aspects positifs de la recherche en laboratoire.

Les indicateurs diététiques permettent de connaître les causes nutritionnelles de l'apparition de la colite spastique, d'ajuster l'alimentation afin d'éviter les rechutes à répétition. Si nécessaire, le patient reçoit un régime spécial.

Il est important de faire comprendre au patient que la pathologie détectée est un trouble fonctionnel de l'intestin et ne constitue pas une menace pour le maintien de la vie de tout l'organisme.

Thérapie médicamenteuse

Le choix et le but des médicaments utilisés dans le traitement dépendent entièrement du type de maladie détectée..

Des antispasmodiques (papavérine, no-shpa) sont utilisés, y compris des suppositoires, des microclysters avec des solutions d'huiles apaisantes, des médicaments antiémétiques.

Avec cette symptomatologie, l'utilisation de laxatifs est exclue. Pour normaliser l'activité intestinale, il est utile de prendre des bifidobactéries avec des probiotiques.

Au cours du traitement, il est recommandé de prendre des médicaments cholérétiques, des vitamines B, des enzymes. Les extraits d'herbes médicinales - nerprun (écorce), séné, rhubarbe - aideront à normaliser les selles. L'alternance et la consommation au moins deux fois par semaine restaureront le péristaltisme intestinal et normaliseront le fonctionnement du côlon.

Utilisation efficace des médicaments anticholinergiques, antispasmodiques.

La détection par le psychologue des causes somatiques de l'apparition de la pathologie nécessitera un complexe de thérapie pour restaurer le système nerveux et réduire l'excitabilité sensible des muscles intestinaux.

Les antipsychotiques et les antidépresseurs calmeront les nerfs, l'entraînement autogène, la méditation, la thérapie par l'exercice aideront à restaurer l'harmonie intérieure et à se débarrasser des maux de tête. Pour réduire les douleurs abdominales, des procédures physiothérapeutiques sont utilisées - bains à l'extrait de pin, massage à l'eau contenant de l'oxygène.

C'est la thérapie complexe visant à l'effet simultané de nature physique et psychologique qui a été reconnue comme la meilleure dans le traitement de la maladie par la recherche médicale..

Aliments diététiques pour la dyskinésie intestinale

La particularité de la nutrition diététique dans le processus de thérapie conservatrice, ainsi que la prévention de la récidive de la maladie, réside dans la variété des aliments consommés, la méthode de sa préparation, la qualité des produits utilisés et le respect de l'apport alimentaire..

Règles diététiques de base:

  • Élimination des conservateurs, des additifs chimiques alimentaires de l'alimentation.
  • L'inclusion d'une quantité suffisante d'aliments riches en fibres végétales - flocons d'avoine, blé, bouillie de sarrasin.
  • Consommation quotidienne de fruits et légumes frais, de produits laitiers fermentés.
  • Boire des jus naturels (chou, pomme, betterave) minimise les manifestations de la colite chronique.
  • Un apport hydrique suffisant, jusqu'à 1,5 litre par jour.
  • Il vous suffit de cuire à la vapeur ou de faire bouillir les aliments. Le régime exclut complètement les aliments frits, épicés et gras.
  • Consommation minimale de sel.
  • Au lieu du thé, il est très utile de prendre du bouillon d'églantier non sucré..
  • Essayez de manger en petites portions, en mâchant soigneusement les aliments, au moins 5 à 6 fois par jour.
  • Exclusion complète du régime alimentaire des aliments tels que le pain, les produits à base de farine, l'ail, les champignons.

Une adhésion rigoureuse au régime améliorera le péristaltisme du tractus gastro-intestinal, ce qui aide à réduire les signes de colite spastique, la restauration naturelle de la microflore intestinale endommagée et à améliorer l'état du patient sans l'utilisation de médicaments.

Remèdes populaires pour le traitement de la maladie

La teinture d'herbe de sauge, d'écorce de chêne, d'achillée millefeuille et de millepertuis aidera à restaurer la fréquence normale des selles, apaisera le péristaltisme intestinal et aura un effet bénéfique sur la restauration naturelle de la microflore intestinale. La boisson est prise par voie orale une demi-heure avant les repas..

Une infusion de feuilles de menthe, de fleurs de camomille et de racine de valériane corrige la motilité intestinale, normalise la spécificité des selles, apaise les symptômes antispasmodiques.

Avec une diarrhée accrue, il est utile de prendre de l'eau faiblement minéralisée et, afin de soulager la constipation, de boire de l'eau à forte minéralisation.

Les compresses sur l'abdomen aident à réduire les crampes. Humidifier la gaze dans la composition de compression du liquide: 75 ml de vinaigre pour 1 litre d'eau, et appliquer sur l'estomac.

En pratique, le nombre prédominant de cas a été enregistré lorsque les patients acceptent de ne traiter la pathologie que par peur de contracter un ulcère gastroduodénal ou une gastrite compliquée.

Les patients présentant un syndrome de douleur réduite sont moins susceptibles de demander de l'aide médicale, préférant être traités à domicile avec la médecine traditionnelle.

Les prévisions de vie sur l'évolution de la maladie sont généralement favorables - si toutes les recommandations du médecin traitant sont suivies, les symptômes pathologiques peuvent être arrêtés. Cependant, le stade de rémission complète n'est atteint que chez 10% du nombre total de patients enregistrés..

Par conséquent, lors de la détection des signes d'une pathologie naissante de la dyskinésie intestinale, il est très important de réagir à temps. Des diagnostics opportuns, des soins médicaux de haute qualité et le respect des prescriptions du spécialiste traitant vous permettront de vous débarrasser longtemps des sensations désagréables et inconfortables.